The Driven T.2 : Fueled de K. Bromberg

Bonjour à tous !

J’avais tellement adoré le premier tome, que mon chéri m’a offert celui-ci pour la Saint-Valentin. C’était il y a plus d’un mois, et si j’avais pu, je l’aurai lu avant. J’avais un peu oublié tout ce qui rendait cette série spéciale, mais ça m’est revenu dés le début.

Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise… Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire.

driven 2 fueled k. bromberg

Je trouve que ce résumé n’est pas fidèle au roman. On pourrait croire que c’est une simple romance érotique, sans fond, pleine de tension sexuelle. Il y a de ça, et pas qu’un peu, je vous l’accorde. A chaque fois qu’ils se voient, Colton déchire une culotte, et Rylee nous explique toutes les parcelles du corps de l’Adonis. Si je ferme les yeux, je vois Colton comme s’il existait, et ce n’est pas de refus. Mais derrière tout cela, il y a une remise en question de soi, de sa personnalité, de son amour propre, de toute ce que l’on est prêt à sacrifier pour l’autre. Et pas que du côté de Rylee, qui déguste. Je me suis totalement reconnue en elle, je suis bornée de la même façon, et j’aurai eu les mêmes réactions face à certains actes. Il y a donc une bonne grosse dose de crise dans ce tome, que j’attendais avec impatience.

Bon, l’histoire d’amour et de drame entre Colton et Rylee, c’est bien beau. Mais il y a encore plus derrière ça. Pourquoi ? Parce que j’ai pleuré d’émotion à l’anniversaire de Shane, quand il a eu 16 ans. Parce que, même si c’est vraiment très (trop) en arrière plan, j’ai adoré les garçons du foyer de Rylee. J’aurai voulu faire ce boulot, mais je suis un peu trop comme Colton, je me bats encore trop avec mes propres démons pour affronter ceux des autres. Mais le vivre par procuration, voir Rylee rendre ces enfants heureux, c’est vraiment touchant. J’ai adoré ces petits moments qu’ils passent au foyer, j’ai aimé voir comment tous les deux se battent pour que les choses bougent pour ces bonhommes. Ils ne sont pas vraiment présents, mais j’ai aimé chaque moment avec Zander, Scooter, Shane…

Citation Driven Fueled

Et en contraste avec ces moments altruistes, il y a toujours plus de vulgarité. Dans ce second tome, on a droit au point de vue de Colton de temps à autre, et j’ai envie de jurer rien qu’en pensant à lui. Toutes ses phrases sont pleines de vulgarité et noms d’oiseaux. Alors, je veux bien qu’il soit sexy au point qu’on lui pardonne tout, et c’était très intéressant, puisqu’on en apprend enfin un peu plus sur lui et son passé, mais aussi sa vision de leur relation. Mais d’un autre côté, je n’ai pas du tout trouvé ça attirant. C’est peut-être moi, et pourtant je dis pas mal de gros mots à longueur de journée, au grand désespoir de ma mère, mais franchement, je trouvais que c’était limite. Extrait : « Je dois vraiment rêver pour que des merdes comme ça me traversent le cortex. Quand suis-je devenu une telle lopette ? Becks va se foutre de ma gueule s’il m’entend dire des conneries pareilles. Je dois être en manque […].  » Et c’est soft comme tout. Bref, déjà dans ma première chronique vous l’aurez compris, le langage cru dans la littérature ? Peu pour moi.

Et pourtant j’ai dévoré ces presque 600 pages en moins de deux jours, et j’ai même préféré au premier. Malgré certains moments où le langage ne me convenait pas, j’ai pris un réel plaisir à retrouver Rylee et Colton, à vivre avec eux leur relation compliqué mais passionnante. J’ai adoré leur passion commune : aider les enfants. Et je me suis retrouvée en eux, autant l’un que l’autre, grâce à de petits traits de caractères très accessibles au lecteur. Bref, vivement la suite, et il se trouve que je l’ai dans ma PAL grâce à Hugo Roman !

driven tome 1 k. bromberg

Chronique du T.1

hugo et cie

Publicités

12 réflexions sur “The Driven T.2 : Fueled de K. Bromberg

  1. Pingback: Bilan #21 : Mars 2016 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: The Driven T.3 : Crashed de K. Bromberg | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: The Driven T.3.5 : Raced de K. Bromberg | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: The Driven T.4 : Aced de K. Bromberg | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: IMM #73 : 08 au 14 Février 2016 | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: The Driven T.4 : Slow Flame de K. Bromberg | Sorbet-Kiwi

  7. Pingback: The Driven T.6 : Sweet Ache de K. Bromberg | Sorbet-Kiwi

  8. Pingback: The Driven T.7 : Hard Beat de K. Bromberg | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s