Le choix d’une vie d’Alia Cardyn

Bonjour à tous !

Après de longues semaines d’attente, je peux enfin vous parler de ce coup de cœur ! Quel roman fort, émouvant, beau. Bref, mettez le sur votre liste de Noel… Attendez, j’ai une meilleure idée : allez l’acheter immédiatement !

 » Voici mon histoire. Elle aurait pu être si différente. Sans doute est-ce le réflexe facile d’une vie mature que de revisiter ses choix, d’oser les regarder pour ce qu’ils sont, autant de pas dans toutes les directions. Pourtant, je n’avais de cesse de marcher avec un but précis. À la minute de ma naissance, alors que je prenais ma première inspiration pour pousser ce cri puissant en quête d’air et de chaleur, mon destin était déjà tracé. Une chance m’était enlevée et le chronomètre lancé. Les lumières éblouissaient mes yeux s’ouvrant sur ce monde et il me restait si peu de temps pour réaliser mon rêve.  » L’épouse d’Archibald a disparu. Mary s’interroge sur son désir d’enfant. L’assurance du beau Jack est sur le point de vaciller. Et la très discrète Adélaïde aura bientôt plus d’un secret. Ils ont tous un point commun. Oseront-ils faire ce choix qui changera leur destin ?

Au moment de taper cette chronique, la plume d’Alia Cardyn est une découverte pour moi mais j’ai déjà entendu énormément de bien de son premier roman, qui est dans ma PAL. En commençant ma lecture, certaines lectrices Charleston m’avaient déjà vanter ses atouts (et ne mentionnaient d’ailleurs aucun défaut), mais je ne m’attendais à rien. J’étais persuadée dés le départ d’avoir la réponse a ce qui reliait les personnages, et en fait, non, ce que j’adore ! Quand une auteure me mène en bateau, c’est un vrai plaisir ! Parce qu’Alia Cardyn donne la parole à plusieurs personnages sur plus de 20 ans, et leurs psychologies sont extrêmement travaillées. Il y a Mary, cette jeune femme attachante, pleine de doutes, qui manque cruellement de soutien et de confiance en elle. Jack, vigoureux, plein d’entrain, que la douleur va toucher de plein fouet. Archibald, ce jardinier qui écrit de douces lettres a sa femme, que l’on a envie de câliner. Et Adelaïde, cette femme pleine de douceur, abîmée par son enfance. Ces personnages sont plus touchants les uns que les autres, je les aime de tout mon cœur, quel quatuor hors du commun, mais bien plus qu’attachant.

De base, je dirai que les personnages principaux sont Mary et Jack. Mais à travers Archibald et Adélaïde, on peut se rendre compte à quel point les plus discrets des personnages secondaires peuvent avoir leur importance dans l’histoire. Surtout lorsqu’on arrive au dénouement et qu’on comprend le lien entre tous. Mais quelle claque, quelle surprise, j’en serai tombée à la renverse si je n’avais pas été assise ! J’en frissonnais ! Tous prennent la parole, et pourtant, les indices sont rares. Ce changement régulier de point de vue permet d’ailleurs de voir les personnages dans leur ensemble. La façon dont ils se voient et la façon dont les autres les perçoivent est une analyse en arrière plan qui permet de prendre du recul sur ce que nous considérons comme nos défauts.

Parlons-en, de ce recul que permet l’auteure. Elle aborde des sujets vraiment profonds, à commencer par le principal : la procréation médicalement assistée et à travers cela, la maternité. Et en allant encore plus loin, le jugement que l’on porte sur les mères, ou celles en devenir, en évaluant chacun de leurs actes, en créant une pression collective que perçoivent ces mamans et les font constamment douter d’elles-mêmes. Ou la culpabilisation des femmes qui n’arrivent pas a concevoir naturellement, également. Comme si elles étaient des machines à pondre ! Cela me faisait me sentir si démunie pour Mary, démunie avec elle ! Et enfin, l’auteure nous livre une véritable ode à l’écriture, à travers des lettres ou des carnets, que de correspondances, qu’elles soient avec les autres, avec soi-même, dans tous les cas, c’est doux, attendrissant, à l’image de tout ce roman.

Je dois conclure, mais je pourrais encore en parler durant des heures tant ce roman m’a ému, il était impossible pour moi de ne pas être touchée. L’approche des personnages, les émotions, la beauté de l’écriture, tout est si bien géré, que l’auteure m’a mené tout droit au coup de cœur ! Simplement magnifique.

Publicités

7 réflexions sur “Le choix d’une vie d’Alia Cardyn

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s