IMM #176 : 23 au 29 juillet 2018

Bonjour à tous et bienvenue pour l’IMM de cette semaine !

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et repris par le site Lire ou Mourir. Il s’agit de vous présenter toutes les acquisitions de la semaine passée, qui prennent place dans notre PAL

De beaux romans sont venus s’ajouter a ma PAL ! J’ai hâte de les découvrir !

Les héritiers T.3 : La prison dorée – Erin Watt

D’ennemis mortels, il sont devenus de surprenants alliés essayant de protéger ce qui compte le plus à leurs yeux : la famille.

Ella Harper a toujours relevé tous les défis. Elle est énergique, résistante et désireuse de faire tout ce qui est en son pouvoir pour défendre les gens qu’elle aime. Mais ce qui l’attend est compliqué. Un père qu’elle n’a jamais connu mais qui lui laisse un héritage embarrassant et un petit ami qui marche sur un fil. Pourra-t-elle gérer tout cela de front ? Reed Royal a un sacré caractère. Il est impulsif et bagarreur. Mais, cette fois, sa tendance à régler tous les problèmes avec ses poings a mal fini. Et s’il veut sauver sa réputation et la fille qu’il aime, il va devoir changer.

Personne ne croit en Ella et à sa capacité à survivre au milieu des Royal. Tout le monde pense que Reed va tout détruire autour de lui.

Ont-ils raison ?

Alors que tout est contre eux, que chacun tente de les séparer, Ella et Reed vont devoir trouver une façon de combattre la loi, de sauver leur famille et de démêler les secrets de leur prison dorée.

Sweetheart – K. Bromberg

Tout a commencé par une invitation. Au mariage de mon ex-fiancé. J’aurais dû l’ignorer. La mettre à la poubelle. La brûler. Mais je ne l’ai pas fait. Je viendrais accompagnée. Et mon assistante a accidentellement envoyé ma réponse.

C’est là qu’entre en scène Hayes Whitley. Mégastar de cinéma. L’homme qui a ravi le coeur de millions de fans. Mais moi, je lui avais donné le mien neuf ans auparavant. C’était mon premier
amour. Il était mon tout. Jusqu’au moment où il a pris la tangente pour poursuivre ses rêves sans le moindre au revoir.

Lorsqu’il s’est pointé, sortant de nulle part, dix ans plus tard, j’aurais mieux fait de garder mes distances. J’aurais dû rejeter sa proposition de m’accompagner au mariage de mon ex.
Je n’aurais jamais dû le laisser m’embrasser. Mais je ne l’ai pas fait. Et maintenant, nous nous retrouvons à nous demander si les morceaux de la vie que nous avons partagée autrefois
s’emboîteraient toujours d’une façon ou d’une autre.

Un premier amour, ça ne s’oublie pas facilement. La question est de savoir si nous préférons oublier ou si nous prenons du le risque de voir ce qui va se passer ?

Dîner secret – Raphael Montes

Un groupe de quatre jeunes hommes quitte Pingo d’Água, petite ville de l’État du Paraná, pour poursuivre leurs études à Rio de Janeiro. Partageant un appartement à Copacabana, ils font de leur mieux pour réaliser leurs rêves de grande ville.
Dante, le narrateur, travaille comme vendeur dans une librairie et étudie la gestion d’entreprise. Leitão, hacker d’un naturel jovial, est censé poursuivre un cursus d’expert en informatique, mais préfère consacrer son temps aux jeux vidéo et à s’empiffrer de nourriture. Miguel, le «  garçon sérieux  » du groupe, est interne en médecine. Et Hugo, un aspirant grand chef à la vanité sans limites.
En proie à des difficultés pour payer leur loyer et trouver un emploi digne de ce nom dans un pays en pleine crise économique, les quatre amis ont une idée pour gagner enfin de l’argent  : servir des dîners secrets à une clientèle avide d’aventures gastronomiques insolites.
Mais ce qui commence comme une allègre plaisanterie prend rapidement des proportions inimaginables, et voilà le quatuor engagé sur un chemin angoissant de perfidie, de paranoïa et d’ambition, tandis que leur entreprise révèle en chacun d’eux une perversité qu’ils n’avaient jamais soupçonnée.
Nous emmenant de visites d’abattoirs clandestins à des réunions aussi huppées qu’excentriques jusqu’à une spirale de crimes de plus en plus vertigineuse, Dîner secret unit suspense et humour noir dans une trame hyperbolique, mélange de fables caustiques sur la violence et de portraits d’une jeunesse à la dérive.

 Et vous ? Qu’avez-vous acheté ou reçu cette semaine ?

Publicités

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.