Les œillets jaunes de Véronique El Baze

Bonjour à tous !

Dans le cadre du challenge Week-and à mille, ainsi que 1 mois / 1 consigne, j’ai décidé de sortir Les œillets jaunes de ma PAL. Roman triste mais poignant, il va me marquer à long terme, je pense.

Cassandra s’immobilise, se mord la lèvre au sang pour détourner l’objet de la douleur et prolonger cette exquise tension. Les freins du camion poubelles ont crissé dans la rue et Franck dort étalé au travers du lit. Il n’est pas matinal et cela tombe bien ; il ne doit rien savoir de ce rituel morbide. Cette petite mort lui appartient, à elle. Le décès annoncé d’un bébé pas même conçu, juste fantasmé. Elle veut se réserver l’impact de la nouvelle. Un roman dérangeant, où l’auteur lève le tabou de l’infanticide. Celui-ci bouscule nos consciences. Jusqu’où le monstrueux pourra-t-il s’imposer?

Les oeillets jaunes - Véronique El Baze

Ce roman est une sorte de dénonciation de notre société qui attend de nous que tout soit parfait. A commencer par le rôle de la femme, qui est celui d’enfanter. Au fil des pages, on apprend à connaître Cassandra, à comprendre sa privation d’amour, qui a grandie dans une famille catholique, entourée de 6 frères. Tous auront réussi à procréer, sauf elle. On sent la fragilité de son âme, sa dépression non-acceptée, et non traitée. Cette mélancolie et cette tristesse nous accompagne tout du long.

De l’autre côté il y a Franck, son mari. Celui qui est prévu pour être le père de son enfant, qui n’arrive pas. Lui-même privé de mère depuis sa plus tendre enfance, ayant grandit avec un père non-sentimental, il s’accroche à Cassandra comme à une bouée. Jusqu’à l’arrivée de leur bébé. Cet enfant qui va tout chambouler, sans rien arranger. Ce petit, qui n’a rien demandé à personne, va se retrouver au milieu d’une crise existentielle de tout son entourage, qui ne saura gérer proprement sa venue.

Citation Les oeillets jaunes

Baby blues, infanticide, dépression, adoption, rejet maternel et paternel, mais surtout le manque d’amour de manière générale, le transfert, seront des thèmes abordées dans ce roman, qui chamboule tous les tabous de notre société actuelle. C’est une démonstration de l’égoïsme et du manque d’attention des autres, qui poussent certaines personnes à ne plus savoir vers qui se tourner, et commettre l’irréparable.

Pour moi, Les œillets jaunes est un court roman d’une grande force, qui vient chambouler notre petit quotidien rassurant. Il n’est pas forcément adapté au soleil des vacances, mais ne peut que nous toucher tant son histoire est forte et déstabilisante.

week end a mille

challenge 1 mois 1 consigne 2016

Publicités

6 réflexions sur “Les œillets jaunes de Véronique El Baze

  1. Pingback: Challenge : 1 mois/1 consigne 2016 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: IMM #37 : 13 au 19 avril 2015 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Bilan #26 : Août 2016 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Derrière la haine de Barbara Abel | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s