Le gardien des choses perdues de Ruth Hogan

Bonjour à tous !

Voici ma nouveauté du mois de février, que j’ai mis un peu de temps à sortir de ma PAL. Pourtant, elle mérite d’être prise en main le plus rapidement possible, puis d’être savourée comme l’histoire délicieuse qu’elle est.

A 79 ans, Anthony Peardew, un écrivain autrefois célèbre, a passé la moitié de sa vie à collecter les objets perdus dans l’espoir de réparer une promesse brisée. Réalisant que son temps est compté, il décide de léguer sa demeure et les trésors qu’elle contient à son assistante Laura, qu’il pense être la seule à même de restituer les objets à leurs propriétaires…

Ce roman a tout ce qu’il faut pour me convaincre de l’apprécier. Et si vous me suivez un peu, vous savez que le plus important pour moi, ce sont les personnages. Et je les ai tous aimé, sans exception, même l’odieuse Portia, simplement parce qu’elle y a une place a part entière. J’ai adoré Eunice, qui est si authentique, si romantique surtout. J’ai adoré l’humour qu’elle partage avec Bomber et leur relation exceptionnelle, ainsi que l’amour inconditionnel bien que particulier qu’ils se portent tous les deux. Voir Laura évoluer dans l’ombre d’Anthony, jusqu’à se trouver, a été touchant, également. Mais mon personnage préféré est sans aucun doute Sunshine, une jeune femme trisomique qui va se faufiler jusqu’au cœur de Laura pour l’aider à trouver son chemin dans la vie. J’ai adoré les expressions qu’elle utilise, cette façon qu’elle a de ressentir ce qui se passe autour d’elle mais aussi de façon plus profonde, mystique…

Parce qu’il y a un coté très spirituel dans ce roman auquel je ne m’attendais pas du tout. A mon avis, cela peut être à double tranchant. Soit on aime, soit on n’aime pas du tout. En effet, le paranormal s’invite à Padua, le manoir où se passe une grande partie du récit. Ce n’est pas omniprésent, mais si vous n’aimez pas ce genre d’idées, passez votre chemin. Pour ma part, j’ai adoré ce coté mystique qui m’a donné de sacrés frissons par moments, alors que ce n’est rien de bien grave, rassurez-vous, mais l’émotion était bien présente. Elle est aussi là grâce aux objets, et à la valeur qu’ils transmettent, la signification qu’ils pourraient avoir pour ceux qui les ont perdu par exemple. Cela aussi est bien symbolique et très profond si on y accorde une pensée.

J’ai énormément aimé le fait que ce soit un double-récit, en partie au passé, et que tout se rejoigne à la fin. L’histoire m’a emporté, et a complètement su satisfaire ma curiosité. De petites histoires se faufilent dans le texte, en italique, nous avons parfois un peu d’avance sur Laura et les objets perdus, mais tout prend sens une fois arrivé au bout de l’histoire, qui m’a émue. J’ai un tout petit reproche, j’aurai aimé que Laura prenne encore un peu de couleurs dans mon esprit, à la fin elle me semblait toujours encore un peu trop fade. Mais c’est peut-être justement ça, la réalité de la vie.

En tous cas, je ressors émue et souriante de cette jolie lecture qui m’a convaincue. J’ai beaucoup aimé les personnages ainsi que leurs récits, et le coté légèrement paranormal aura su me faire frissonner. Je m’en vais prendre la petite tasse de thé, avant de commencer une nouvelle lecture.

Publicités

8 réflexions sur “Le gardien des choses perdues de Ruth Hogan

  1. Pingback: IMM #116 : 27 Février au 5 Mars 2017 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Bilan #35 : Mai 2017 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s