Éclosion de Gaspard Ryelandt

Bonjour à tous !

Alors que j’étais entrain de papillonner à la médiathèque, je suis tomber sur cette BD qui me semblait intéressante, à cause de son dessin notamment. Simple mais beau, mon œil a été attiré, et je l’ai emmené. Mais mon avis, au final, est un peu mitigé.

Eclosion est un triptyque, trois épisodes dans la vie d’un homme.
Un enfant fait la rencontre de 3 jumelles inquiétantes qui dévoilent ses secrets les plus intimes, qu’un insecte connait et leur révèle sous la torture. Une jeune fille cherche refuge chez sa tante paraplégique vivant à l’écart du monde, en compagnie de son fils et d’un cheval, dans une petite maison perdue au milieu des étangs. Deux militaires parachutés en pleine campagne se baignent dans l’eau tiède d’un étang. Pas loin, des oiseaux tournoient au dessus du cadavre d’un cheval.

éclosion Gaspard Ryelandt

Je dois dire que je suis assez décontenancée par cette lecture. J’aime qu’il y ait une histoire, avec un fil conducteur, ce qui fait que les nouvelles ne m’attirent que très peu. Et pour le coup, on dirait trois nouvelles dessinées. Et c’est extrêmement mélancolique, et j’irai même jusqu’à dire que j’ai trouvé l’ensemble assez étrange. De manière générale, on dirait que les histoires se passent dans une espèce de brume, car l’ambiance mise en place est plutôt lourde, marécageuse en fait.

Afficher l'image d'origine

C’est dû au dessin notamment, avec le choix des couleurs. Tout le livre est teinté de gris, et les dessins sont esquissés. Il y a d’ailleurs très peu de paroles, tout se comprend via le graphisme. C’est un gros point positif je trouve, parce qu’on traverse une histoire photographique je trouve. Malgré les esquisses, tout est compréhensible.

Afficher l'image d'origine

Les histoires en elles-mêmes sont ce qui m’a dérangé en quelque sorte. Cela se sent déjà dans le résumé (qui n’est pas au dos du livre, je précise). Un garçon qui observe la fille pour qui il a le béguin coucher avec un autre, des enfants qui démembres des insectes, des cousins qui couchent ensemble, un cheval qui se transforme en humain… Enfin bref, j’ai trouvé l’atmosphère générale très glauque. Et au final, le livre tient son titre de la dernière nouvelle graphique qui est vraiment très courte par rapport à celle d’avant.

Afficher l'image d'origine

Enfin bref, je n’ai pas été conquise à la lecture de cette BD, de ces nouvelles graphiques, et je suis un peu déçue. Le dessin est vraiment chouette et prometteur, mais les histoires n’ont pas su me transporter comme je l’aurai aimé. Dommage.

Bannière M comme médiathèque

Publicités

7 réflexions sur “Éclosion de Gaspard Ryelandt

  1. Pingback: Bilan #26 : Août 2016 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s