Livre Paris 2018 : le Bilan

Bonjour à tous !

Je suis de retour de Livre Paris depuis plus d’une semaine, et cette année encore, je me suis beaucoup amusée ! Cela dit, je suis revenue bien plus fatiguée que les années précédentes. Est-ce que je me ferais vieille ?

Cette année, les gens me semblaient plus respectueux que l’année dernière en ce qui concernait les romans à emmener. J’ai moi-même embarqué quelques livres, et c’était bien pratique pour faire signer des sagas entières de la part d’auteurs qu’on n’avait pas encore pu rencontrer. J’étais d’ailleurs motivée à faire la file le samedi, puisque j’ai attendu assez longtemps pour certain.e.s auteur.e.s.

Avant toute chose, je suis allée voir ma copine Miss New Romance, et je vais faire un peu de pub pour sa chaîne YouTube, puisque vous pourrez y voir ma bouille ! Filez voir le vlog, il est chouette, surtout si vous n’avez pas pu y aller. C’était la première année que Hugo Publishing était là, et on peut dire que cela se voyait. Je voulais par exemple aller voir Anna Todd à 16h, mais la file a du être fermée a 15h tant il y avait du monde ! Heureusement que je n’ai jamais lu aucun de ses romans, j’aurai été bien embêtée. Du coup, j’ai laissé tomber. Mais c’était la folie autour de ce stand, je comprends parfaitement pourquoi ils ont leur propre festival !

Avant de me lancer dans les files d’attente, j’étais curieuse de voir la conférence d’Arnaud Cathrine, Nadine Brun Cosme, Maïté Bernard et Laurence Faron autour du sujet « Comment parler des attentats à un public jeunesse ?« . Arnaud Cathrine m’intéressait tout particulièrement puisque je ne connaissais pas les autres intervenants, mais de manière générale j’ai trouvé la discussion vraiment intéressante. Ils ont raconté où ils étaient quand les attentats de Paris en janvier et novembre ont eu lieu, et comment cela les a poussé à écrire autour de cette thématique. Pour Maïte Bernard, c’est le Bataclan qui l’a poussé à écarter tous ses autres projets et à se concentrer 10 mois sur ses deux personnages. Alors qu’Arnaud Cathrine disait qu’il se sentait stérile dans l’écriture pendant environ 1 mois, il a eu besoin d’un temps d’adaptation. Laurence Faron, éditrice chez Talents Hauts disait que la question du moment est très intime, et qu’elle pense que la littérature est la réponse pour aborder les sujets sans blesser ou heurter le lecteur, et qu’il faut le respecter. Il a été longuement sujet des mots à choisir aussi, du développement de la langue dans ces circonstances. Ils se sont tous posés la question de l’indécence, du respect, de la censure. Le mot « vie » est d’ailleurs au cœur des titres abordés. Le débat à duré plus d’une heure, donc je ne vais pas tout vous retranscrire, mais je l’ai trouvé vraiment intéressant.

Du coup, je suis allée voir Arnaud Cathrine ensuite, pour faire dédicacer mes 3 exemplaires d’A la place du Cœur. C’était sympa, parce qu’on a pu échanger autour du débat justement, même si c’étais assez rapide.

Puis, j’ai pris mon poste dans la file de Sophie Jomain pendant 2h. J’ai honnêtement cru que j’allais devenir folle. Mais ça m’aura permis de commencer la troisième saison d’A la place du cœur au moins. Cela dit, je venais d’acheter les 4 derniers tomes des Etoiles de Noss Head, donc j’avoue que j’étais motivée pour les faire dédicacer sur place.

Enfin, on a pu faire une pause et manger un bout ! Puis, en passant, j’ai vu Marie Vareille et j’ai décidé de faire dédicacer Y Aura-t-il trop de neige à Noel, ainsi que Tu peux toujours courir, deux romans Charleston vraiment chouettes ! Elle est adorable, et se prend aussi le temps de papoter, ce qui fait plaisir dans cette usine à dédicaces.

En retournant direction le stand Hugo, j’ai vu que Sophie De Villenoisy était installée. J’ai donc dégainé mon exemplaire de Joyeux Suicide et bonne année. Quelle femme adorable ! Elle est super fan des blogueuses et passait son temps à nous remercier de publier des chroniques honnêtes sur Internet. Vraiment mignonnes, j’ai adoré. D’ailleurs, sa bonne humeur se voit sur la photo, et je peux vous dire qu’elle est contagieuse !

De retour chez Hugo, et voyant la file d’Anna Todd fermée, j’ai regardé qui dédicaçait pour en profiter. J’ai vu que Battista Tarantini était là, ainsi qu’Emma Cavalier, dont je n’avais pas les romans. J’attendais tranquillement à la caisse quand j’ai eu le droit d’écouter Clara Morgane raconter sa vie aux employés et pour le coup caissiers de la maison d’édition, c’était drôle. Et j’ai fais ma papparazzi, on ne la croise pas tous les jours !

Non, je ne suis pas douée, je sais pourquoi je n’en ai pas fait un métier !

Du coup, j’ai fais la file pendant 2h pour Battista Tarantini, qui n’en revenait pas de son succès ! J’avoue que je n’avais pas grand chose à lui dire, puisque je n’ai pas lu son roman. Il en va de même pour Emma Cavalier, qui est très gentille aussi.

Je ne suis pas passée par le stand des éditions Charleston autrement que pour dire bonjour, simplement parce que j’avais pu rencontrer Clarisse Sabard la veille, dans les locaux de la maison. C’était une superbe soirée d’ailleurs, où les membres de l’équipe ont organisé un Speed-Dating des métiers de l’édition et c’était super.

Je suis rapidement retournée au salon le dimanche matin, simplement pour aller voir Gaïa Alexia et faire dédicacer mes 2 tomes d’Adopted Love !

Evidemment, le Salon du livre, c’est un peu la course, c’est un peu une usine à dédicaces, et les files sont pires qu’à Europa Park, mais c’est du bonheur. Et surtout, parce que c’est le moment de l’année où je peux rencontrer les copinautes ! Un coucou à Carnet Parisien, La Rousse Bouquine, Popcorn & Gibberish, Pause Earl Grey, Lectrice Lambda, Coeur d’Encre 595, L’Ancre Littéraire, New Kids on the Geek, Books and Black Coffee, Mon jardin Littéraire, Tessa’s Book World, Darcy Books, Siread, My Books N Tea, Douceur de lire… Je suis super heureuse de vous avoir vu les filles, et j’espère qu’une nouvelle occasion se présentera bientôt !

Et vous ? Etiez-vous à Livre Paris ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

14 réflexions sur “Livre Paris 2018 : le Bilan

  1. Super contente de t’avoir revue ❤ Même si on a pas pu parler bien longtemps avec tout le monde qu'il y avait ! J'espère venir en tant que visiteuse l'année prochaine, ça me permettra plus d'échange avec mes coupines de blog ❤

    • Oh oui ce serait chouette ! Cela dit, je ne crois pas venir l’année prochaine. Vu que je me marie à peine quelques mois après. Je pensais peut être plutôt aller à Bruxelles pour changer.

  2. Ravie d’avoir pu te revoir à cette occasion (même si c’était bref !)
    Et un gros poke à ton homme valeureux qui a lui aussi enchaîné les files d’attente (j’ai compati pour lui !) 😀
    J’y repense : tu n’as pas vu Stéphane Allix du coup ?

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #66 | Sorbet-Kiwi

  4. Premier grand salon pour ma part et pas le dernier j’espère. J’ai adoré ce week-end.
    J’espère que l’on aura l’occasion de se croiser à nouveau et un peu plus que quelques minutes.

  5. Pingback: Les étoiles de Noss Head T.2 : Rivalités de Sophie Jomain | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: Les étoiles de Noss Head T.3 : Accomplissement de Sophie Jomain | Sorbet-Kiwi

  7. Pingback: Le Festival New Romance : mes envies | Sorbet-Kiwi

Répondre à scarlett21 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.