Derrière la haine de Barbara Abel

Bonjour à tous !

J’ai acheté ce roman a mon amie Carnet Parisien, pour Noël. Honte à moi, je commande sur Amazon, et le roman est arrivé tout cabossé. Vous me direz, c’est bien fait pour moi. Du coup, je l’ai racheté pour elle, je ne pouvais pas lui en offrir un en mauvais état, et j’ai gardé la version abîmée pour moi. J’ai bien fais, parce que c’est un livre qui m’a franchement surpris !

D’un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l’autre, il y a Laetitia et David. Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge. Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côté à côte dans une harmonie parfaite. Jusqu’au jour du drame. Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s’appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine…

derriere-la-haine-barbara-abel

Pourquoi m’a-t-il surpris, donc ? D’une part, à cause de son déroulement. Nous commençons l’histoire avec une dispute entre Laetitia et Tiphaine, en prologue. Puis, le roman débute 7 ans plus tôt, lors de l’annonce des deux grossesses. Milo et Maxime vont grandir, et on va apprendre à connaître chaque personne, ainsi que leurs petits secrets. Tous sauf un : la folie qu’abrite chacun. Sur les 300 premières pages, je ne comprenais vraiment pas pourquoi tout le monde disait que Barbara Abel est auteure de thriller. Rien ne laissait supposer cela, j’avais plutôt l’impression de lire un contemporain familial, un peu sombre, soit, mais pas plus que Les oeillets jaunes par exemple. Et là, en une seule phrase, on comprend tout. Toute la logique du roman prend sens, et d’un coup, on visualise les détails qui en font, en fait, un vrai thriller !

Derrière la haine se démarque par son manque de violence en fait. Il y a une seule claque, que j’aurai eu envie de décrocher aussi d’ailleurs, à n’en pas douter. Sinon, on suit vraiment deux familles des plus normales. Il y a des disputes, des mots d’enfants, des gamins gâtés, mais il y a bien une chose qui va les différencier de la plupart des familles heureuses. En effet, le deuil va venir se mettre en place, petit à petit. Et autant, être voisins quand on s’entend bien est génial, quand la guerre éclate, la folie nous envahit. On ne peut pas fuir, parce que c’est chez nous. C’est une problématique compliquée en fait.

citation-derriere-la-haine

Mais ce qui m’a encore plus surprise, c’est la fin. A partir de cette phrase particulière, qui nous permet de comprendre, j’étais vraiment ahurie. J’avais compris une partie, parce que la mort d’un des personnages était un peu trop grosse pour me permettre de douter, mais tout de même. Mettre sur papier une folie pareil, j’étais vraiment étonnée. Mais jusqu’au bout, j’ai douté de la santé mentale de tous les protagonistes, tant la paranoïa nous touche autant qu’eux. C’est vraiment bien pensé et bien écrit. Mais la conclusion m’a un peu surprise. Je pense que je vais m’acheter la suite pour éclairer ma lanterne.

En voila donc un roman qui détonne ! Dommage que la fin soit si abrupte, ce qui rend la partie vraiment thriller un peu courte, mais dans l’ensemble c’est une très bonne lecture, qui aura su me captiver par son intrigue familiale hors du commun.

Publicités

20 réflexions sur “Derrière la haine de Barbara Abel

  1. Mais arrête, tu n’as pas à avoir honte, tu ne pouvais pas savoir !! Ce n’est même pas ta faute. On en a parlé déjà, je suis vraiment curieuse de découvrir ce roman dont je te dirai des nouvelles prochainement 🙂 encore merci de me l’avoir offert !

  2. Pingback: Challenge : A vos PAL #51 + Une semaine à 1000 chez le Petit Pingouin Vert | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: IMM #105 : 5 au 11 Décembre 2016 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #8 | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Bilan #32 : Février 2017 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s