Du côté du bonheur d’Anna McPartlin

Bonjour à tous !

Alors que j’écris cette chronique, je viens tout juste de sécher mes larmes. Quel roman. Quel coup de cœur. Quel coup de poing au cœur. Je vais avoir du mal à m’en remettre, mais je remercie tout de même les éditions du Cherche Midi pour cet envoi, et Hélène du blog Ma toute petite culture de m’avoir accompagné dans cette lecture.

Entre ses deux boulots, ses enfants et sa mère qui perd la tête, la vie n’est pas toujours facile pour Maisie. Mais, depuis qu’elle s’est décidée à quitter son mari violent, cette Irlandaise au caractère bien trempé retrouve peu à peu le chemin du bonheur. Jusqu’au jour où son fils Jeremy disparaît mystérieusement avec son meilleur ami.
Que s’est-il passé le soir du 1er janvier ? Avec l’aide de Fred, son chevalier servant, et de Lynn, sa fidèle amie, Maisie tente de reconstituer le fil des événements. Dans ce quartier populaire des environs de Dublin, chacun affronte les coups du sort avec humour et ténacité. Mais le terrible secret qu’elle va découvrir bouleversera à jamais le cours de sa vie.

Je découvre la plume d’Anna McPartlin avec ce roman magnifique. Et je peux vous dire que j’ai vraiment très envie de découvrir les autres à présent. Être en mesure d’écrire avec une telle sensibilité est un don, c’est un cadeau de l’univers et je suis vraiment heureuse que l’autrice nous met ses histoires à disposition. La thématique centrale du roman ? Je ne peux pas vous la révéler, cela serait vous spoiler toute l’intensité et la force du roman. Pourtant, ce n’est pas tant caché que cela, je me suis douté du retournement de situation déjà très tôt. Et pourtant, je n’aurai pas été capable de mesurer l’ampleur de la claque que j’allais me prendre. Merci à toi, Hélène, de m’avoir écouté alors que je ne m’en remettais pas.

Il me semble que cette histoire touchera chacun d’une façon ou d’une autre. J’ai grandi avec un beau-père écossais obtus. Il a des idées très arrêtées que j’ai toutes retrouvées dans cette histoire. J’ai l’impression que c’est culturel du coup. Si Jeremy est au centre de l’intrigue, il n’est pourtant pas le seul. Maisie m’a tellement touché ! A travers cette maman au cœur tendre, mais avec une vie difficile, je ne pouvais qu’être attendrie par son histoire. Elle me faisait un peu penser à ma propre mère. Il en va de même pour Valérie, qui est le reflet de moi adolescente, ou pour Birdie. Leur vie de famille est vraiment compliquée, et je ne les en aimais que plus. C’est là toute la force de la plume de l’autrice. On intègre cette famille, et apprend à l’aimer. Et j’ai vraiment, vraiment souffert avec elles.

« Ton pire ennemi, Maisie, c’est toi. Personne n’est parfait. Fais de ton mieux, on ne peut pas t’en demander plus et ça fera bien l’affaire. »

La plus grosse claque survient à la fin, évidemment. Cela m’a fait prendre conscience, encore une fois, de l’importance que l’on accorde au regard des autres. De comment on peut faire souffrir les autres avec des mots, des gestes, des regards, parfois des blagues. Je ne parle pas là de harcèlement, mais vraiment comportements ordinaires en société. On ne connait jamais vraiment les gens qui nous entourent, alors pourquoi ne sommes nous simplement pas un peu plus sensibles à chaque instant ? Simplement en se disant que quelqu’un pourrait écouter, ou même juste entendre, et être blessé. En fait, je me sens à nouveau sensibilisé, tout simplement.

Mes larmes ont mis un certain temps avant de sécher sur mes joues, tant cette histoire m’a touché en plein cœur. C’est un coup de foudre pour Du côté du bonheur, et pour Anna McPartlin. J’espère avoir l’occasion de lire d’autres romans de l’autrice dans ma vie de petite lectrice ordinaire.

La chronique d’Hélène

Publicités

15 réflexions sur “Du côté du bonheur d’Anna McPartlin

  1. Pingback: Du côté du bonheur, d’Anna McPartlin – Ma toute petite culture

  2. Merci pour cette chronique ma chérie ! J’ai hâte de le lire à présent, surtout si tu t’es reconnue dans ce livre. Ça me rapprochera encore un peu de toi ❤️
    J’ai lu The last days of Rabbit Hayes de cette auteure, et j’avais déjà a l’époque admiré la sensibilité avec laquelle Anna McPartlin s’attaque à des sujets lourds. Je te souhaite d’en lire d’autres et d’y trouver la même émotion. Plein de bisous !

    • Ooooh t’es trop chou d’être passée par ici ❤️ je te le prête si tu veux, mais il n’est pas très feel-good ^^
      Du coup j’ai super envie de lire les autres romans de l’auteure 😊 gros bisous !

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #74 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: IMM #162 : 9 au 15 avril 2018 | Sorbet-Kiwi

    • Ah oui ? Mince alors ^^ bon je suis assez sensible en littérature, je pleure rapidement quand c’est vraiment un sujet touchant, genre cancer, décès, racisme, homophobie etc.

  5. Pingback: Spring Flower Challenge | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: Bilan #47 : Mai 2018 | Sorbet-Kiwi

  7. Je l’ai terminé hier soir en pleurant à chaudes larmes aussi ! Quelle histoire, quels personnages, je suis entièrement d’accord avec toi sur tous les points : un roman inoubliable ! Je vais avoir du mal à écrire un billet sans rien dévoiler car le final est juste une ENORME claque !
    Je crois que c’est mon préféré des 3 !

    • Mais oui, c’était tellement difficile d’écrire un avis sans rien Spoiler ! J’en ai des frissons rien que de repenser a ce Roman ❤ Magnifique ❤ Je n'ai pas lu les deux autres mais je les ai dans ma WL ❤

Répondre à pepparshoes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.