Les braconniers du cosmos et autres nouvelles de Philip K. Dick

Bonjour à tous !

Grâce au challenge Halloween de Popcorn et Gibberish, je me suis prise le temps de me lancer dans une lecture de cet auteur classique de la SF, qui a notamment écrit Blade Runner. Vous le savez peut-être, je ne suis pas fan du genre, mais là, pour le coup, je suis positivement surprise tout de même.

Quelque part dans la galaxie… Un croiseur terrien veille, puissant et majestueux… Sur ses écrans de contrôle, un vaisseau pirate vient d’apparaître. Ceux qui l’occupent sont des adharans, des êtres inférieurs, des insectes. Pourquoi se sont-ils aventurés par ici ? Les Terriens auraient mieux fait de se poser la question avant de les anéantir. Désormais, il est trop tard. Le pire ennemi n’est pas toujours celui qu’on croit. La vie, dans l’univers, peut prendre tant de formes… Ici des objets ordinaires s’animent et raisonnent… Quel esprit les habite ? Là un jeune mutant, couleur de feu, dispose de pouvoirs surnaturels… La vie est riche de sa diversité… Mais l’homme est-il mûr pour accepter la différence ?

Comme je le disais déjà, la science-fiction n’est pas ma tasse de thé. Mais là, pourtant, j’ai été positivement surprise. Il y a dans ce recueil 4 nouvelles, Les braconniers du cosmos, Colonie, Souvenir ainsi que L’homme doré. Et elles soulèvent toutes des questions très intéressantes, mais une leur est commune : la suprématie de l’homme, qui la tient pour acquise. J’aime beaucoup lorsque certains genres soulèvent des problématiques, et il est vrai que l’auteur est doué pour cela. D’abord dans Les braconniers du cosmos, qui est celle que j’ai le moins apprécié cela dit. J’ai trouvé intéressant comment l’auteur souligne que les hommes sont absolument incapables de se mêler de leurs histoires, qu’ils attaquent toujours avant de parler, et que le partage n’est pas une notion qu’ils apprécient. A leurs risques et périls, pour le coup… L’auteur aurait certainement pu en faire un roman d’horreur !

Oui, parce que Dick apprécie les fins en suspens, qui suggèrent les conséquences et que chacun peut deviner mais surtout développer pour lui-même. C’est une grande qualité pour le coup, de ne pas clôturer ses nouvelles, justement. Souvenir est celui dont la fin marque le plus je trouve, sur les choix des hommes, et leurs contradictions dont ils ne se rendent pas compte. C’est là un univers intéressant où les terriens ont complètement éradiqués les différences. C’est un communisme sans aucune limite, afin d’éviter la guerre jusqu’à la fin des temps. Mais à quel prix ? Le moindre grain de sable peut tout faire basculer, en témoigne sa conclusion. Colonie a une fin fermée pour le coup, et c’est la seule. Et c’est un huis clos que j’ai trouvé intéressant comme tout, même s’il va loin dans sa réflexion sur la biodiversité que l’on pourrait potentiellement trouver sur d’autres planètes. C’est aussi la nouvelle qui, pour moi, entre le plus dans le genre horreur, et correspond parfaitement à la période d’Halloween.

Enfin, ma préférée est L’homme doré. Elle l’est à cause de la philosophie derrière l’histoire. J’ai trouvé la vision de Dick très intéressante. Et si l’homme d’aujourd’hui était la forme la plus évoluée possible de l’intelligence ? Et est-ce qu’un être intelligent est-il forcément un être supérieur ? Si on se retrouve seul face à un lion… qui gagne ? Vraiment, je l’ai trouvé tellement passionnante et elle soulevait de telles questions que j’ai du en parler à mon copain et qu’on a eu un long débat sur le sujet ! Rien que pour cela,je vous conseille ce recueil de nouvelles.

Je suis vraiment agréablement surprise de ce recueil qui aborde des problématiques très intéressantes sur la suprématie humaine et l’intelligence de l’homme, potentiellement limitée. Je conseille tout particulièrement L’homme doré qui m’a vraiment fait réfléchir sur l’avenir de notre espèce.

Ma PAL du Challenge Halloween

 

Publicités

5 réflexions sur “Les braconniers du cosmos et autres nouvelles de Philip K. Dick

  1. Pingback: Challenge : A vos PAL #67 – Thème : Halloween + Une semaine à 1000 chez le Petit Pingouin Vert #9 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #44 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Bilan #40 : Octobre 2017 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Challenge littéraire d’Halloween – Saison 2 | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: In My Mailbox #2 – Mai 2014 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.