La mer en hiver de Susanna Kearsley

Bonjour à tous !

Encore un roman Charleston, un peu plus ancien pour le coup, que j’ai dévoré. Un vrai coup de coeur, qui a su me conquérir dés les premières pages. L’Ecosse, une romance historique, la mer, des personnages chaleureux, ma copinaute Carnet Parisien a su viser juste en m’offrant ce roman pour Noël !

Lorsque Carrie McClelland, auteur à succès, visite les ruines du château de Slains, elle est enchantée par ce paysage écossais, à la fois désolé et magnifique. La région lui semble étrangement familière, mais elle met de côté son léger sentiment de malaise afin de commencer son nouveau roman, pour lequel elle utilise le château comme cadre et l’une de ses ancêtres, Sophia, comme héroïne. Puis Carrie se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au cœur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé.

la-mer-en-hiver-susanna-kearsley

Avec ma grand-mère écossaise, j’ai passé plus d’un hiver à ses côtés, me promenant le long de la plage avec ma mère, à voir le ciel se couvrir puis se découvrir, profitant des moments ensoleillés, découvrant cet accent si particulier que mon beau-père a perdu. J’ai retrouvé tout cela au fil de ma lecture. J’entendais John rouler les R, Sophia accentuer certaines syllabes, je voyais Carrie marcher le long de l’eau, Jimmy sortir du pub. Faits très drôles pour moi, l’hôtel de Cruden Bay se nomme le Kilmarnocks Arms, ma tante habitant Kilmarnock (la ville), et j’ai traversé Kirkcudbright lors ma dernière visite à ma grand-mère ! Il y avait donc déjà de nombreux éléments personnels pour me convaincre que ce roman allait se placer très haut sur ma liste de coups de cœur.

La mer en hiver, c’est un roman dans un roman. Carrie est une auteure que je lirais avec grand plaisir si elle était réelle, et j’espère que Susanna Kearsley nous régalera avec d’autres de ses créations. Son heroïne arrive à Cruden Bay avec une sensation de déjà vue, qui va se concrétiser lors de l’écriture de son roman, dont la personnage principale est Sophia, son ancêtre, 300 ans en arrière. Nous suivons ainsi le destin de deux femmes, et j’ai adoré voir Carrie se rendre compte de sa mémoire génétique, qui est un concept peu abordé en romance, et que l’auteure à su exploiter à merveille. A chaque fois que la jeune écrivaine se voit confirmer ses écrits, je me réjouissais pour elle, et lors de la lecture de l’histoire de Sophia, je me demandais comment Carrie allait réussir à prouver un élément ou un fait généalogique.

citation-la-mer-en-hiver

La romance est bien présente, et elle se fond dans le décor historique. Que ce soit du côté de la recherche généalogique de Carrie, ou bien de l’Histoire écossaise, quand Sophia se trouvait au château de Slains. Je connaissais déjà un peu l’histoire de Jacques en périphérie, puisque j’aime beaucoup la série Secrets of Great British Castles, où son vécu est donc mentionné. Si cela vous intéresse, la première saison de cette série est disponible sur Netflix et est très intéressante. Bref, ici, nous avons le point de vue des jacobites, ses partisans prêts à tout pour faire revenir leur roi écossais sur le trône et de toutes les intrigues autour. J’ai vraiment beaucoup aimé découvrir tous les personnages, puisqu’il n’y en a que trois qui n’existaient pas, et l’auteure à tenu à respecter les faits tels qu’ils sont retranscrits ! Je me suis donc plus attachée à l’histoire de Sophia qu’à celle de Carrie, mais simplement parce que l’une est plus développée que l’autre.

Ce mélange d’histoire écossaise, d’amour, de femmes fortes et courageuses et du paysage donnait une telle sensation de réalité à ce roman, que je l’ai dévoré. Je me suis passionnée pour le pan de l’histoire qui est mis en avant par Sophia, ainsi que par la mémoire et la recherche généalogique de Carrie. Je suis triste de devoir quitter la plume de l’auteure, dont aucun autre roman n’est traduit en France, mais La mer en hiver est le premier tome de la saga Slains, et avec un peu de chance, les éditions Charleston vont nous régaler en nous proposant son successeur par chez nous.

old-charleston-of-the-month

1-mois-1-consigne-2017

Cold Winter Challenge

Publicités

18 réflexions sur “La mer en hiver de Susanna Kearsley

    • Apparemment la suite ne concerne pas les mêmes personnages, mais une autre époque si j’ai bien compris ? Enfin bon, elle a une très belle bibliographie, j’espère que ses autres romans seront publiés 😀

  1. J’adore les romances historiques, je note celle ci dans ma WL 🙂 c’est une magnifique chronique, cela donne envie de lire le livre, mais également de visiter ce beau pays 🙂

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #4 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Challenge : 1 mois/1 consigne 2017 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: IMM #106 : 12 au 18 Décembre 2016 | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Bilan #31 : Janvier 2017 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s