La magie d’une rencontre de Susan Wiggs

Bonjour à tous !

Il y a plusieurs semaines, j’ai eu cette chouette lecture de la part des éditions Harlequin grâce à Netgalley. Et j’ai enfin pu me prendre le temps de le lire, au point de le dévorer en une seule journée !

Sur la route d’Avalon où elle revient au terme d’une longue absence, Sophie retrouve avec émotion sa petite ville des Catskills couverte d’un manteau de neige épais et soyeux. Après des années passées à voyager pour son travail, elle souhaite maintenant se consacrer à sa famille. Mais comment pallier une si longue absence auprès de ceux qu’elle a toujours aimés ? Plongée dans ses réflexions sur la route qui la conduit au lac des Saules, partagée entre la joie de retrouver les siens et les doutes qui malgré elle s’insinuent dans son esprit, Sophie se retrouve soudain prise dans une tempête de neige. Et c’est là, en plein blizzard, qu’elle fait la rencontre d’un homme venu la secourir. Un homme qui, très vite, éveille en elle des sensations oubliées : l’appétit de l’instant présent et, par-dessus tout, le désir d’aimer…

J’ai mis un peu de temps pour lire ce roman, par manque d’occasions, en réalité. J’attendais le moment parfait pour une lecture doudou, et je suis vraiment contente de m’être prise le temps aujourd’hui, finalement. Je pensais que c’était une romance de noël, pour commencer. Et bien, pas du tout ! L’histoire débute le 6 janvier, lors de l’Épiphanie, ce qui m’a surprise. Et grâce à la période de neige d’il n’y a pas si longtemps, et du temps radieux mais froid actuellement, j’ai vraiment réussi à me projeter dans l’histoire. Les paysages, la neige, les petites maisons et les personnages, tout me semblait très réel. Le temps d’une journée, puisque je l’ai lu d’une traite (et qu’est-ce que ça fait du bien !), j’étais à Avalon avec Sophie, Noah, Max et Daisy, et j’ai l’impression de rentrer d’un super week-end au bord du lac enneigé.

Motif flocon de neige rond ornemental

Comme souvent dans ce genre de lectures, les personnages sont vraiment très importants. Sophie semble être une femme parfaite, mais en réalité, pas du tout. J’aime quand on me pousse à réfléchir sur l’image que j’ai des autres, à me questionner sur leur attitude et ce qui les a poussé à faire leurs choix de vie, et avec Sophie, Susan Wiggs y est parvenue. J’ai été plus que charmée par Noah, et honnêtement, je ne lui aurai pas résisté non plus. Il n’est pas l’homme idéal, et pourtant il est vraiment attendrissant et sexy à la fois. J’avais un peu peur de ne pas apprécier les enfants de Sophie, ne me demandez pas pourquoi, et en réalité, je m’y suis attachée avec une aisance déconcertante. Il y a certains moments qui m’ont un peu… surprise ? J’aimerais la même veste que cette maman si elle est capable de sortir un pack de bière de sa poche par exemple. Il y a deux ou trois moments où j’ai un peu levée les yeux pour ce genre d’incohérences, mais je suis toujours très rapidement passée à autre chose.

« – J’essaie juste de te faire comprendre quelque chose. Dans le cas de la famille – dans toute notre vie, en fait – il n’existe pas de groupe témoin. On ne peut jamais savoir ce qui se serait passé si on avait changé certaines choses, fait d’autres choix, suivi une autre voie. Tu veux un conseil ? Je sais que tu ne me l’as pas demandé, mais tu devrais essayer de prendre les choses comme elles viennent. Cesse de vouloir réécrire le scénario du passé. »

J’ai été déstabilisée par le début, par les événements très marquants auxquels notre protagoniste va devoir faire face et qui vont la pousser à remettre ses choix de vie en question. Je n’ai pas l’habitude d’autant de prises de positions politiques, déjà. Encore moins de moments très intenses, comme les événements choquants de la première partie du roman. J’ai apprécié cette surprise, et rien que pour cela, je recommande ce roman qui change un peu de ce que l’on a l’habitude de lire dans le genre. Et avoir une femme aussi intelligente que Sophie m’a vraiment fait du bien. D’ailleurs, je craignais que le roman ne devienne moralisateur, mais finalement, pas vraiment. C’est peut-être aussi parce que je ne me sens pas concernée, cela dit. Enfin, la fin est très prévisible. Je la voyais venir à des kilomètres, mais c’est assez rare en romances que je sois étonnée de l’épilogue. Disons que cela fait partie du deal.

Flocon de neige

J’ai lu ce roman d’une traite en une journée, tant je me sentais bien à Avalon avec les protagonistes ! J’aurai aimé un peu plus de surprise, et je me serais passée des quelques incohérences minimes, mais globalement, je suis très contente de cette simulation de vacances à la neige ! Encore merci à Harlequin et à Netgalley pour cette lecture parfaite pour le mois de février !

NetGalley

Résultat de recherche d'images pour "logo harlequin france"

 

2 réflexions sur “La magie d’une rencontre de Susan Wiggs

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #113 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Bilan #56 : Février 2019 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.