Le rêve de l’Okapi de Mariana Leky

Bonjour à tous !

Lorsque j’ai vu que les éditions JC Lattès publiaient le Prix des libraires allemands, je me suis tout de suite lancée dans cette lecture. Un grand merci à l’éditeur pour cet envoi coup de cœur ! Il sort aujourd’hui et je vous suggère de vite filer le découvrir !

Un petit village se réveille sur un mauvais augure : Selma a rêvé d’un okapi. Or, chaque fois que Selma rêve de cet animal étrange – un mélange entre la girafe, le zèbre, le tapir et le cerf –, quelqu’un meurt le jour suivant. Sa petite-fille, Luise, observe avec son meilleur ami Martin la façon dont tout le monde prend ses dispositions, en prévision du pire. Il y a l’opticien, secrètement amoureux de Selma, qui s’apprête à enfin déclarer sa flamme ; Elsbeth, la belle-sœur de Selma, qui préfère avouer ses secrets ; Peter, le père de Luise, qui veut partir découvrir le monde, sur les conseils de son psy, tandis que sa femme se demande depuis cinq ans si elle devrait le quitter. Mais personne ne pouvait anticiper la tragédie qui allait les frapper…

L’allemand est une langue difficile. Les phrases sont très longues, et quand j’envoie un mail officiel au boulot (puisque je travaille en Allemagne), j’ai toujours l’impression d’écrire un essai. D’ailleurs, ça déteint sur mes chroniques, je suis désolée. Bref, du coup, j’ai tendance à avoir du mal avec les auteur.e.s allemand.e.s mais je suis toujours curieuse de leur production littéraire. Forcément, quand j’ai vu que Lattès proposait leur Prix des libraires, et que celui-ci avait l’air de faire vraiment du bien en ce début de printemps, je me suis jetée dessus. Et c’est vraiment sans regrets. Il fait beaucoup de bien, et c’est un roman parfait pour un dimanche ensoleillé, malgré les phrases à rallonge !

Résultat de recherche d'images pour "okapi vecteur"

La grande qualité de cette histoire réside en ces personnages hauts en couleurs. J’ai adoré Luise, qui m’a beaucoup touché. Sa vie semble limpide et pourtant, elle a du traverser de nombreuses épreuves. Elle le fait avec philosophie, notamment grâce à Selma. Sa grand-mère est très drôle, et quand elle rêve d’un okapi, le village tremble. Aux côtés de mamie, il y a l’opticien, qui incarne la parfaite figure du grand-père, il est adorable. Et puis il y a le reste du village, les parents de Luise, un moine apparut un peu là par hasard, et Martin. Franchement, je les ai tous aimé, j’ai été touchée par chacun d’entre eux, et à la fin, j’ai quitté une famille, le cœur déchiré parce que je voulais rester.

« Les aéroports grouillent de vérités enfouies désireuses de surgir à la toute dernière minute. On y voit partout des gens s’enlacer une dernière fois, et j’espérai qu’ils le faisaient parce qu’avait surgi une vérité bien moins cruelle et effrayante que prévu. Mais peut-être les gens s’enlacent-ils le plus fort possible pour empêcher la vérité cachée de se révéler et de propager à la toute dernière minute puanteur et tapage. « 

Grâce a cette panoplie de personnage, Le rêve de l’Okapi nous embarque à bord d’un ascenseur d’émotions. L’humour de Mariana Leky promet des tranches de rire, et je ricanais toute seule sur le canapé. Par moments, j’étais en colère contre l’injustice du monde, parce qu’il y en a toujours et que Luise est sensible à cela également. Et quand on aime un personnage, on est en rage avec lui. Évidemment, tous mes coups de cœur sont teintés de larmes, mais je ne trahirais pas l’émotion : de joie ou de peine ? Motus et bouche cousue. Dans tous les cas, j’ai eu l’impression de vivre une vie entière à leurs côtés et de rire et souffrir avec eux. Un bonheur !

Résultat de recherche d'images pour "okapi vecteur"

S’il y a une chose que je peux affirmer avec certitude, c’est que ce roman est fort en émotions. Évidemment, il faut apprécier le style d’écriture allemand un minimum. Mais si c’est le cas, c’est une aventure inoubliablement touchante qui vous attend ! Le rêve de l’Okapi est en librairies à partir d’aujourd’hui.

Éditions Jean-Claude Lattès — Wikipédia

Publicités

20 réflexions sur “Le rêve de l’Okapi de Mariana Leky

  1. Je dois avouer que je n’avais jamais pensé à ce côté « phrases longues » mais tu as raison ! C’est probablement pour cette raison aussi que j’ai un peu de mal avec la littérature allemande. Néanmoins ce livre me semble très intéressant et me tente assez, étant donné ce que tu en dis !

  2. Pour le coup, je crois n’avoir jamais lu d’auteur allemand, mais j’ai bien envie d’essayer ! J’aime beaucoup cette histoire, ce rêve prémonitoire m’intrigue énormément et je suis curieuse d’en savoir plus…Et je suis une frande amatrice des émotions fortes, alors je note absolument !

  3. Je suis contente de lire ton article !
    Voilà une auteure que je ne connaissais pas mais j’adore découvrir des auteurs étrangers surtout lorsque ce sont des pays autres qu’anglophones !
    Je me note le titre.

    PS: le travail en Allemagne doit être top !
    Bonne soirée

Répondre à Vampilou fait son Cinéma Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.