Les arbres voyagent la nuit de Aude Le Corff

Bonjour a tous !

Vu que je suis malade, j’ai eu le temps de finir ma lecture de ce roman dans la salle d’attente du médecin. Et j’ai réussi a me plonger dedans malgré la petite Chloé qui faisait caprice sur caprice, assise sur la chaise a coté de moi. Ça prouve a quel point ce petit bouquin est chouette.

Un professeur de français à la retraite est intrigué par une fillette qui habite son immeuble. Chaque soir, après l’école, Manon se réfugie dans le jardin. Assise sous le bouleau, elle parle aux chats et aux fourmis, quand elle n’est pas plongée dans un livre. Depuis quelques mois, sa mère semble avoir disparu. Brisant la routine et sa solitude, Anatole finit par l’approcher. C’est autour de la lecture du Petit Prince qu’ils échangent leurs premières confidences. En côtoyant Manon, le vieil homme va rencontrer d’autres voisins : Sophie, une femme singulière qui le met mal à l’aise, et Pierre, le père de la fillette. C’est tous ensemble qu’ils entreprendront un voyage inattendu jusqu’au Maroc

Les arbres voyagent la nuit Aude Le Corff

On découvre d’abord Manon, une enfant d’à peu près 8 ans, que sa mère a abandonné quelques mois plus tôt. Elle se retrouve toute seule avec son père, profondément dépressif depuis le départ de sa femme. Elle ne donne aucun signe de vie depuis 4 mois, ce qui le plonge dans le désespoir le plus profond, et Manon dans une solitude sans fin. Leur appartement est à l’image de leur relation : Sombre, glauque et puant. Bravo la vie. Comment ne pas en vouloir a Anaïs, la maman de Manon ? J’ai appris à la détester tout au long du roman pour sa lâcheté. D’autant plus qu’on n’arrête pas de nous rappeler qu’elle les a abandonné parce qu’elle n’arrivait pas a concevoir un second enfant. Mais elle abandonne le premier ? J’ai ressenti tellement d’amertume à son égard !

Mais j’ai aussi ressenti de la compassion pour Anatole, ce papy qui vit tout seul et qui, malgré son aigreur ne peut s’empêcher de prendre Manon sous son aile. J’ai ressenti la détresse de Sophie, la tante de la petite fille, qui se voyait recalée, considérée comme coupable par l’enfant alors qu’elle ne savait rien des projets d’Anaïs. J’ai ressenti de la tristesse, de la colère, de la compassion, de l’attendrissement pour Pierre, ce papa totalement dépassé par la situation. Les mots d’Aude Le Corff résonnaient en moi et m’ont permise de redécouvrir toute la palette des émotions… Qu’on n’attend surement pas de rencontrer chez le médecin !

Citation Les arbres voyagent la nuit

Mais celle qui m’a le plus touché, c’est certainement Manon. Cette enfant trop mature pour son âge, qui doit se débrouiller seule sans en être capable, qui s’inflige des rituels qu’elle espère décisifs pour que sa mère revienne. J’ai aimé le parcours initiatique du groupe, qui prend toute la seconde partie du roman, et qui les montre encore plus sous leur véritable identité à chacun. Pierre, le rêveur, celui qui espère jusqu’au bout, mais qui est également très impulsif. Sophie, avec un secret aussi lourd qu’un camion sur le dos. Manon, la petite fille angoissée et qui a du mal a s’extirper de la solitude dans laquelle elle a été forcée a plonger. Et Anatole, l’intelligent qui a du mal a accepter sa vieillesse, mais qui souhaite profiter de chaque instant au fil des pages. Pourtant, j’aurai un reproche a faire a ce roman… C’est son manque de réalisme sur la fin. Je n’ai pas du tout adhéré à celle-ci.

Pour moi, cette lecture est une mise en scène de l’humain et de ses sentiments sous toutes les coutures possibles. J’ai aimé redécouvrir toute une palette d’émotions, et me les approprier comme si elles étaient miennes. Un roman touchant à apprécier comme il vient, même si je n’ai pas apprécié les dernières pages.

Logo Livre Mois

20 réflexions sur “Les arbres voyagent la nuit de Aude Le Corff

  1. Pingback: Promenons-nous dans les blogs pendant que … – graceminlibe

  2. Pingback: IMM #86 : 20 au 26 Juin 2016 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Challenge : 1 mois/1 consigne 2016 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Bilan #25 : Juillet 2016 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.