La jeune fille sur le falaise de Lucinda Riley

Bonjour à tous !

A chaque fois que je referme un roman de Lucinda Riley, je suis submergée d’émotions, et je ne sais plus quoi faire de moi-même. Et encore une fois, le charme a pris, je suis déboussolée, et tous les personnages me manquent. Quel talent !

Pour échapper à une récente rupture, Grania Ryan quitte New York pour aller se ressourcer en Irlande auprès de sa famille. C’est là, au bord d’une falaise, qu’elle rencontre Aurora Lisle, une petite fille qui va changer sa vie. En trouvant de vieilles lettres datant de 1914, elle se rend compte du lien qui unit leurs deux familles. Les horreurs de la guerre, l’attrait irrésistible du ballet, le destin d’un enfant abandonné, ont fait naître un héritage de chagrin, qui a tour à tour marqué chaque nouvelle génération.
C’est finalement l’intuition d’Aurora qui leur permettra de se libérer des chaînes du passé, et d’aller vers un futur où l’amour triomphe sur la perte.

J’aimais déjà Lucinda Riley d’amour avant de terminer ce roman, je l’aimais déjà avant de l’avoir rencontré, et maintenant que j’ai pu la rencontrer et lire cette perle, je l’adule, et elle se place, sans aucun doute, en tant qu’auteure préférée de mon cœur. Je pense que je donne le ton de cette chronique. J’aime énormément la façon qu’elle a de nous faire ressentir. Peu importe le sentiment, que ce soit de l’amour, de la joie, de la tristesse, même de la douleur ! En refermant le livre, j’ai eu un tout petit peu mal, physiquement, de devoir quitter Aurora. Et ce genre de lecture me marque à vie, m’emporte, me permet de m’évader tout du long de la lecture et de ne penser à rien d’autre. Les personnages y sont pour beaucoup, ils prennent vie dans notre esprit, et je voyais le petit atelier qui donnait sur la falaise, je m’imaginais Aurora danser, et Grania lire les lettres que sa mère lui a donné.

Parce qu’encore une fois, Lucinda Riley propose des sauts dans le passé. Elle nous emmène dans l’Angleterre en guerre, la première ainsi que la seconde guerre mondiale. Elle nous démontre que l’amour peut triompher plusieurs fois, mais pas toujours de tout. Si parfois j’ai ressenti un tout petit manque de réalisme, cela ne m’a pas du tout dérangée dans ma lecture, parce que c’est compensé par d’autres moments où rien n’est enjolivé. La perte d’êtres chers est, malheureusement, bien présente, tout comme dans la vie réelle, et Grania ainsi que son arrière-grand-mère n’y ont pas échappé. On sent la recherche historique, et, au contraire d’autres lectrices, je n’y ai jamais vu de facilités. Surtout pour la fin.

En fait, je me dis toujours que la fin d’un roman est décisive. C’est cette impression là qu’on emporte avec soi, une fois le livre rangé dans la bibliothèque. Et je ne pense pas que cette fin ait été aisée à écrire. Elle est extrêmement touchante, mais aussi douloureuse, en tous cas, elle l’a été pour moi. Mais elle marque, et lorsque j’ai fermé le roman, je l’ai serré contre mon cœur, qui était un peu pincé, en me disant que je ne voulais pas quitter l’Irlande, ni cette enfant, ni Grania, ni la falaise… Il n’y avait plus rien à dire, toutes les questions trouvent leurs réponses, et pourtant, je ne voulais pas que ce soit terminé.

C’est donc encore un coup de cœur pour un roman de Lucinda Riley, encore un coup de cœur pour un roman Charleston, avec des personnages féminins très forts, des destins difficiles et pourtant si attachants, avec des secrets de familles à découvrir, pour ne les aimer que plus forts. N’hésitez pas, et lancez-vous.

16 réflexions sur “La jeune fille sur le falaise de Lucinda Riley

    • Je peux comprendre pour La belle italienne, et pourtant j’ai eu un coup de coeur pour celui-ci aussi ^^ J’ai adoré les personnages, et les émotions qu’ils reflètent. J’aime tous ses romans au final, pour l’instant ^^

  1. Pingback: IMM #118 : 20 au 26 Mars 2017 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Bilan #34 : Avril 2017 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #18 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: 5 livres pour voyager cet été (quand le budget se limite au canapé) | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: L’Ange de Marchmont Hall de Lucinda Riley | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: The Sunshine Blogger Award | Sorbet-Kiwi

  7. Pingback: La lettre d’amour interdite de Lucinda Riley | Sorbet-Kiwi

  8. Pingback: Le secret d’Helena de Lucinda Riley | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.