Au secours, j’ai 40 ans depuis 4 ans de Gaëlle Renard

Bonjour à tous !

Les éditions Charleston ont eu la gentillesse de m’envoyer ce petit roman étant donné qu’il est paru en poche cette année. Et malheureusement, je n’ai pas vraiment adhéré à l’ensemble malgré quelques bonnes tranches de rire.

On dit que 40 ans, c’est le nouveau 30. Certes, mais c’est quoi avoir 40 ans pour une femme aujourd’hui ? Un livre désopilant sur vous, les jeunes quarantenaires, mais aussi un peu sur vos hommes (l’ancien et le nouveau), votre belle-mère (ou ex.), vos copines qui s’appellent toutes Véronique ou Virginie… Sans oublier vos enfants qui grandissent, votre banquier, votre cher patron, votre panier à provisions, la CPAM, l’URSSAF, votre miroir, votre self-control, votre estime de vous-même, votre crème de jour… Et la question qui taraude l’héroïne : et si je faisais un dernier bébé pour la route ?

Ce roman à de quoi faire sourire, même une petite jeune de 25 ans. Le ton humoristique et les nombreux jeux de mots de l’auteure ont su m’atteindre, et j’ai même ris, parfois. Bon. Cela dit, l’âge ne me fait pas peur. Je vois des amies qui paniquent parce qu’elles ont atteint le quart de siècle, mais je ne vois pas du tout cela comme une fatalité. Je pense que chaque période d’âge apporte quelque chose de bon, de la nouveauté, du recul, de nouvelles opportunités. J’entends ma belle-sœur me dire « Tu verras à 30 ans, quand tu auras l’impression que plus personne ne voudra de toi » alors qu’elle est bien plus canon que moi ! Non vraiment, cette peur de l’âge, j’ai du mal à la comprendre. Et donc, forcément, j’ai eu du mal avec le personnage principal. J’aurai aimé que Véronique me surprenne, mais en fait, c’est pire que cela : je ne m’attendais pas à lire le journal intime de quelqu’un d’aigri. Mince. Parce que sous l’humour, on ressent la frustration de cette femme, alors que ses enfants ne sont même pas adolescents. Elle pourrait encore profiter de tant de choses ! Et pourtant, elle nous parle de déambulateur. Pour moi, c’est un manque cruel d’optimisme.

Si au moins je pouvais dire que c’est bien écrit. Mais très honnêtement, le rythme m’a achevé ! D’habitude, on se plaint d’un effet soporifique. Là, c’est l’inverse ! Le dynamisme est tel que lorsqu’on referme le roman, on a l’impression d’avoir couru un marathon ! J’étais à bout de souffle, c’est dire. J’en ai même lu quelques chapitres à mon copain, et wow. Il était surpris de ce rythme déchaîné ! Après, cela apporte clairement du positif, puisqu’on ne lâche pas vraiment le roman grâce à cela. Et je dirais que cela maquille un peu le manque de contenu.

Vous me connaissez peut-être un peu, maintenant, et savez qu’en chick-lit, je suis difficile. C’est vrai, j’aime quand je trouve quelque chose derrière l’histoire. Je ne dis pas qu’il n’y a rien du tout. On y trouve des thématiques comme la peur de l’âge, donc, le divorce, la famille recomposée, l’incapacité physique à retomber enceinte malgré les tentatives répétées et les actes médicaux. Mais rien n’est approfondi, et c’est ce que je reproche toujours à la plupart des romans du genre. Pour le coup, chez Charleston, je vous conseille plutôt Je peux très bien me passer de toi ou encore Tu peux toujours courir, et bien sûr, dans l’actualité, Y’aura-t-il trop de neige à Noël.

Je suis un peu déçue de ma lecture, au final. J’aurai aimé plus de rire, plus de douceur peut-être aussi, mais pas un personnage aussi négatif qui ne sait simplement pas profiter de ce qui l’entoure. Et le rythme du roman, qui camouflait à mes yeux le manque d’approfondissement, m’a laissé à bout de souffle. Dommage.

7 réflexions sur “Au secours, j’ai 40 ans depuis 4 ans de Gaëlle Renard

  1. Pingback: Bilan #40 : Novembre 2017 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.