Le testament de Ryan de Leila Meacham

Bonjour à tous !

Avant tout, je tiens à remercier les éditions Charleston pour ce roman, qui est dans la collection Diva. D’habitude, je ne me penche pas trop sur ces parutions-là, parce que la romance pure, ce n’est pas trop mon genre. Mais voilà, c’est Leila Meacham, et je l’adore ! Que ce soit Le ranch des trois collines ou La plantation, j’ai été bouleversée, et Ryan’s Hand ne change pas la donne, bien que ce soit un autre style.

Certains amis sont comme la famille… et c’est ce que pense Cara Martin à propos de Ryan Langston. Le jeune homme l’a aidée lors de moments difficiles, et elle est prête à tout pour lui, même après son décès. Mais de là à hériter de la moitié du ranch familial, dans l’ouest du Texas, et devoir y vivre pendant un an avant de pouvoir revendre sa part… Cara ne comprend pas ce que son ami avait en tête en lui léguant un tel bien. Cependant, elle lui a promis, sur son lit de mort, de respecter cette dernière volonté, même si cela signifie de partager le toit de l’arrogant frère aîné de Ryan, Jeth. Jeth Langston n’a aucune confiance en Cara. Il est certain qu’elle a empêché Ryan de revenir au Texas vivre ses derniers jours. Il n’est pas question que cette chasseuse d’héritage devienne la maîtresse du ranch des Langston ! Quelles qu’en soient les conséquences, il est déterminé à renvoyer la belle jeune femme là d’où elle vient, en dépit de leur attirance réciproque. Mais alors que les jours rallongent et que le soleil se montre davantage, Cara ne peut s’empêcher de voir Jeth au-delà des apparences…

Déjà, lorsqu’on ouvre le roman, l’auteure nous adresse une petite lettre dans laquelle elle explique comment elle en est venue à écrire Le testament de Ryan. J’ai trouvé ce long mot très humble et doux, elle s’excuse presque de son écriture ! Pourtant, je n’ai pas trouvé ce roman plus mauvais que d’autres du même genre. Il est même très bon à mon sens. J’admets qu’au début, je trouvais l’histoire un peu précipitée. Jusqu’à ce que je comprenne que ce n’était pas Ryan, l’élu, mais bien Jeth ! Si seulement je lisais les résumés parfois. Je me suis embarquée dans cette aventure sans savoir de quoi il en retournait, je l’avoue, c’est le nom de Leila Meacham qui m’a permis de me lancer à l’aveugle. C’est sans regrets !

J’ai apprécié la jeune Cara, que l’on rencontre déjà avec Ryan. On comprend très rapidement que le jeune homme est amoureux d’elle, mais que la demoiselle n’y comprend rien ! Empêtrée dans les dettes de ses parents, mais droite comme un I, elle n’a pas de place dans son cœur pour un homme. Ryan comprend cela et respecte ses choix. Néanmoins, il l’envoi un an dans le ranch de son frère. C’est cette aventure là qui est intéressante. Parce qu’on découvre une femme forte, libre, qui ne se laisse rien dire et qui est prête à tout pour garder sa dignité, mais également ses secrets. J’ai retrouvé là tout ce que j’aime chez Charleston, dans un roman qui est léger, alors que c’est une romance compliquée.

Leila Meacham s’excuse de ce roman, alors qu’il est vraiment une incarnation de son talent. Il y a là toutes les bases de ses futurs best-sellers, à mon sens. On y retrouve le Texas, ses ranchs, les cow-boys… J’avais l’impression de sentir l’odeur du sable et le soleil sur ma peau, durant ces quelques courtes heures de lecture. On sent que c’est son premier roman, et oui, c’est une romance sans le côté historique, mais je suis moi aussi tombée un peu amoureuse du côté bourru de Jeth, de son caractère, parce que lui aussi est droit, ferme, un peu autoritaire et séducteur. Tout comme Cara, il n’a pas peur de se salir les mains, et j’ai vraiment aimé cette communion avec la nature. J’ai passé un très bon moment en compagnie de ses personnages, développés comme il faut, comme toujours.

Le testament de Ryan est certainement le premier roman de l’auteure, mais elle n’a pas de quoi s’excuser. Ce sont la les prémisses d’un grand talent, j’ai eu envie de devenir la meilleure amie de Cara, et certainement plus pour Jeth ! J’ai senti le Texas à travers les pages, et encore une fois Leila Meacham m’a transporté à travers le globe, jusque dans les terres arides des Etats-Unis.

Ma chronique du Ranch des trois collines

Ma chronique de La plantation

Publicités

9 réflexions sur “Le testament de Ryan de Leila Meacham

  1. Pingback: IMM #118 : 20 au 26 Mars 2017 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Bilan #34 : Avril 2017 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Les virevoltants de Leila Meacham | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s