Promise Falls, T.1 : Fausses Promesses de Linwood Barclay

Bonjour à tous !

Avec Fausses Promesses, le premier tome de la trilogie Promise Falls, je découvre la plume de Linwood Barclay. Et je suis scotchée de la vitesse à laquelle j’ai été accro à ce bouquin !

Il s’en passe de belles à Promise Falls, charmante bourgade de trente-six mille âmes. Des agressions répétées sur le campus, un nourrisson kidnappé par un  » ange « , une femme sauvagement assassinée dans sa cuisine. Et vingt-trois écureuils retrouvés pendus à la grille du parc. Ce coin paumé des États-Unis serait-il devenu un lieu de rendez-vous incontournable pour les esprits dérangés ?
C’est bien ce qui affole le débonnaire inspecteur Barry Duckworth, dont la pression artérielle ne cesse de grimper : quel genre de psychopathe aurait pris ses quartiers en ville ? Y a-t-il seulement un lien entre tous ces faits divers ? La chasse au crime commence. Aidé de David Harwood, père de famille déprimé et journaliste au chômage, Duckworth se lance dans une déroutante enquête, qui ne tarde pas à virer au cauchemar.
Qui a dit que Promise Falls était une petite ville tranquille ?

Cela faisait vraiment longtemps que je n’étais plus accro à un bouquin au point de ne pas réussir à dormir. Et pourtant, c’est ce qui m’est arrivé avec Fausses Promesses. Je l’ai lu en 2 nuits, avec à chaque fois ce syndrome des livraddicts « Juste encore un chapitre ». La deuxième nuit, le dernier chapitre était le final. Quelle claque ! Je ne pensais pas être aussi accro. En réalité, j’ai suivi les conseils d’Ibidouu et de Ludo du blog Prends un livre et détends toi. Je pensais pouvoir lire Faux Amis, la suite, sans lire celui-ci d’abord, et ils m’en ont dissuadé, à raison ! (Je n’en doutais pas évidemment, sinon je ne me serai pas lancée). Nous arrivons à Promise Falls, et déjà dans ce premier tome, l’auteur fait de nombreuses références à ses précédents romans. Quand on ne les a pas lu, c’est un peu dommage, mais je comprends que cela réjouisse les fans de l’écrivain. Il faut être un peu vigilent simplement à différencier les intrigues déjà résolues des romans précédents, et celles introduites ici. Je n’avais par exemple pas tout de suite saisie que l’histoire d’Olivia allait être abordée dans Fausses Promesses.

En réalité, elle n’est même pas vraiment résolue. Je n’ai pas l’habitude des sagas de romans policiers où les intrigues se prolongent sur plusieurs tomes. J’avoue que je n’en lis pas beaucoup. Mais tout de même, que ce soit chez Camilla Läckberg, Stieg Larsson ou même Tania Carver, l’intrigue est toujours résolue dans le roman même. Ce sont les personnages qui poursuivent la saga. Mais techniquement, on pourrait les lire séparément. Pour le coup, c’est impossible. Ibidouu m’a d’ailleurs demandé un compte rendu dans les grandes lignes pour se souvenir des intrigues principales. C’est le genre de romans à ne pas trop espacer en fait.

« Je ne lis pas les journaux. Des livres, principalement. J’ai assez de galères dans ma propre vie pour avoir envie de me tenir informée de celles des autres. J’aime bien m’évader dans une bonne histoire où tout est inventé. La fin ne doit pas forcément être heureuse. Ça ne me dérange pas qu’il arrive des malheurs aux gentils, tant que ce n’est pas pour de vrai. « 

Mis à part cela, j’ai adoré ! Ce ne sont pas de vrais défauts, ce que je mentionnais, mais des surprises, disons. Le reste, ce n’était que du bonheur. Je ne m’attendais pas du tout à la conclusion de l’intrigue principale, notamment ! Il y a de nombreuses problématiques abordées. Notamment celle des parents qui savent tout mieux que leurs enfants, quitte à les faire souffrir au détriment de leur bonheur. J’ai été énormément interpellée face à ça. Surtout par rapport à la conclusion qui met vraiment en avant cet aspect de la société. Comme si les enfants, qu’ils soient petits ou grands, étaient incapables de savoir ce qui est bon pour eux. Sinon, j’ai bien apprécié les personnages, notamment David, détective en herbe, mais aussi toute sa famille. Et puis l’inspecteur Duckworth m’a beaucoup touché. Je crois que ce que j’ai apprécié dans ces personnages, c’est qu’aucun n’est parfait, ils ont tous des défauts, et j’aime ce côté très humain. Même si certain sont fous !

Fausses Promesses m’a convaincu en un roman du talent de Linwood Barclay, et j’ai vraiment hâte de lire la suite. Que ce soit les nombreuses intrigues, les personnages, et même les surprises, tout m’a emporté à Promise Falls et je me sens un peu abandonnée maintenant que je l’ai terminé. La suite est prévue dés lundi avec Nolwenn et Ludo ! J’ai hâte !

6 réflexions sur “Promise Falls, T.1 : Fausses Promesses de Linwood Barclay

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #95 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Promise Falls, T.2 : Faux Amis de Linwood Barclay | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Bilan #52 : Octobre 2018 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Bedtime Tag | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Bilan de l’année 2018 | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: Promise Falls, T.3 : Vraie Folie de Linwood Barclay | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.