Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll

Bonjour à tous !

Dans le cadre du week-end à 1000, j’ai décidé de lire ce petit roman que j’ai eu par le swap Estival de la part des rumeurs de Marie. J’ai vu le film il y a longtemps, et qu’une seule fois, je suis donc entrée dans cette lecture sans aucun à priori.

 » Quand le Lapin sortit une montre de son gousset, la regarda et reprit sa course, Alice se leva d’un bond car, en un éclair, elle réalisa qu’elle n’avait jamais vu un lapin avec un gousset et une montre à en sortir. Dévorée de curiosité, elle le suivit à travers champs, et eut juste le temps de le voir s’engouffrer dans un vaste terrier sous la haie.  » Pourquoi Alice s’étonnerait-elle alors de rencontrer chemin faisant une Reine de Cœur, un Griffon, un Chapelier, un Lièvre de Mars ou de prendre le thé chez les fous ? C’est au pays des merveilles que l’a entraînée le lapin blanc, un pays où elle ne cesse de changer de taille, et où tout peut arriver. Un pays que Lewis Carroll met en scène avec une rigueur impeccable dans la loufoquerie. Loin de la mièvrerie du conte enfantin, cette nouvelle traduction restitue au texte anglais toute sa verdeur mathématique.

alice au pays des merveilles Lewis Carroll

Nous connaissons tous l’histoire globale d’Alice et du Chat du Cheshire. Et pourtant, je ne me souvenais de pas grand chose. Mais je voyais Alice comme une gentille petite fille. Je dois dire que s’il y a bien une chose qui m’a surprise, c’est son petit air suffisant et hautain, auquel je ne m’attendais pas du tout. On sent vraiment qu’Alice est une enfant d’une famille très aisée. Et cela détone avec l’environnement dans lequel elle tombe.

Afficher l'image d'origine

Alice adaptée par la firme Disney

J’ai beaucoup aimé justement que l’enfant soit obligée de devenir de plus en plus humble au fil du temps. Pourtant, elle rencontre des gens vraiment très bizarres. Ce conte sort du lot, puisqu’il n’y a pas vraiment de ligne entre le bien et le mal. Alice peut être l’incarnation du « bien » mais je dirais plutôt qu’elle met en avant la « normalité » telle qu’on l’a connaît. Le mal est clairement mis en avant par le couple royal, la Reine plus particulièrement, mais là encore, cela m’a d’avantage fait penser à de la folie.

Citation Alice au pays des merveilles

Je pense qu’il existe de nombreuses analyses de ce petit roman, mais je trouve qu’il est super pour le lire à des enfants. J’ai passé un très bon moment, j’ai beaucoup apprécié le Chat, j’ai trouvé la Duchesse particulière, comme l’ambiance générale du roman. Mais cela reste une histoire drôle, qui porte à sourire. Dommage qu’il soit difficile de s’attacher à l’enfant à cause de son côté hautain, mais d’un autre côté, les enfants ayant accès à la littérature en 1865 étaient des enfants de familles aisées. Cela semble donc logique.

Afficher l'image d'origine

L’adaptation de Tim Burton

Alice au pays des merveilles est un conte qui se lit très rapidement et facilement. Je l’ai trouvé chouette, agréable à lire, et adapté aux enfants. Je le relirai une fois que je serai Maman, c’est sûr.

week end a mille

Publicités

4 réflexions sur “Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll

  1. Pingback: IMM #62 : 05 au 11 Octobre 2015 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Bilan #26 : Août 2016 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s