Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers de Benjamin Alire Saenz

Bonjour à tous !

En commençant ce roman, je ne savais pas du tout de quoi il parlait. Et même si j’ai beaucoup aimé, je l’ai trouvé un peu léger.

Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n’ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais… C’est donc l’un avec l’autre, et l’un pour l’autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l’univers.

Aristote et Dante sont deux garçons adorables, et un peu marginaux. En pleine adolescence, ils vont devoir faire face à la vie et vont se mettre à vouloir comprendre les secrets de l’univers. Tous le deux viennent de milieux aisés et surtout, ils ont tous les deux des parents instruits. Cela permet a ces jeunes de se poser des questions pertinentes et assez profondes pour contaminer le lecteur, et le pousser à faire de même. Ainsi, de nombreuses thématiques seront abordées. Je ne vais pas toutes les aborder pour ne rien spoiler, mais j’aurai simplement aimé que l’auteur aille plus en profondeur et peut-être plus dans le dramatique. Je préfère quand tout n’est pas simple, et c’était un peu trop le cas pour moi.

Aristote est le personnage principal. Sa famille étant d’origine mexicaine, il doit faire face aux stéréotypes et aux attentes de sa communauté. Dante est dans le même cas mais n’y accorde pas tant d’importance. Il se considère d’avantage américain que mexicain. Cette notion d’appartenance communautaire est très importante dans le roman, et je l’ai trouvé intéressante. Il y a également les non-dits, la famille qui refuse d’aborder certaines problématique avec lui, des cachotteries qui le pousse à se sentir à part. De manière générale, il dit qu’il n’est pas doué pour le bonheur, et c’est là que Dante intervient. Ce nouvel ami va le rendre un peu plus heureux, mais parfois aussi un peu plus malheureux. Le paradoxe d’Aristote est qu’il se pose énormément de questions, remet tout en cause, mais ne veut pas aborder ces soucis à voix haute. Dante va le prendre par la main, va parfois devoir enfoncer des portes ouvertes pour réussir à l’atteindre, mais lui montrer que la vie peut être différente, et que ce n’est pas très compliqué de découvrir les secrets de l’univers si on se laisse faire et si on demande de l’aide.

« Un autre secret de l’univers : parfois, la douleur est comme une tempête venue de nulle part. La matinée la plus ensoleillée peut se conclure par un orage. Par des éclairs et du tonnerre. »

La légèreté dans le récit, ainsi que les chapitres courts, permettent de lire le roman très rapidement. Il se laisse dévorer, et j’avais envie de savoir comment allait finir l’histoire. Pour autant, il ne se passe pas grand chose d’incroyable. Il y a un peu de drame, beaucoup d’amitié, et surtout beaucoup de réflexion. Mais j’aurai aimé que l’ensemble soit vraiment plus sombre en réalité. Après, je comprends tout a fait qu’il faut des romans plus légers, qui ne blessent pas tant, qui ne tirent pas les larmes. C’est simplement que je suis dans une phase où j’aime cela tout particulièrement. J’aurai aimé que les parents soient plus compliqués, peut-être qu’un cadre moins « facile » m’aurait aidé à me reconnaître en eux. Je crois que de trop nombreux éléments personnels me tenaient à distance, c’est aussi simple que cela.

Bien que je ne me sois pas sentie pleinement impliquée dans l’histoire d’Aristote et de Dante, j’ai pourtant passé un très bon moment grâce à cette lecture légère. Les thématiques sont intéressantes et surtout importantes pour les jeunes d’aujourd’hui, et ont le mérite de pousser à la réflexion. Je comprends son succès, malgré mon détachement face au destin des deux jeunes hommes.

Publicités

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.