L’heure zéro d’Agatha Christie

Bonjour à tous !

Je reviens vers vous avec une nouvelle découverte du répertoire d’Agatha Christie, que j’ai adoré. Je peux encore une fois remercier les éditions du Masque pour cet envoi qui vient enrichir ma collection.

Réunir sous le même toit Audrey, l’ex-Mrs Strange, et la ravissante Kay, qui lui a succédé dans le coeur du fringant Neville Strange : voilà bien une idée qui relève de la pure inconscience ! Neville s’imagine-t-il qu’Audrey, meurtrie par son divorce, va supporter la présence de sa rivale ? C’est vraiment un souci pour la vieille Lady Tressilian, dont Neville est l’héritier. L’arrivée des deux femmes confirme ses craintes. La tension monte, la hargne et la jalousie sont de moins en moins contenues. Tout semble se mettre en place pour qu’arrive cette heure zéro dont parle le vénérable Mr Treves, avocat à la longue expérience : l’heure où tout est réuni – mobiles, circonstances, moyens – pour le meurtre. Mais au fait : qui va mourir?

Je n’avais jamais entendu parler de ce petit roman, pourtant très agréable. Il y a des petites histoires d’Agatha Christie qui ne sont pas très populaires, comme celle-ci, alors qu’elles mériteraient de l’être. J’admets qu’au départ, j’ai eu un peu de mal. Il y avait de nombreux personnages, et je n’arrivais pas du tout à les situer. Qui était qui ? Je ne saurai même plus vous dire, ce qui constitue pour moi le plus gros défaut de l’œuvre. Mais une fois que l’on quitte les personnages individuellement et qu’ils se retrouvent tous sous le toit de Lady Tressilian, tous trouvent leur place, et je me suis délectée !

J’ai d’ailleurs beaucoup aimé le principe de base de l’œuvre. De partir de la vie de chacun, séparément, bien avant le meurtre. Que celui-ci est en fait un grand concours de circonstances. Parce que le personnage A rencontre le personnage B qui a parler à monsieur C, qui lui est un cousin de mademoiselle D, elle-même mise dans la confidence par madame E, etc. le meurtre aura lieu. C’est fascinant parce que tellement réel. Ce principe m’a fasciné, j’ai adoré. Du coup, on se doute bien que le meurtre arrive tardivement, ce qui nécessite cette mise en place un peu particulière, et longue. Mais cela vaut tellement le coup !

« Quand vous lisez le compte rendu d’un meurtre -ou une œuvre de fiction basée sur une histoire de meurtre- c’est par la relation dudit meurtre que débute d’ordinaire le récit. C’est là une erreur fondamentale. La mécanique criminelle est en marche depuis bien longtemps. Un meurtre est le point culminant d’une série d’éléments circonstanciels, qui, tous, convergent vers un moment donné, en un lieu donné. Des gens venus de tous les horizons, et souvent pour des motifs fortuits s’y trouvent impliqués […]. Le meurtre en lui-même n’est que le couronnement de l’histoire. C’est l’heure zéro. »

Et puis par dessus tout, j’adore l’humour de d’Agatha Christie dans cette enquête particulièrement. Je gloussais comme une collégienne en pleine séance de voyeurisme. Il y a tellement de personnages différents que l’on se gousse forcément de l’un ou l’autre. Tous sont intéressants d’ailleurs. Et la question principale, comme toujours, réside dans la trouvaille du ou de la coupable. Qui est-ce ? Je suis tombée dans le panneau, comme une bleue ! C’était génial, j’adore quand cela m’arrive. Petit bémol pour l’épilogue cela dit que j’ai trouvé inutile et trop niais.

J’aime toujours autant les romans policiers d’Agatha Christie qui permettent un moment en compagnie charmante, jusqu’à ce que l’on découvre le visage des personnages qui nous entourent en réalité. Drôle et intrigant, j’ai beaucoup aimé L’heure zéro, malgré un début long et un épilogue un peu trop niais et inutile à mon gout.

Image associée

Ma chronique du Crime de l’Orient Express

Ma chronique de Témoin Indésirable

Publicités

5 réflexions sur “L’heure zéro d’Agatha Christie

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #96 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Bilan #52 : Octobre 2018 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Hercule Poirot, T.30 : Poirot joue le jeu d’Agatha Christie | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Destination inconnue d’Agatha Christie | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Le secret de Chimneys d’Agatha Christie | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.