Chasseurs de neige de Paul Yoon

Bonjour à tous !

Dans le cadre de la masse critique de Babelio, et grâce aux éditions Albin Michel, j’ai eu la chance de découvrir ce petit récit contemporain très joliment écrit. Une plume que je vous invite à découvrir.

1954. A la fin de la guerre de Corée et au sortir des camps de prisonniers établis par les Américains, Yohan, un jeune soldat du Nord, se voit proposer, comme à des milliers de ses camarades d’infortune, de s’expatrier. Il choisit le Brésil, dont il ne sait rien et ne parle pas la langue, et s’installe, en vertu d’un accord passé avec les Nations unies, dans un village sur la côte où il trouve du travail. Bien qu’étranger sur cette terre, Yohan trouve un père en la personne de son employeur, Kiyoshi, un tailleur japonais établi là depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, puis une famille auprès de Peixe, fils de pêcheurs devenu gardien de l’église du quartier, et de deux jeunes orphelins. Mais vouloir se construire un présent n’efface pas un passé douloureux, et Yohan devra se battre pour chasser les démons qui le hantent…

Chasseurs de neige

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai découvert cette jolie plume, qui nous embarque dans la vie et les souvenirs de Yohan, un jeune coréen qui se retrouve au Brésil suite à la guerre. Nous alternons entre le moment présent, quand Yohan arrive au Brésil par bateau, ne parlant que Coréen et Japonais, et ses souvenirs depuis son enfance. Yohan est un personnage attendrissant, car il est calme, travailleur, honnête et droit. Il profite de chaque instant comme quelque chose de doux, qu’il faut savourer, mais sans nécessairement s’en rendre compte. J’ai beaucoup apprécié sa nonchalance, qui n’est pas dérangeante. Il se fait peu d’amis, mais développe des liens particulier avec ceux qu’il laisse entrer dans sa vie.

Bia est l’une de ces personnes, quoi que beaucoup plus jeune. Elle entre et sort de sa vie, avec son petit frère adoptif Santi. Kiyoshi est un vieil homme sympathique, un peu renfermé, mais qui dit énormément dans son silence. Chaque personnage a sa propre petite caractéristique, qui va le rendre singulier. Même ceux qui ne vivent qu’à travers les souvenirs de Yohan. Je pense à son père, mort depuis longtemps, mais qui, malgré son retrait, témoigne beaucoup d’amour à son fils. Et j’aimais beaucoup la façon dont Yohan rend cette affection, discrètement mais distinctement tout de même.

Citation Chasseurs de neige

L’auteur aurait pu aller plus au fond de son histoire, qui est relativement courte. Mais je trouve que, justement, sa façon d’effleurer son texte, comme s’il caressait l’histoire tel un chaton trouvé et à qui il faut donner beaucoup de douceur, est ce qui m’a le plus touché. J’ai été très sensible à cette écriture. C’est une histoire très calme, mais pleine de profondeur. Sans grande surprise, mais touchante dans son ensemble. À aucun moment je ne me suis demandée où l’auteur voulait en venir, parce que je me sentais comblée par la poésie du texte.

Pour moi, Chasseurs de neige est une petite perle de la littérature contemporaine, douce, agréable, touchante. J’ai apprécié chaque personnage, chaque mot, chaque phrase. J’aurais aimé en avoir plus, d’une certaine façon, mais je trouve que cette retenue dont fait preuve l’auteur est ce qui rend ce texte si singulier.

https://media.licdn.com/media/p/1/000/24a/11a/095d53d.png

Publicités

12 réflexions sur “Chasseurs de neige de Paul Yoon

  1. Pingback: IMM #84 : 23 au 29 Mai 2016 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Bilan #23 : Mai 2016 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s