Le dompteur de lions de Camilla Läckberg

Bonjour à tous !

Encore sous le choc de l’issue de ce roman, il faut que je vous en parle tout de suite. Même si j’ai trouvé qu’il y a quelques longueurs, l’événement final aura su me convaincre du talent de l’auteure.

C’est le mois de janvier et un froid glacial s’est emparé de Fjällbacka. Une fille à demi nue, surgie de la forêt enneigée, est percutée par une voiture. Lorsque Patrik Hedström et ses collègues sont prévenus, la jeune fille a déjà été identifiée. Il s’agit de Victoria, portée disparue depuis quatre mois. Son corps présente des blessures qu’aucun accident ne saurait expliquer : ses orbites sont vides, sa langue est coupée et ses tympans percés. Quelqu’un en a fait une poupée humaine. D’autres cas de disparitions dans les environs font redouter que le bourreau n’en soit pas à sa première victime. De son côté, Erica Falck commence à exhumer une vieille affaire pour son nouveau bouquin. Une femme purge sa peine depuis plus de trente ans pour avoir tué son mari, un ancien dompteur de lions, qui maltraitait leur fille avec sa complicité passive. Mais Erica est persuadée que cette mère de famille porte un secret encore plus sombre. Jonglant entre ses recherches, une maison en perpétuel désordre et des jumeaux qui mettent le concept de l’amour inconditionnel à rude épreuve, elle est loin de se douter que pour certains, l’instinct maternel n’a rien de naturel…

le-dompteur-de-lions-camilla-lackberg

Je découvre Camilla Läckberg grâce à ma meilleure amie qui a eu la gentillesse de m’offrir ce roman pour mon anniversaire. Elle trouvait le résumé vraiment tentant, et s’est dit que ça pourrait me plaire. Et je ne peux que confirmer ! Le dompteur de lions est le neuvième tome de la saga Fjällbacka. Au début, je ressentais parfois un peu de frustration, parce qu’on se rend compte que les gens ont déjà été introduits dans d’autres tomes, et ne sont donc pas trop approfondies dans celui-ci, partant du principe qu’on n’ait lu les autres. Mais cela s’estompe assez rapidement et j’ai pris un rythme de lecture de plus en plus frénétique.

Vers le trois quart, j’étais persuadée d’avoir trouvé la coupable, ou au moins d’avoir démasqué son identité. Et le talent de l’auteure réside dans le fait qu’elle nous conforte dans cette illusion ! Ce que j’ai pu être condescendante, ça m’apprendra. De façon très habile, le monde se met à tourner sur nous et on tombe des nues, sous le choc de la claque qu’on vient de se prendre. Je regrette peut-être juste que Läckberg ait mis si longtemps à m’avouer que j’ai tord (oui, parfois j’ai l’impression qu’un livre a été écris pour moi). Parce que du coup, l’enquête me semblait traîner, je voulais qu’ils trouvent ! Eh non, petite Stephi ingrate, soit un peu humble au cours de tes lectures, ça te fera les pieds…

citation-le-dompteur-de-lions

Ce polar m’a complètement chamboulé, peut-être parce que cela faisait vraiment longtemps que je n’en avais plus lu, mais surtout parce qu’il est vraiment très bien construit. On fait des sauts dans le passé, on découvre les personnages au centre de l’intrigue, on se laisse avoir, on spécule, mais surtout… on lit avidement pour connaître la suite. Un vrai page-turner.

Pour les fans de polars, je ne peux que conseiller ce roman, superbement bien ficelé. Cela m’a donné envie de découvrir d’autres romans de l’auteure, et cela tombe bien, j’ai La princesse des glaces dans ma PAL.

Publicités

19 réflexions sur “Le dompteur de lions de Camilla Läckberg

  1. (petite correction : dans la première phrase de ton troisième paragraphe, c’est « gentillesse » je crois :)). Je crois que ce que tu décris fait la force de nombreux polars édités chez Actes Sud (je pense notamment à la saga Millénium ^^). Du coup c’est bien, je te remercie, je prends note pour l’offrir à mon papa à Noël 🙂 je suis sûre que ça pourrait lui plaire. (et au passage, ça m’a aussi donné envie de le lire !)

  2. Bonne continuation. Personnellement j’ai dévoré tous les Camilla Lâckerg d’une traite dans l’ordre. Un vrai coup de coeur, aussi j’ai sauté sur ce dernier dès sa sortie et je n’ai pas été déçue.

  3. Trop contente qu’il t’ai plu ! Mais quel dommage que tu n’ai pas commencé par le tome 1 !! J’espère que tu auras l’occasion de les lires dans l’ordre un jour 🙂
    Et je suis si fan de Lackberg que je vais essayer d’aller à Fjällbacka l’année prochaine 🙂

  4. Une auteure que j’ai découverte récemment grâce à un concours du Petit Pingouin Vert 🙂
    Je n’ai pas (encore) lu ce tome là, car j’ai commencé par le début 😉 Mais j’ai beaucoup aimé La Princesse Des Glaces, malgré quelques petites faiblesses. J’en ai fait une chronique sur mon blog, mais je ne suis pas sure de te conseiller d’aller la lire car je ne veux pas t’influencer dans ta lecture. Il est beaucoup plus intéressant de connaitre l’avis des gens « sans influence extérieure ».
    En tout cas ma lecture du premier tome m’a laissé une bonne impression générale, et on dirait que les faiblesses de début de carrière s’estompent avec la pratique. Au 9è tome, on peut se dire que Läckberg maitrise bien son sujet!
    Et justement, le sujet de la maternité et du fameux instinct maternel, c’est quelque chose de passionant!

  5. Pingback: IMM #97 : 26 Septembre au 2 Octobre 2016 | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: Bilan #28 : Octobre 2016 | Sorbet-Kiwi

  7. Pingback: La Princesse des glaces de Camilla Läckberg | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s