Avec des si et des peut-être de Carène Ponte

Bonjour à tous !

Cela fait longtemps que j’ai envie de lire un roman de Carène, que j’ai déjà pu rencontrer à plusieurs reprises, mais je n’en avais jamais l’occasion. Un grand merci aux éditions Michel Lafon pour cet envoi et cette découverte qui m’a fait beaucoup de bien.

Aimeriez-vous savoir quelle serait votre vie si vous aviez fait d’autres choix ?
Prof de français au lycée de Savannah (-sur-Seine), Maxine vit en colocation avec Claudia (et ses crèmes au jus d’herbe fermenté), elle aime Flaubert (ses élèves, Stromae), courir avec ses deux meilleures amies (trois cents mètres) et aller chez le dentiste (sa sœur).
Maxine croit aux signes et aux messages de l’Univers. Pourtant elle ne peut s’empêcher de se demander : « Et si j’étais allée ici plutôt que là, si j’avais fait ceci au lieu de cela, ma vie serait-elle chamboulée ? »
En bonne prof de français, Maxine aime le conditionnel…
Mais à trop réfléchir Avec des si et des peut-être, ne risque-t-on pas d’oublier de vivre au présent ?
Et si la vie décidait de lui réserver un drôle de tour ?

Ce roman est arrivé pile au bon moment. Je vous préviens tout de suite, dans cette chronique, je vais vous raconter ma vie. Ce n’est pas de ma faute, c’est l’effet Carène Ponte. Elle a touché quelque chose de particulier, une fibre qui me donne envie de m’épancher. Bref, je disais donc qu’Avec des si et des peut-être est arrivé au bon moment. J’arrive à un moment de ma vie où je dois me questionner sur mon avenir professionnel. Fin de contrat, vous voyez le genre. Et si je faisais ceci ? Et si je faisais cela ? Honnêtement, je me suis tellement reconnue en Maxine que c’en était presque inquiétant. Et j’aime beaucoup cette remise en question que cela a provoqué en moi. Je suis aussi le genre de personne qui se demande toujours « Et si Justin Bieber faisait du stop là, sur le bas-coté, que je l’emmenais et qu’il tombait fou amoureux de moi ? ». Peu réaliste, on est d’accord. Je me trouve ainsi toujours a rêver d’une autre vie : bibliothécaire a New-York, enseignante dans un SOS Village d’enfant au Togo, libraire à Sydney… Mais en fait, ma vie est très bien telle qu’elle est. Je l’adore ! Et pourtant… Mes fantasmes ont tendance a me faire rire, mais ce roman m’a réellement poussé a me questionner en fait ! Que je serai triste de tout perdre ! Et surtout, quelles sont mes priorités ? Je suis un peu comme Maxine, j’ai choisi une vie privée très agréable, et une vie professionnelle où je ne me foule pas trop. Mais… Et si j’étais devenue interprète ? Et me voila repartie ! Je crois que si j’avais le choix, je reviendrai toujours vers ma vie actuelle, cela dit.

Du coup, j’ai énormément apprécié la personnage principale. Elle est adorable cette jeune femme. Alors oui, elle remplit plein de codes de chick-lit, soit. Non, l’autrice ne révolutionne pas le genre, elle ne fait pas dans l’inédit. Mais honnêtement, pourquoi est-ce qu’il faudrait toujours faire du neuf ? Je ne dis pas que réchauffer toujours le même plat est appétissant, mais quand on lit 5 romans du genre dans l’an comme moi, ça passe avec délice ! Je l’ai dévoré, il se lit tout seul et très rapidement. La plume de Carène Ponte nous embarque et nous fait passer un excellent moment aux côtés de Maxine, mais aussi de sa famille, d’Audrey, Samya, Claudia, et même de Darcy ! Et puis, honnêtement, s’il y a une chose que j’ai apprécié, c’est le manque de romance ! Il y en a, mais ce n’est pas lourd du tout, et j’ai adoré cet aspect là.

« Est-ce que vous vous êtes déjà demandé ce que serait votre vie si vous aviez fait d’autres choix ? Si vous aviez été amie avec Kimberley, la fille populaire, aux cheveux longs, soyeux et aux jambes interminables plutôt qu’avec Juliette, la fille intelligente et… seulement intelligente ? Si vous aviez choisi italien deuxième langue plutôt qu’allemand ? Si vous n’étiez pas allée à cette stupide soirée au cours de laquelle vous vous êtes lamentablement étalée sur le tapis, révélant à tout le lycée, autant dire à la terre entière, votre addiction aux culottes Bob l’éponge ? « 

Enfin, on m’avait dit que l’humour de Carène fait vraiment du bien. Et bien, je confirme ! Déjà, j’adore ses notes de bas de pages. Mention spéciale à la trottinette ! Son humour me correspond vraiment, et je ne l’ai même pas trouvé trop lourd. Parfois, comme souvent en chick-lit, je trouve que l’autrice en fait un peu trop. Mais c’est suffisamment rare pour ne jamais interrompre le rythme de lecture, donc ce n’est pas du tout un reproche. Et puis, je connais, je ne sais pas m’arrêter non plus, une fois que je suis lancée… Enfin bref, ça se voit, ma chronique devient bien trop longue !

J’ai passé un excellent moment en compagnie de Maxine et de son entourage. J’ai beaucoup ris, je me suis questionnée, et surtout, je me suis détendue. Ce bouquin m’a fait beaucoup de bien, et c’était exactement ce dont j’avais besoin en ce moment. Je priorise ses autres romans dans ma wish-list à présent !

10 réflexions sur “Avec des si et des peut-être de Carène Ponte

  1. Pingback: IMM #170 : 11 au 17 juin 2018 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Bilan #50 : Août 2018 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Gros sur le cœur de Carène Ponte | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Vous faites quoi pour Noël ? de Carène Ponte | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.