La blancheur qu’on croyait éternelle de Virginie Carton

Bonjour à tous !

En mai, j’ai eu mon deuxième livre de la part de Livre-Mois, ce service de librairie en ligne qui nous envoi un roman surprise tous les mois. Et j’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture humble et humaine, qui m’a aidé à me sentir tellement mieux dans ma peau !

Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne sort pas beaucoup et n’aime pas se déguiser. Ce qu’elle préfère, c’est regarder le concours de Miss France à la télé en mangeant des palets bretons trempés dans du lait. Quand elle avait sept ans, Mathilde a été traumatisée par la mort de Romy Schneider. À trente-quatre ans, elle pense encore à Julien, et Éléonore, sa meilleure amie, est décidée à lui trouver un bon parti. Lucien est pédiatre, il aime les films avec Jean-Louis Trintignant, et Deauville. Il n’aime pas tellement danser. Ça remonte à son enfance, à l’époque des premières boums ratées. Chaque année, au Nouvel An, il envoie une carte de vœux à ses parents. À trente-cinq ans, il est célibataire. Il aimerait bien que ça change. Mais il n’est pas très à l’aise avec les SMS, alors c’est pas gagné. Mathilde et Lucien habitent le même immeuble mais ne le savent pas. Un jour, le nouveau voisin les invite à sa soirée déguisée.

La blancheur qu'on croyait éternelle Virginie Carton

Au vue du résumé, on pourrait croire que ce roman est une romance, alors que ce n’est pas du tout le cas. Cette histoire est celle de deux personnes qui vivent dans un immeuble, et vivent leur petite vie, chacun de son côté. On apprend à connaitre Mathilde d’un côté, et Lucien de l’autre. Chacun a son petit chapitre, très court, avant que l’autre ne soit convié à être livré au lecteur. Ils alternent leur vécu, et son assez passifs finalement. Et pourtant, c’est justement ce côté humble, à subir la vie, en cherchant à la prendre en main, mais ne sachant pas par où commencer, qui m’a tellement fait aimer ma lecture.

Parce que cette lecture m’a aidé à me sentir normale. Pas que je ressemble à Mathilde, à Lucien, ou à n’importe quel protagoniste de cette histoire, en fait. Mais ils ne se sentent pas à leur place, ils se cherchent, ils sont différents, et pourtant quelque chose les attends au bout du compte. Ils tâtonnent dans le noir, mais ils vont découvrir la lumière au bout du tunnel. Il y a de l’espoir pour chacun de nous. Même pour les péteuses comme Éléonore, même pour les exigeantes comme la mère de Mathilde, même pour les timides, les excentriques, les mamies qui attendent qu’il soit 11h30 pour se baigner dans la mer. Il y a quelqu’un, quelque chose, là dehors, pour chacun d’entre nous.

Citation La blancheur qu'on croyait éternelle

Ce roman, c’est un peu la vie en fait. C’est un peu d’espoir, de bonheur, d’humilité. J’ai été très touchée par cette histoire, que j’ai lu d’une traite. C’est court, et c’est beau. Comme Mathilde et Lucien, j’ai souvent l’impression que les gens attendent de moi des choses que je ne peux pas leur donner, mais j’essaye tout de même, pour ne pas être décevante. Jusqu’au moment où je dis « Je voudrais qu’on me laisse tranquille ». J’ai aimé cette pointe de nostalgie qui est apporté au roman par les idoles de Mathilde et Lucien, tout particulièrement Romy Schneider.

Livre-mois disait dans sa lettre mensuelle que ce roman a ce petit truc en plus, qui nous le rend proche, intime et qui fait du bien. Et je ne peux être que d’accord avec cela. C’est emplit de douceur et d’humilité, et nous aide à reprendre courage et avancer, parce que pour chacun, il y a quelque chose au bout du chemin.

Logo Livre Mois

Publicités

21 réflexions sur “La blancheur qu’on croyait éternelle de Virginie Carton

  1. J’ai lu beaucoup de bien sur Virginie Carton, je verrai si je tente l’aventure.
    Je ne sais pas si ça t’intéresse mais je donne mon avis sur de la new romance dans mon dernier article.
    Bisous à toi!

  2. Pingback: IMM #83 : 16 au 22 Mai 2016 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Bilan #24 : Juin 2016 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s