Mille soleils splendides de Khaled Hosseini

Bonjour à tous !

Il semblerait que j’ai déjà lu ce livre il y a très longtemps, mais je ne m’en souvenais pas. Pourtant, c’est une lecture marquante et révoltante, qui devrait être lue par tout le monde pour apprendre la notion de bienveillance et d’accueil aux gens. Merci a Popcorn & Gibberish de m’avoir accompagné durant cette lecture.

Forcée d’épouser un homme de trente ans son aîné, Mariam ne parvient pas à lui donner un fils. Après dix-huit années de soumission à cet homme brutal, elle doit endurer une nouvelle épreuve : l’arrivée sous son propre toit de Laila, une petite voisine de quartoze ans. Enceinte, Laila met au monde une fille. D’abord rongée par la jalousie, Mariam va finir par trouver une alliée en sa rivale. Toutes deux victimes de la violence et de la misogynie de leur mari, elles vont unir leur courage pour tenter de fuir l’Afghanistan. Mais parviendront-elles à s’arracher à cette terre afghane sacrifiée, et à leur ville, Kaboul, celle qui dissimulait autrefois derrière ses murs, « mille soleils splendides » ?

mille soleils splendides khaled hosseini

Au lycée, j’avais déjà lu Les cerfs-Volants de Kaboul, et mon cœur naïf se disait qu’un jour, je pourrais visiter cette ville autrefois magnifique, en pleine reconstruction, belle et forte. En lisant Mille soleils splendides, j’ai retrouvé ce rêve, malheureusement toujours aussi naïf. Publié en 2007, ce roman nous parle d’espoir à la fin. Des talibans qui sont retranchés dans les montagnes, d’une Renaissance. Malheureusement, aujourd’hui encore, la situation afghane est déplorable, avec une guerre civile qui ne finie pas, et des milliers de personnes qui vivent dans l’angoisse… et qui fuient. C’est pourquoi je disais que ce roman pourrait apprendre la notion de bienveillance et d’accueil. En lisant cette histoire, on ne peut qu’être révolté par cette  tragédie infligée à des êtres humains. Et je me dis que c’est encore mille fois pire en Syrie… Quelle horreur.

Mille soleils splendides nous raconte l’histoire de l’Afghanistan, et plus précisément de Kaboul, vue par deux femmes. D’abord, nous rencontrons Mariam, une fille de 15 ans, qui va être mariée de force à un homme deux fois plus âgé. Par mépris, et misogynie, par jalousie et respect de traditions abjectes. Un homme qui lui impose la forme la plus brutale de respect du Coran : le port de la burqa, les violences sexuelles, la soumission au mari dans toute son horreur. Et pourtant, on ne peut que s’attacher a Mariam, qui reste forte, au plus profond d’elle-même. N’étant pas en mesure de lui donner un enfant, faisant fausse couche sur fausse couche, il va prendre en mariage Laila. Nous la rencontrons toute petite, qui grandit dans un milieu plus libéral, avec un père très intelligent et plus que civilisé. Le destin va malgré tout pousser ces deux femmes à vivre ensemble, avec ce mari tout sauf respectable.

citation-mille-soleils-splendides

C’est à travers ces deux femmes si attachantes, alors qu’elles sont très différentes, que nous observons Kaboul changer. Passer d’une ville où les femmes portaient des pantalons dans la années 70, pouvant se promener les cheveux au vent, des femmes enseignantes ou médecins, qui avaient un droit de paroles, à un Kaboul dévasté par la guerre. Aujourd’hui encore les stigmates de ce passé sont bien visibles en imposant la burqa, où elles n’ont plus rien à dire par peur des seigneurs de guerres. Où une société patriarcale est à nouveau dominante. Mais à tous ceux qui nous martèlent que ces « gens-là » ne sont pas capables d’être civilisés, ce roman est la preuve du contraire. Seule la peur et la violence ont la force d’empêcher une belle fleur de s’épanouir…

Khaled Hosseini apporte ici une histoire qui m’a complètement indigné, et en même temps je l’ai adoré, justement pour cela. L’histoire de ce pays est si complexe, et pourtant, il est en mesure de nous l’apprendre avec le destin de ces deux femmes, qui semble si réelles. Il est une piqûre de rappel que l’homme est capable du pire, mais qu’il ne faut jamais perdre de vue le meilleur en soi.

popcorn-and-gibberish

Chronique de Popcorn & Gibberish

Challenge Sors mois ces incontournables

Publicités

21 réflexions sur “Mille soleils splendides de Khaled Hosseini

  1. Pingback: Lecture Commune – Mille soleils splendides de Khaled Hosseini – Popcorn & Gibberish

  2. Raaah, il faut vraiment que je le lise ! Comme toi je pense que c’est une lecture presque indispensable – et qu’il ne faut pas tomber dans le jugement du « ce sont des sauvages » qu’on entend trop souvent à propos du Moyen-Orient dans la rue…

  3. Pingback: Bilan #32 : Février 2017 | Sorbet-Kiwi

  4. Je l’ai terminé hier et j’ai adoré. C’est une lecture qui m’a fait beaucoup réfléchir sur le sort des afghans. Je suis en train de préparer ma chronique. Merci pour ton avis.

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s