Les héritiers T.3 : La Prison dorée d’Erin Watt

Bonjour à tous !

Je vous parlais du Prince brisé il y a quelques jours à peine, en vous disant que j’avais tout de suite enchaîné avec la suite tant j’avais aimé. Et bien, cette saga continue de me surprendre ! J’ai tout autant été accro à La prison dorée.

D’ennemis mortels, il sont devenus de surprenants alliés essayant de protéger ce qui compte le plus à leurs yeux : la famille. Ella Harper a toujours relevé tous les défis. Elle est énergique, résistante et désireuse de faire tout ce qui est en son pouvoir pour défendre les gens qu’elle aime. Mais ce qui l’attend est compliqué. Un père qu’elle n’a jamais connu mais qui lui laisse un héritage embarrassant et un petit ami qui marche sur un fil. Pourra-t-elle gérer tout cela de front ? Reed Royal a un sacré caractère. Il est impulsif et bagarreur. Mais, cette fois, sa tendance à régler tous les problèmes avec ses poings a mal fini. Et s’il veut sauver sa réputation et la fille qu’il aime, il va devoir changer. Personne ne croit en Ella et à sa capacité à survivre au milieu des Royal. Tout le monde pense que Reed va tout détruire autour de lui. Ont-ils raison ? Alors que tout est contre eux, que chacun tente de les séparer, Ella et Reed vont devoir trouver une façon de combattre la loi, de sauver leur famille et de démêler les secrets de leur prison dorée.

Impossible de m’arrêter à la lecture du cliff-hanger de la fin du Prince Brisé. Mais quelle bombe ! Il me fallait la suite, tout de suite, et c’est ce que j’ai fais. Heureusement que c’était prévu dans mon planning, enfin, je dis ça, je dis rien. A un moment donné, vous savez ce qu’une série, et plus précisément une autrice, ont à vous offrir. Et tous les bouquins d’Elle Kennedy me font cet effet. Elle fait partie du duo derrière Erin Watt, et je savais donc que ça allait être bon. Je ne savais juste pas à quel point. Et quel regret de ne pas avoir les tomes 4 et 5 sous la main ! Je n’en aurai fait qu’une bouchée. Bref ! Les Héritiers ne me déçoit toujours pas, malgré le changement important survenu dans celui-ci. Un nouveau personnage, totalement inattendu, fait son apparition, et un autre est invisible. Je ne dirai pas qui, mais cela change complètement toute l’ambiance, et j’adore quand je suis surprise à ce point. Il n’est pas du niveau du tome 4 de Driven, mais c’est le même genre de choc à la lecture, pourtant.

Je disais dans ma chronique du tome 2 que les autrices nous poussent à nous questionner sur notre loyauté aux personnages, en tant que lectrices. J’adore ce procédé ! A quel point leur fait-on confiance ? Cela se confirme tout au long de La prison dorée, avec une intensité assez désarmante. Je suppose que certain.e.s auront trouvé la fin prévisible, mais je dois dire que pour ma part, je me suis entièrement laissée porter par ce tome. Et par la naïveté d’Ella, aussi. Mais peu importe, je ne m’attendais pas du tout à cette claque ! En fait, on lui reproche le manque de romance, ce qui est vrai. Mais finalement, je suis tellement à fond dans la famille Royal que encore voir Reed et Ella se bécoter ne m’intéressait même pas tant. Ce qui se passe autour me passionne bien plus ! Et quelle surprise en ce qui concerne Maria, Brooke et Dinah ! J’aime quand les éléments de l’intrigue me chamboulent à ce point.

« Pourquoi tout le monde se sent-il tout le temps obligé de faire des promesses? Ils ne savent pas que les promesses sont toujours rompues? »

Je dois dire que j’aurai vraiment aimé que les jumeaux soient un peu plus présents, mais je pense que cela va venir par la suite. L’histoire d’Ella et de Reed est bien en place, et je sais que le tome 4 concerne Easton, donc je ne pense pas qu’on revienne vraiment dessus. J’ai tellement hâte pour Easton, c’est toujours mon chouchou. De manière générale, l’humour, même dans ce tome plus sombre, me fait toujours sourire. Les Royals sont vraiment devenus ma famille, et je n’ai plus envie de les quitter. Je me suis vue forcée de réviser mon jugement sur certains personnages, avant Ella même, qui est un peu bornée ici. De façon inattendue par exemple, Dinah a su me toucher, et Callum aussi, dans sa fragilité. Tout l’univers m’a embarqué, et je n’ai plus envie d’en sortir. Vivement que je puisse découvrir la suite !

Encore un tome des Héritiers qui ne laisse pas indifférent. La prison dorée m’a emmené là où je ne pensais pas que c’était possible, et m’a laissé toute chamboulée. J’ai vraiment hâte de découvrir Le prince déchu !

Ma chronique du tome 1 : La princesse de Papier

Ma chronique du tome 2 : Le prince brisé

 

7 réflexions sur “Les héritiers T.3 : La Prison dorée d’Erin Watt

  1. Pingback: Bilan #51 : Septembre 2018 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: IMM #176 : 23 au 29 juillet 2018 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.