Là où elle repose de Kimberly McCreight

Bonjour à tous !

Je lis un peu plus doucement ces derniers temps, par manque de temps, simplement. Mais j’ai repris ce roman en main vers le quart, et une fois que j’étais vraiment entrée dans la lecture, je n’ai plus réussi à le lacher tant je voulais démêler le vrai du faux de cette histoire particulière.

À Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey, le corps d’un bébé est retrouvé dans les bois voisins de l’université. Malgré toutes les rumeurs et les hypothèses que ne manque pas de susciter le drame, personne ne connaît l’identité de la fillette et encore moins les raisons de sa mort. Molly Anderson, journaliste indépendante récemment arrivée avec son mari et sa fille, est recrutée par le journal local pour couvrir le fait divers. Une affaire, pour la jeune femme, qui réveille un tourment douloureux. En effet, elle a perdu un bébé et ne s’est jamais vraiment remise de cette épreuve… Or, ses investigations vont mettre à jour certains secrets bien enfouis de cette petite communauté aux apparences si convenables.

la-ou-elle-repose-kimberly-mccreight

J’ai découvert l’auteure en lisant Amelia, que j’avais beaucoup aimé, et qui avait frôlé le coup de coeur. K. McCreight confirme ici son talent en utilisant un processus d’écriture très similaire. Au fil de l’histoire, nous découvrons plusieurs points de vue de personnes qui semblent n’avoir rien d’autre en commun que la ville dans laquelle ils habitent. Et pourtant… A part Sandy et Jenna, tous semblent se donner un mal fou pour avoir l’air normaux, et ne peuvent ainsi pas se retenir de juger les familles des autres. Or les apparences sont trompeuses. L’auteure alterne entre plusieurs formes, comme dans son premier roman. Ainsi, nous pouvons donc lire ce que les personnes pensent d’un point de vue personnel, mais aussi comment elles agissent vu par d’autres gens. Nous avons droit à des extraits de journaux intimes, des articles de journaux publiés dans la presse ou en ligne, ou encore des extraits de forums. Cela fait pas mal de matériel.

C’est peut-être cela qui m’a empêché d’entrer rapidement dans l’histoire. Le fait que tout cela alterne autant. Bien qu’ils aient tous leur importance, parfois, j’aurai aimé m’attarder un peu plus sur Molly ou sur Sandy, alors que Barbara occupe de longs chapitres. Et je vais être franche, ce personnage me répugne. J’étais souvent en colère en lisant ses parties, parce qu’elle est tellement sûre d’elle alors que c’est une personne épouvantable. Je travaille avec une personne pareille au quotidien, et c’est vraiment insupportable. Elle rejette systématiquement la faute sur les autres. Evidemment, cela cache des aspects plus sombres de l’histoire, parce que rien n’est anodin dans ce roman, il faut le dire. Et sa personnalité est un réel atout pour l’histoire.

citation-la-ou-elle-repose

L’auteure nous emmène habilement d’une piste à une autre, sans jamais nous y perdre complètement, mais en nous induisant en erreur par ci par là. Finalement, ce n’était même plus tellement l’identité du bébé décédé qui m’intéressait, mais tous les mystères qui y sont liés sans qu’on ne s’y attende jamais. Il y a de nombreux rebondissements, et une fois que le dynamisme est mis en place, on est vraiment embarqué dans l’histoire. Je dois dire que c’est le personnage de Sandy, cette jeune fille désespérée et forte à la fois, qui m’a le plus touché et que je considérais comme le personnage principal. Ce devrait pourtant être Molly, parce que c’est un peu son enquête, mais je crois que la maturité de Sandy pour son âge me parlait plus. En tous cas, tous les personnages sont travaillés et ont un vrai profil psychologique, parfois surprenant, parfois énervant, mais toujours convaincant.

Même si j’ai eu du mal à entrer rapidement dans l’histoire, je me suis laissée happer par le dynamisme qui ne tarde pas à arriver. Les personnages font vraiment tout le roman, tant l’auteure travaille leurs personnalités. Le style d’écriture, la mise en forme, ainsi que le contenu m’ont convaincus, bien que je ne sois pas tout à fait aussi entousiaste qu’avec Amelia. Mais je le conseille tout de même !

amelia Kimberly McCreight

Chronique de Amelia

Publicités

12 réflexions sur “Là où elle repose de Kimberly McCreight

  1. Pingback: IMM #102 : 31 Octobre au 6 Novembre 2016 | Sorbet-Kiwi

  2. Je comprends ce que tu dis de Barbara, elle m’a agacée moi aussi… et c’est vrai que la forme peut être confuse au début, mais finalement tout fait sens à la fin et c’était vraiment bien joué. Je suis contente que tu aies apprécié cette lecture, j’avoue qu’Amelia a aussi ma préférence malgré tout 🙂

  3. Pingback: Bilan #29 : Novembre 2016 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s