Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran d’Eric-Emmanuel Schmitt

Bonjour à tous !

Lu dans le cadre du challenge week-end à mille, et reçu dans le Swap de Lysandre, j’ai pu lire ce tout petit roman de 66 pages, si on fait abstraction des notes de lecture pour collégiens. J’ai beaucoup aimé ce brin de réflexion, quoi qu’un peu vulgaire à mon goût par moment.

Paris, années 60. Momo, un garçon juif de 11 ans, devient l’ami du vieil épicier arabe de la rue Bleue, pour échapper à une famille sans amour. Mais les apparences sont trompeuses : Monsieur Ibrahim n’est pas arabe, la rue Bleue n’est pas bleue, et la vie ordinaire peut-être pas si ordinaire…

monsieur ibrahim et les fleurs du coran Eric Emmanuel Schmitt

Ce petit roman est à lire d’une traite, puisqu’il est tout court. Momo est le narrateur de cette histoire, il a 11 ans, et est très mature pour son âge. C’est un fait, puisque l’histoire débute sur sa première relation sexuelle avec une professionnelle. Et à son âge, vivant dans son quartier, ce jeune « homme » n’utilise pas d’un langage des plus sophistiqués, que son père soit avocat ou non. D’ailleurs, c’est son père, la raison de ses tourments. Se sentant délaissé, incompris et ne recevant pas d’amour de sa part, Momo se rapproche de Monsieur Ibrahim, l’épicier musulman, mais que tout le monde nomme « arabe ».

Momo est plutôt curieux pour son âge, mais dés qu’il pose une question à son père, celui n’y répond pas. Du coup, c’est chez Monsieur Ibrahim que le garçon va chercher ses réponses, et le Coran a réponse à beaucoup de choses, sauf à la mécanique. Ibrahim est un homme très sage, un philosophe, et les réponses qu’il va donner à Mom seront toujours très profondes, alors que formulées avec des mots simples. J’ai beaucoup aimé ce brin de philosophie cachée au détour de chaque phrase.

Citation Monsieur Ibrahim

Il y a surtout deux sujets abordés du côté de Momo avec monsieur Ibrahim : devenir un homme et la religion. Mais sans êtres formulées, les réflexions autour de l’amour, de l’abandon, du suicide ou même de l’argent sont abordées. Il y a beaucoup de phrases rigolotes qui font beaucoup réfléchir. J’avais un grand choix de citations à vous mettre !

Je ne sais pas si je ferais lire ce très court roman à un jeune collégien qui n’a pas de réflexion de base, je pense qu’il faut une certaine maturité pour comprendre ce qui se dit. Mais vers 14 ou 15 ans, je pense qu’on peut assimilé tout ce qui se dit. C’est un roman assez profond, parfois un peu vulgaire, mais avec une philosophie assez intéressante. A découvrir.

week end a mille

Publicités

8 réflexions sur “Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran d’Eric-Emmanuel Schmitt

  1. Pingback: Challenge : Week-end a 1000 #5 | Sorbet-Kiwi

  2. J’ai beaucoup aimé cet ouvrage d’Eric-Emmanuel Schmitt et je te conseille vivement de découvrir Oscar et la Dame Rose, Milarepa ou Les 10 enfants que Madame Ming n’a jamais eu ! Tous font parti du Cycle de l’Invisible de cet auteur !!

  3. Pingback: IMM #71 : 01 au 07 Février 2016 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Bilan #20 : Février 2016 | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Oscar et la Dame rose d’Eric-Emmanuel Schmitt | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s