Pour que tu sois mienne de Sara Farizan

Bonjour à tous !

Ces derniers temps, ce roman a pas mal fait parler de lui. Et à raison. J’y ai découvert une histoire hors du commun qui m’a touchée droit au cœur.

Sahar vit à Téhéran. Elle est amoureuse de sa meilleure amie depuis toujours. Pour combler le fossé social qui les sépare, elle travaille dur dans l’espoir de devenir médecin. Le reste du temps, elle prend soin de son père, muré dans le silence depuis la mort de sa femme. Lorsque Sahar apprend les fiançailles de Nasrin, son rêve s’effondre. La cérémonie aura lieu dans trois semaines, sauf si elle trouve une façon d’empêcher ce mariage. Mais en Iran où l’homosexualité est punie par la peine de mort, si elle veut s’unir à une femme, elle n’a d’autre choix que de devenir un homme. Encore faut-il qu’elle accepte de se faire « réparer », et qu’elle entame la métamorphose sans laquelle son union serait jugée contre nature.

Pour que tu sois mienne est un roman très fort. Il nous parle d’un pays, l’Iran, sur lequel je n’avais jamais lu de roman. Je ne connais pas son histoire, ni la mentalité des gens là-bas, et rien que pour cela, ce livre est une porte à la découverte d’une autre culture. On a tendance à croire qu’au Moyen-Orient, c’est « partout la même chose » alors que c’est un territoire si vaste, avec des cultures si différentes, certaines très strictes alors que d’autres sont plus libérales. A travers ce roman, j’ai eu l’impression que c’est un pays où il y a certaines libertés, les femmes n’y ont pas que l’autorisation de respirer. Mais elles n’ont pas non plus tous les avantages masculins : se découvrir les cheveux, se découvrir les coudes, choisir leur mari pour certaines, ou s’aimer entre elles…

Parce que si c’est un roman sur la place de la femme dans le pays, c’est surtout un roman sur la place des homosexuels en Iran. Nous avons le point de vue d’une lesbienne qui ne peut vivre pleinement son amour sous peine d’être lapidée, voir pendue sur la place publique si elle aime une autre femme. La voix de son cousin, Ali, est celle d’un homme homosexuel, qui à aussi peu le droit d’aimer qui il souhaite que sa cousine. En plus de cela, il nous laisse aussi voir les interdictions sociales qui subsistent, comme la censure, notamment des réseaux sociaux, des produits occidentaux comme les CD, les séries télévisées et ce genre de choses. Un simple film comme Toy Story doit passer par la contre-bande, par exemple.

Mais là encore, l’auteure ne s’arrête pas en si bon chemin. Elle nous parle aussi des contradictions. L’homosexualité est un péché, mais pas la transsexualité. Elle est considérée comme une maladie, ce qui pousse l’Etat à payer les transformations de genres des personnes qui ne se sentent pas à l’aise dans leurs corps, pour les « réparer ». Et Sara Farizan évoque toutes les possibilités. Etant donné Sahar envisage la possibilité de transformer son corps par amour, toutes les éventualités sont permises et approfondies par l’auteure. Elle maîtrise parfaitement son sujet, et donne une voix à une communauté oppressée dans un pays de toutes les contradictions.

Pour que tu sois mienne est un roman qui nous instruit, qui nous ouvre les yeux, qui nous chamboule également. L’histoire est profonde et l’auteure maîtrise son sujet, elle ne laisse rien au hasard et surtout pas sa fin. Je ne peux que le conseiller !

Publicités

10 réflexions sur “Pour que tu sois mienne de Sara Farizan

  1. cela a l’air d’être un beau roman, et il fait pas mal parler de lui en ce moment ! j’ai lu Désorientale dernièrement, qui m’a fait découvrir l’Iran, et les évolutions de ce pays durant les 50 dernières années ! j’ai trouvé cela très intéressant !

  2. Je suis vraiment heureuse que tu aies aimé ce roman. J’y ai découvert beaucoup de choses moi aussi, notamment au sujet de la transsexualité en Iran… il y a tant de choses qui se passent dans ce monde et dont on ignore tout !

  3. Pingback: IMM #115 : 20 au 26 Février 2017 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Bilan #33 : Mars 2017 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s