Le Prince de la brume de Carlos Ruiz Zafon

Bonjour à tous !

Durant le week-end à 1000 et pour le challenge Halloween du Popcorn, j’ai décidé à la dernière minute de sortir ce roman de ma PAL, que j’avais eu lors du Swap Geek fait avec Winry. Et quelle belle surprise, qui fait bien frissonner !

1943, Angleterre. Pour fuir la guerre, la famille Carver s’installe dans un village perdu sur la côte. Mais, à peine franchie la porte de la maison, des événements étranges se produisent… Avec leur nouvel ami Roland, Alicia et Max Carver vont peu à peu percer les secrets de la vieille demeure et apprendre l’existence d’un certain Caïn, surnommé le Prince de la Brume. Un personnage diabolique revenu s’acquitter d’une dette très ancienne… Voilà les trois enfants lancés à la découverte d’épaves mystérieuses, de statuettes enchantées, de gamins ensorcelés… Une aventure extraordinaire qui changera leur vie à jamais.

Mais quelle lecture ! Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, puisque c’est un roman jeunesse sensé faire peur. Je m’attendais à un espèce d’Epouvanteur, par exemple. Eh bien, pas du tout ! Nous voilà dans le monde réel, en pleine guerre (bien que celle-ci n’ait pas d’incidence sur l’histoire), avec des adolescents bien ordinaires. J’ai vraiment apprécié les personnages, notamment Max qui est un garçon plein de vie, motivé, un enfant comme j’en aimerais bien un, en fait. Sa relation avec sa sœur Alicia m’a fait chaud au cœur. Puisqu’ils déménagent dans un endroit qu’ils ne connaissent pas, le bonhomme prend la main de sa sœur et lui présente Roland, pour la faire sourire et lui présenter du monde, afin qu’elle ne s’isole pas. Cette relation fraternelle et amicale qui se créée sous nos yeux m’a enchanté. J’ai trois frères et une sœur, du coup voir que des relations parfois distantes peuvent s’arranger m’a réchauffé le cœur.

Et puis il y a Roland, ce jeune homme plein de mystères qui va devenir leur ami. Il leur raconte une histoire bien sombre et pourtant réel, en les emmenant régulièrement autour d’un bateau échoué. Cette ambiance mise en place, même sans lui, est sombre et glauque et j’ai vraiment apprécié pour Halloween. J’en avais des frissons, notamment lorsque la famille Carver découvre un projecteur de vieilles bobines, et qu’il arrive à résoudre une partie du mystère qui plane sur cette plage. Brrrr ! De manière générale, durant toute ma lecture, je poussais des petits cris de stupéfaction tant je trouvais l’intrigue bien menée.

Ce roman est parfait pour Halloween, même si l’intrigue se passe en été. Il est assez angoissant mine de rien, même pour un adulte, donc je ne me vois pas le proposer à quelqu’un de moins de 12 ans par exemple. Je ne pourrais pas assumer le fait de refiler des cauchemars à un môme ! Un des éléments angoissants, qui est pourtant un lot du quotidien de nombreuses personnes, est la présence du chat d’Irina, la petite sœur de Max, qui va avoir un rôle assez violent à jouer dans l’histoire. Alors, si vous ne voulez pas que votre enfant parte en courant à chaque fois qu’il croise un chat, ne laissez pas ce roman à porter de main, simple petit conseil.

Finalement, j’aurai mis longtemps pour écrire cette chronique, alors que j’ai passé un excellent moment de lecture avec Max, Alicia et Roland. L’ambiance sombre et glauque et la quête de résolution du mystère qui plane sur cette plage espagnole nous prend aux tripes et il est impossible de lâcher ce roman jusqu’à la fin. Excellente lecture !

Ma PAL et toutes mes chroniques du challenge Halloween

9 réflexions sur “Le Prince de la brume de Carlos Ruiz Zafon

  1. Pingback: Challenge littéraire d’Halloween – Saison 2 | Sorbet-Kiwi

  2. Le prince de la brume a été un coup de cœur pour moi, comme tous les autres livres de l’auteur ❤ C'est un de mes auteurs favoris ! Je suis si contente que tu l'ai aimé ! J'espère que tu aimeras les autres, si tu décides de les lire. Cet auteur a une plume enchanteresse ! ❤

    • Absolument, c’est de la poésie son écriture ! (Franchement, je sais pas ce qui a pris mon cerveau d’omettre cette info de ma chronique quoi… Je n’ai pas pu de café ce matin, ça doit jouer !). J’espère en lire d’autres de lui, même si je n’en ai pas dans ma PAL actuellement 🙂

  3. Pingback: IMM #80 : 18 au 24 Avril 2016 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Bilan #40 : Novembre 2017 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.