The Night Before

Bonjour à tous !

Je vais citer mon copain sur ce coup là, c’était « l’heure et les 41 minutes les plus longues de ma vie ». En terme de film en tous cas. Vu dans le cadre du challenge Il était quatre fois Noël pour le visionnage commun, on a décidé de tenir jusqu’au bout. Et ça a été un supplice, jusqu’à la dernière seconde.

Trois amis d’enfance se rendent à New York pour leur traditionnelle sortie annuelle du réveillon de Noël.

the-night-before

Je vous préviens, cette chronique ne sera pas sympa. Je n’aime pas du tout ce genre de comédies lourdingues, j’ai horreur de l’humour pipi-caca, et c’est un peu de ma faute, je ne me suis pas du tout renseignée avant. Je n’ai pas lu de résumé, je n’ai pas vu de bande-annonce. J’aurai peut-être été prévenue. Si vous aimez cet humour là, il doit être top. Mais le film est déjà assez mal introduit. Dés le début, on nous parle d’une fête à laquelle il faut aller absolument, mais elle n’arrive qu’après plus d’une heure. Mais j’ai envie de dire que même si elle était arrivée avant, le contenu n’aurait surement pas volé plus haut.

Afficher l'image d'origine

C’est clairement un film qui entre dans la catégorie des films de Noël. L’intrigue se situe la veille de Noël, et reprend un peu les plus gros mythes et références de films de cette époque, comme La véritable histoire de Noël, Le Grinch ou encore Maman j’ai raté l’avion. Version moderne finalement. De manière générale, c’est le genre de film bien américain, il n’est d’ailleurs jamais sorti au cinéma en France. Mon copain disait, assez au début du film, « Oh non, c’est un Very Bad Trip version fêtes de fin d’année ». C’est très bien résumé.

Bon, parlons du casting. En trio de tête, nous avons Joseph Gordon-Lewitt, que je connais de Inception. Il joue un peu le raisonnable des trois finalement, même s’il n’a pas de vie sociale, vraiment. Anthony Mackie interprète un footballer célèbre qui se pique pour ne pas voir sa carrière voler en éclats. Son attitude est certainement celle qui m’horripilait le plus à cause de sa suffisance malhonnête. Pourtant, c’est un acteur que j’aime beaucoup. Et enfin, Seth Rogen, avec qui j’ai beaucoup de mal, je dois l’admettre. En guest-stars, James Franco, sachant qu’on n’arrête pas de parler de son sexe, ça ne vole pas très haut et Miley Cyrus qui pousse la chansonnette.

Afficher l'image d'origine

Voilà, voilà

Bref, mon marathon films de Noël s’est assez mal terminé avec celui-ci, je dois l’avouer. J’aurai du me renseigner avant, mais je n’aime pas du tout les films du genre Very Bad Trip, où le message est caché sous une pile d’humour trash. Mais si vous aimez le genre, n’hésitez pas, c’est chacun ses goûts !

Publicités

16 réflexions sur “The Night Before

  1. J’ai trouvé ce film plutôt « sympas ». C’est sur, ce n’est pas le film du siècle et je comprends absolument ton point de vue ! Je ne pense pas le regarder une seconde fois, mais j’ai quand même un ris en le regardant 🙂 ( Mais je suis très bon public :p )

  2. Pingback: Bilan #30 : Décembre 2016 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s