Bazar littéraire #5 : Romans lus dans le cadre de challenges

Bonjour à tous !

Je reviens pour un Bazar Littéraire ! Et cette fois-ci, je viens vous parler de romans que j’ai lu dans le cadre de challenges. Si vous me connaissez un peu, vous savez que j’en ai une tonne en cours, et toutes mes lectures de cette sélection ont été choisies pour cela !

Peau de pêche T.1 de Jodi Lynn Anderson

Résumé : Trois jeunes filles que tout sépare se trouvent à travailler ensemble dans un verger de Géorgie pendant les vacances scolaires. Birdie, fille du propriétaire, réservée et travailleuse, Murphy, qui vient comme aux travaux forcés pour racheter une bêtise, et Leeda, cousine de Birdie, issue d’un milieu social très aisé. Comment le charme des pêches du verger va-t-il opérer sur ces jeunes adolescentes ? 

Mon avis : J’ai trouvé ce premier tome assez bof. Je pensais découvrir un roman tel que Quatre filles et un jean, mais je l’ai trouvé vachement moins bien quand même. J’ai beaucoup apprécié Birdie, qui se découvre et va s’ouvrir malgré sa timidité et ses problèmes familiaux. Murphy me ressemble beaucoup au même âge, du coup c’était sympa de s’identifier, même si elle n’est pas la protagoniste la plus sympathique des trois. Et Lena est un peu princesse, mais j’aurai aussi pu devenir son amie. Dans l’ensemble, l’introspection des filles est sympathique, mais j’ai beaucoup ressenti que je n’étais pas forcément le public cible. Une fois que je me suis laissée porter par son côté juvénile, j’ai tout de même passé un bon moment dans ce champ de pêches.

Ma vie de Bacha Posch de Nadia Hashimi

Résumé : La famille d’Obayda aurait bien besoin d’un peu de chance : depuis l’accident de leur père, la vie dans la campagne afghane n’est pas facile pour la fillette de dix ans et ses soeurs. La tante d’Obayda a une idée pour leur porter bonheur : transformer la fillette en bacha posh, c’est-à-dire la faire passer pour un garçon. D’abord désemparée, Obayda – désormais appelée Obayd – devient amie avec Rahim, une autre bacha posh. En sa compagnie, elle va découvrir la liberté…

Mon avis : Ce sont les transports en commun qui m’ont permis de me plonger dans l’histoire d’Obayda et sa vie de Bacha Posch dans la campagne afghane, et quelle aventure ! En gardant en tête que le public cible sont les 8-12 ans, j’ai beaucoup aimé. Ce roman aborde de nombreuses problématiques tout en soufflant un vent d’insouciance et d’aventure. C’était un plaisir de retrouver la plume de Nadia Hashimi, je le recommande pour une première approche du sujet.

La lune est à nous de Cindy Van Wilder

Résumé : Max et Olivia n’ont pas grand-chose en commun. Max, solitaire et complexé, peine à s’intégrer dans son nouveau lycée. Olivia, sociable et hyperactive, vient d’être recrutée par la très populaire chaîne YouTube « Les Trois Grâces » et s’investit dans le milieu associatif. Ils n’ont rien en commun, si ce n’est qu’ils sont en surpoids, et que le monde le leur fait bien payer. Lorsqu’ils se rencontrent, ils se comprennent instantanément. Et décident de réagir – chacun à sa manière. L’habit ne fait pas le moine, dit-on… Ni Max ni Olivia ne s’attend aux défis qu’ils vont rencontrer. Et si l’aiguille de la balance n’était pas le seul challenge ? Et s’il était possible de décrocher la lune, même après être tombé à terre… ?

Mon avis : Cette lecture signée Cindy Van Wilder me prouve encore une fois a quelle point l’autrice est talentueuse. Jusqu’à présent j’ai adoré tout ce qu’elle a fait, et cela ne semble pas prêt de changer. La lune est à nous est une très belle histoire d’adolescents « en marge » des petites cases que nous impose la société. Pas la bonne couleur de peau, pas la bonne taille de pantalon, pas la bonne attitude, pas la bonne orientation sexuelle… J’en ai eu les larmes aux yeux plusieurs fois tant cela me touchait ! Vraiment une belle découverte qui permet de se sentir bien et qui peut peut-être permettre aux personnes qui en ont besoin d’aimer un peu plus qui ils sont, et ca, aujourd’hui, c’est plus que nécessaire, au temps du harcèlement non seulement IRL mais aussi en ligne.

Claudine de Lyon de Marie-Christine Helgerson

Résumé : Claudine habite à Lyon à la fin du XIXe siècle dans le quartier des canuts, les fileurs de soie, avec ses frères et soeurs et ses parents. Elle a 11 ans et travaille dix heures par jour sur son métier à tisser dans l’atelier de son père. Le travail est dur, les journées sont longues, et Claudine, le dos courbé, enfermée toute la journée, mal nourrie, finit par tomber malade : tuberculose. Son père accepte de la laisser partir à la campagne chez sa belle-soeur. Là-bas, Claudine enfin se repose. Elle réfléchit, reprend des forces, et découvre qu’elle ne veut pas vivre, elle aussi, l’existence triste et pauvre de ses parents. Elle veut aller à l’école, apprendre à lire, et plus tard dessiner des modèles pour les premiers magasins de vêtements qui commencent à s’ouvrir…

Mon avis :C’est Juliette du blog Coeur d’encre 595 qui m’a offert ce petit roman jeunesse dans le cadre d’un swap. Je ne connaissais pas du tout cette lecture jeunesse (encore une), et je suis contente d’avoir pu la découvrir. Merci à toi ! J’ai beaucoup aimé la façon dont l’autrice traite le sujet du travail des enfants en France au XIXeme siècle. On ressent vraiment le côté jeunesse, mais c’est une belle façon d’enseigner l’histoire aux enfants et surtout aux filles qu’elles ont le droit de tout faire et surtout de ne pas se laisser faire !

Au nom de quoi d’Amélie Antoine

Résumé : Abigaëlle, Philippe, Sofiane, Bastien, Léopold. Margot, Daphné, Théo, Lucas, et Romane. Le 13 novembre 2015, tous verront leur vie basculer au Bataclan. Les personnages de cette histoire sont fictifs. Imaginés, inventés. Tels peut-être qu’ils ont habité vos pensées, car ils sont nous tous. Ce texte est un roman, mais c’est avant tout un hommage à toutes les victimes de ce jour-là. Celles qui n’ont pas survécu, celles qui luttent aujourd’hui pour continuer simplement à vivre. « Au nom de quoi » n’est pas un témoignage. Ou plutôt si, c’est celui de la plus intolérable des réalités.
La moitié des bénéfices tirés de ce roman sera reversée à une association œuvrant en faveur des victimes du terrorisme.

Mon avis : J’ai eu beaucoup de mal à me remettre de cette lecture. Je suis complètement bouleversée par ce roman puissant mais nécessaire au sujet du 13 novembre 2015. Je ne sais même pas comment exprimer la force et la poigne de cette histoire, simplement… parce qu’elle est vraie. Même si les personnages sont inventés, l’histoire, elle, est réelle. Tout simplement bouleversant.

***

Et voilà, on arrive au bout de ce bazar littéraire ! Qu’en pensez-vous ? Avez-vous aimé ces lectures, ou pas du tout, au contraire ? Dites-moi tout en commentaire !

Publicités

8 réflexions sur “Bazar littéraire #5 : Romans lus dans le cadre de challenges

  1. Pingback: Challenge des 12 thèmes 2019 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: IMM #214 : 20 au 26 mai 2019 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Raisons Obscures d’Amélie Antoine | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.