Le dernier des nôtres de Adélaïde de Clermont-Tonnerre

Bonjour à tous !

J’ai eu ce roman de la part de ma belle-mère pour mon anniversaire, et je suis vraiment heureuse qu’elle l’ait choisi. Le résumé lui parlait et elle espère que je lui prête, ce que je ferai sans hésitation tant il est bien !

« La première chose que je vis d’elle fut sa cheville, délicate, nerveuse, qu’enserrait la bride d’une sandale bleue… » Manhattan, 1969 : un homme rencontre une femme. Dresde, 1945 : sous un déluge de bombes, une mère agonise en accouchant d’un petit garçon. Avec puissance et émotion, Adélaïde de Clermont Tonnerre nous fait traverser ces continents et ces époques que tout oppose : des montagnes autrichiennes au désert de Los Alamos, des plaines glacées de Pologne aux fêtes new-yorkaises, de la tragédie d’un monde finissant à l’énergie d’un monde naissant… Deux frères ennemis, deux femmes liées par une amitié indéfectible, deux jeunes gens emportés par un amour impossible sont les héros de ce roman tendu comme une tragédie, haletant comme une saga.

le-dernier-des-notres-adelaide-de-clermont-tonnerre

Au départ, j’ai trouvé étrange que le point de vue soit celui de Werner. Ne me demandez pas pourquoi, je pensais que l’histoire tournerait principalement autour de Rebecca, et que celle-ci serait narratrice. Pas du tout, c’est bien le point de vue d’un homme des années 60, avec un regard machiste sur le monde. Mais finalement, ce n’est pas étonnant, puisque Werner a l’âge d’être mon grand-père, il est donc concevable que sa vision du monde diffère de la nôtre. Et pourtant, au fil des pages, je me suis attachée à ce personnage, malgré sa jalousie excessive, sa soif de sexe non assouvie, son esprit vindicatif… Son histoire d’amour avec Rebecca a des hauts et des bas, et de nombreuses crises de colères, et si je trouvais cela parfois agaçant, c’est simplement que cela ne servait pas tant l’histoire à mon sens.

Le nœud de ce roman est d’ordre généalogique. Il s’agit en fait d’accompagner Werner dans sa découverte de ses origines. Mais surtout, du poids qu’il va devoir porter face à ses révélations et les conséquences qu’elles auront sur sa vie actuelle. Alors qu’il a tout construit lui-même à partir de rien, son petit empire personnel dont il est si fière va être compromis à cause des découvertes de sa petite amie sur ce qu’elle pense être son père biologique. Cherchant à démêler le vrai du faux, Werner va avoir un peu de mal.

citation-le-dernier-des-notres

Ce que j’ai vraiment apprécié, c’est la mise en place narrative. Nous savons beaucoup de chose que Werner ne sait pas, puisque nous faisons des sauts dans le temps qui nous permettent de rencontrer Luisa, sa mère, Johann, son père, Marthe et Kasper, sa tante et son oncle, jusqu’à ce qu’il arrive aux Etats-Unis et se fasse adopter. Petit à petit les pièces du puzzle se mettent en place, sans grand coup de maître ou surprise, mais toujours de façon a être bien amené. Et si le style d’écriture n’est pas hors du commun, il a le mérite d’être agréable et de nous embarquer dans l’histoire.

Je sais que ce roman a du essuyer quelques critiques alors qu’il recevait le Grand prix de l’Académie Française, mais pour ma part, j’ai énormément apprécié. J’ai trouvé l’histoire bien amené, les contrastes bien dosés, et l’écriture fluide. Sans être un coup de cœur, je le recommande à tous les fans de romans de fictions sur la Seconde Guerre Mondiale et ses conséquences.

Publicités

13 réflexions sur “Le dernier des nôtres de Adélaïde de Clermont-Tonnerre

  1. Pingback: IMM #97 : 26 Septembre au 2 Octobre 2016 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Bilan #29 : Novembre 2016 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s