Le Voyage d’hiver d’Amélie Nothomb

Bonjour à tous !

Dans le cadre du week-end à mille, j’avais très envie de lire ce petit roman de Nothomb, le plus menu de ma PAL de cette auteure, qui semble ne pas finir. Et je ne regrette pas ma lecture, puisque ce livre se lit très vite, bien qu’il soit intéressant.

Zoïle est tombé éperdument amoureux de la douce Astrolabe, mais la jeune femme consacre tout son temps à Aliénor, une romancière géniale quoique légèrement attardée. Par dépit, il décide de détourner un avion et de l’envoyer percuter la tour Eiffel. A moins que…

le voyage d'hiver nothomb

Tous les romans de Nothomb sont étranges. Ce n’est plus un mythe. Ici, tout commence par le prénom des personnages, Zoïle et Astrolabe. Je dois dire que j’ai du mal avec ce genre de prénoms, qui me semblent irréalistes, mais en même temps, ils doivent bien exister quelque part, si ce n’est uniquement dans l’histoire. Et Zoïle est aussi étrange que son prénom. Fou amoureux d’Astrolabe, c’est le raciste qui dit ne pas l’être. Sauf que pour le coup, cela concerne une personne handicapée. Encore un point avec lequel je pourrais avoir du mal.

Et pourtant, Nothomb m’a emmené dans cette histoire avec du recul, grâce à son écriture. Si Zoïle est intelligent et bête à la fois, on se rend surtout compte qu’il est lui-même assez dérangé. La vie ne l’a pas épargné cela dit. Est-ce une excuse ? Il n’excuse pas Astrolabe pour son handicap. Peut-on l’excuser pour sa façon de penser ? Une façon de pensée parfois très philosophique et poétique d’ailleurs !

Citation Le voyage d'hiver

Du coup, ce qui me frappe le plus après avoir lu ce roman, c’est cette zone de gris que j’ai ressentie, entre le bien et le mal. Comme si tout acte était justifiable, d’une certaine manière. Et comme si chacun pouvait être sur la ligne, prêt à basculer d’un côté ou de l’autre, à tout moment, à chaque décision. Mais au final, chacun est maître de ses choix, non ? L’hésitation, Nothomb sait la faire ressentir quand on se laisse toucher.

Je me suis laissée toucher. Je suis en pleine cogitation entre ce que Nothomb voulait nous dire, nous faire ressentir, et ce qui se passe dans mon esprit. Ce roman est un trip hallucinogène de la même trempe que ceux de Zoïle, je crois. J’hésite, je réfléchis, je philosophe. Merci Amélie, cela faisait un moment qu’un de vos romans ne m’avait plus fait cet effet là.

week end a mille

Publicités

7 réflexions sur “Le Voyage d’hiver d’Amélie Nothomb

  1. Pingback: Bilan #23 : Mai 2016 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s