A la place du cœur, Saison 2 d’Arnaud Cathrine

Bonjour à tous !

En ce début d’année, j’ai lu la première saison d’A la place du cœur, qui m’avait totalement bouleversée et dont j’étais ressortie en larmes. Cette fois-ci, j’ai été un tout petit peu moins émue, la boule est restée coincée dans ma gorge, mais malgré tout, l’émotion était encore une fois bien là.

Cette saison est celle de l’éprouvant retour de Caumes à la vie. Il est raconté par son cousin, Niels, depuis la côte Atlantique : tout un été à tenter de sortir Caumes de sa torpeur muette et rageuse. Puis c’est Esther qui prend la parole : elle dont Caumes s’est peu à peu éloigné ; elle dont l’amour ne lâche pas ; elle qui, faute de pouvoir tourner la page, s’est persuadée qu’un après était possible dans ses bras. Mais ces jeunes adultes sont aussi les enfants de novembre, les enfants du Bataclan, du Carillon, du Petit Cambodge. La vie n’a pas fini d’être mise à l’épreuve. La vie n’a pas fini d’être à réinventer.

Dans ma chronique de la première saison, je parlais de mes larmes qui semblaient couler sans fin. Cette fois-ci, elles n’ont pas trouvé leur chemin, elles sont restées coincées au fond de ma gorge, elles perlaient aux coins de mes yeux sans trouver l’issue. Je pense que c’est parce que l’émotion vient plus tard, quasiment à la fin. Ce roman, de janvier à octobre, est dur. Nous assistons au plongeon de Caumes suite au mois de janvier 2015, des attentats de Charlie Hebdo, de la fin de l’insouciance puisque cela va toucher le jeune homme directement. En fait, nous allons assister à sa dépression, et c’est très dur, mais c’est aussi très froid. C’est là la grosse différence pour moi de la première saison, où la blessure était plus vive. Différente, simplement.

Ce n’est qu’à la fin du roman que vient le 13 novembre, cette nuit atroce… Et pourtant, les attentats font partis du quotidien des jeunes gens, Caumes, Esther, Niels, Swann… Quand l’envie de vouloir être heureux se transforme en haine, c’est tout le ton du roman qui change. J’ai trouvé l’approche d’écriture intéressante ici, puisque nous avons le point de vue de Niels et d’Esther, mais ce n’est pas tout à fait ce que l’on croit, et j’ai été surprise du retournement de situation à ce niveau là. Néanmoins, les débats de la première saison me manquaient un peu, sa profondeur n’est plus aussi évidente, bien que toujours là, il faut juste chercher un peu.

Le vocabulaire a évolué avec les personnages. Ils passent de lycéens à étudiants, forcément, leur niveau s’adapte. On les voit grandir, et nous avons à présent affaire à de jeunes adultes que le monde a choqué et qui les a changé. Si c’était l’aspect vulgaire qui choquait certains, détonnait surtout dans le premier roman, ici, tout est plus dosé. Il y a des pré-occupations plus matures, avec l’entrée à la fac, ou en prépa, le fait de trouver un job étudiant, et que faire de son cœur brisé par un amour d’adolescent. C’est certainement la dépression qui a une place centrale dans ce roman, jusqu’à ce que l’horreur frappe à nouveau…

Cette seconde saison est un peu en dessous de la première à mon goût, je n’y ai pas retrouvé tous les ingrédients qui m’avaient convaincu auparavant. Pourtant, j’ai tout de même adhérer et l’émotion est toujours encore là, quoi qu’un peu moins forte, parce que moins omniprésente. C’est cela aussi qui fait le talent de l’auteur, cette façon de se renouveler et de faire évoluer ses personnages.

Ma chronique de la saison 1

bannièrenouveautésdumois

Publicités

8 réflexions sur “A la place du cœur, Saison 2 d’Arnaud Cathrine

  1. Je n’ai lu aucun des deux (je crois que je n’aurais en ce moment pas la force d’affronter les émotions autour de ces tragiques événements) mais tes chroniques suscitent malgré tout mon intérêt…Je me lancerai peut-être à un moment !

  2. Pingback: IMM #122 : 17 au 23 Avril 2017 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Bilan #35 : Mai 2017 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s