The Ones T.2 de Daniel Sweren-Becker

Bonjour à tous !

Un grand merci aux éditions Hugo New Way pour l’envoi de la suite de la événement de l’an passé ! Je suis un peu moins convaincue que pour le premier roman, mais c’est souvent le cas dans le genre, je vous déconseille donc de passer à coté rien que pour l’idée originale de base.

La révolte bat son plein. Les Ones, ce 1 % de chanceux sélectionnés par le gouvernement pour être génétiquement modifiés à la naissance, sont cernés. Et le mouvement Égalité n’a jamais été aussi puissant. Farouchement déterminée à sauver son petit ami James qui s’est sacrifié pour elle, Cody se met à frayer avec un groupe de rebelles qui défend les droits des Ones envers et contre tout. Mais alors qu’elle se rapproche de leur leader, le mystérieux Kai, elle comprend rapidement que celui-ci a un plan plus fou que tout ce qu’elle aurait imaginé. Un plan qui pourrait changer le futur des Ones pour toujours. Et elle sait que Kai ne reculera devant rien…

J’avais énormément apprécié le premier tome pour son coté hors du commun, qui sortait des sentiers battus. Il permettait de mettre l’univers en place et de s’identifier aux personnages que sont Cody et James. Et ce qui m’avait interpellé positivement, c’était l’aspect politique qui se dégageait de l’histoire, ainsi que la remise en question de notre société dans laquelle nous vivons actuellement et qui instaure de plus en plus un clivage social. Ainsi que le racisme ambiant, en fait, même si ici ce n’est pas une question de couleur de peau ou de nationalité mais de moyens génétiques, ce qui revient un peu au même mine de rien. Je déplore un peu que dans ce second tome, on ne rencontre a aucun moment la population. Mais à la place, on voit l’extrémisme d’un autre point de vue : celui des Ones, auquel on n’était pas confronté auparavant, et c’est un plus de montrer le revers de la médaille, de montrer que ce que la population craint est peut-être justement ce qui est entrain de se mettre en place, c’est-à-dire une élite qui prendrait le pouvoir sur le monde.

On a donc encore une fois des questions politiques intéressantes, et elles sont un peu plus mises en avant d’ailleurs. On voit une résistance se mettre en place, et on a un aperçu rapide des camps où un vaccin est inoculé aux Ones capturés. Mais finalement, c’est donc une résistance qui se met en place des deux côtés, autant des humains ordinaires que de l’élite. Et j’aime que l’on puisse, un temps, faire son choix, sa propre opinion, et s’imaginer de quelles façons une solution pourrait être apportée à cette société fictive à laquelle on peut pourtant s’identifier.

Cela dit, j’ai cette fois-ci un bémol. Je trouvais le triangle amoureux bien trop présent. D’un autre côté, il permet de montrer que les choix que l’on fait (surtout lorsqu’on a 17 ans ?) sont toujours très subjectifs, et égoïstes. Cody en est un exemple parfait ici, et je n’ai pas aimé cette place ambivalente qu’on lui donne. D’un coté elle est censée être forte, évidemment belle, mais surtout, sensée. Et en même temps, l’auteur la transforme en une espèce de gourde amoureuse, incapable de faire les bons choix. Soit, elle est humaine, mais encore une fois, les hommes s’en sortent avec la belle image, surtout Kai à la fin, qui aura pris les bonnes décisions, qui arrivent à conjuguer amour et loyauté, ou James qui est si concilient et gentil, et intelligent, et qui finalement propose la solution parfaite à Cody parce qu’elle est trop quiche pour la trouver toute seule. Non, cette image de la jeune adulte ne m’a pas du tout convaincue, et mon féminisme a un peu crié au scandale (peut-être à tord, c’est subjectif) dans cette fin de saga. Ah ben oui, parce qu’on introduit toujours d’une façon ou d’une autre la maternité quand une jeune fille est concernée, bien sûr. Non, ce n’est pas passé, dommage.

Si j’avais adoré le premier tome, je suis un peu déçue de ce second qui propose pourtant une belle remise en question politique. Mais la place de la femme m’a dérangé, ainsi que le triangle amoureux trop présent. Un avis donc plutôt mitigé pour une suite que j’attendais avec impatience. Merci tout de même aux éditions Hugo New Way pour l’envoi de ce roman !

hugo et cie

Ma chronique de The Ones T.1

7 réflexions sur “The Ones T.2 de Daniel Sweren-Becker

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #42 | Sorbet-Kiwi

  2. Je suis pas du tout d’accord avec toi sur le côté amoureux🙊🙊🙊
    Par contre j’ai trouvé ce deuxième tome moins bon aussi. Mais parce qu’il était moins palpitant pour moi, moins percutant aussi. Et puis cette fin… qu’elle était naze 😔

  3. Pingback: IMM #142 : 2 au 8 Octobre 2017 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Bilan #40 : Octobre 2017 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.