Amelia de Kimberley McCreight

Bonjour à tous !

C’est sur conseil de La Parisienne que j’ai demandé ce roman pour mon anniversaire, et c’est un conseil à suivre absolument. Lu en une journée, je ne pouvais plus le lacher, tant il est addictif.

À New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. En dépit d’un rythme professionnel soutenu, elle parvient à être à l’écoute de cette adolescente intelligente et responsable, ouverte et bien dans sa peau. Très proches, elles n’ont pas de secrets l’une pour l’autre. C’est en tout cas ce que croit Kate, jusqu’à ce matin d’octobre où elle reçoit un appel de l école. On lui demande de venir de toute urgence. Lorsqu’elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d’ambulances et de voitures de police. Elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l’établissement. Désespoir et incompréhension. Pourquoi une jeune fille en apparence si épanouie a-t-elle décidé de mettre fin à ses jours ? Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente d’accepter l’inacceptable… Mais un jour, elle reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question : « Amelia n’a pas sauté. »

amelia Kimberly McCreight

J’ai beaucoup aimé ce roman, qui peut autant parler aux mamans qu’aux adolescents. En effet, on a d’un côté Amélia, avant le drame, on suit son quotidien et on en apprend de plus en plus sur sa vie intime et ses secrets. D’un autre coté, on a sa mère, Kate, qui mène sa propre enquête sur le prétendu suicide de sa fille. Ainsi, on découvre aussi les secrets de Kate, ces choses qu’elle préférait cacher à sa fille, pour préserver son intégrité et sa vie intime. J’ai beaucoup aimé le thème de la monoparentalité, qui est omniprésent. Surtout par rapport au fait que Kate travaille en tant qu’avocate dans une grande firme new-yorkaise, ce qui ne facilite pas sa vie, mais ce qui lui apporte un bon revenu, nécessaire. En tant qu’adulte, j’arrivais bien à m’imaginer sa vie, qui ne semblait pas simple tous les jours.

Mais il y a aussi Amelia, une fille qui semble parfaite, mais qui n’est finalement qu’une adolescente comme une autre, avec des envies de découverte et d’aventure. J’aimais beaucoup son personnage, son caractère, et sa facon de raconter l’histoire. Un langage plus soutenu et à la troisième personne était employé pour l’histoire de Kate, alors qu’Amélia racontait sa propre histoire, avec des familiarités, des erreurs de style qui semblaient volontaires. On ressent bien la différence d’âge entre les deux. Parfois, un statut facebook ou une conversation par SMS (en langage SMS) venait casser le rythme de lecture, mais j’étais prévenue et je me suis très rapidement adaptée. Ce n’était pas illisible, juste très raccourcis.

− Écoute, Lola n’a que cinq ans et pourtant même moi, je sais qu’être parent, c’est affreux quatre-vingt-quinze pour cent du temps. Autant que je sache, ce sont les cinq pour cent restants qui empêchent la race humaine de s’éteindre. Quatre pour cent de terreur aveuglante, un pour cent de perfection. C’est comme un shoot d’héroïne. Tu goûtes une seule fois à la vie de ce côté-là et t’es accro.

Différents thèmes sont abordés, comme la monoparentalité donc, mais aussi la pression de groupe, le harcèlement scolaire, l’homosexualité, la découverte de soi… Tout collait si bien, qu’on aurait pu croire à une forme de témoignage. Le harcèlement allait loin, mais surtout d’un point de vue moral, il n’y avait donc pas de scènes choquantes ou autre. Mais cela me perturbait tout le temps au courant de l’enquête : Et si Amélia s’était vraiment suicidée ? Le final semble un peu attendu, mais aussi logique. J’ai beaucoup apprécié les personnages secondaires, qui renforcaient l’impression réelle de l’histoire.

J’ai beaucoup aimé cette reconstruction d’Amelia par sa mère, cette enquête menée, les questions posées mais aussi la dénonciation du harcèlement et de ses effets sur les adolescents. C’est presque un coup de coeur, mais cette impression que tout cela était presque réel m’effrayait un peu par moment, tant j’arrivais à m’identifier à un des personnages (Sylvia), a empêcher le coup de coeur absolu. Un vrai page turner que je conseille à toutes les personnes qui aiment les enquêtes et qui sont touchées par le sujet du harcèlement scolaire ou de l’adolescence.

Challenge un anniversaire en moins

1 mois 1 consigne

challenge-170-300x199

Publicités

18 réflexions sur “Amelia de Kimberley McCreight

  1. Pingback: Challenge : 1 mois/1 consigne | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Le challenge des 170 idées | Sorbet-Kiwi

  3. Je suis ravie que tu aies aimé cette lecture, même si je n’en doutais pas trop !!! Je comprends totalement ce que tu veux dire en abordant la question du réalisme de l’intrigue. En quoi t’es-tu tant reconnue en Sylvia ?

    • C’était un super conseil, je te remercie !
      J’étais comme elle ado, impulsive, ne sachant pas vraiment comment se remettre en question dans l’immédiat, mais très insécure tout de même, tout en essayant de garder la face devant ses amies. Ne jamais se laisser rabaisser sans riposter méchamment, a la recherche d’amour, tant physique que moral etc. Je trouvais d’ailleurs dommage que sa psychologie familiale ne soit pas abordée d’avantage (le papa etc.).

      • Je ne m’attendais pas du tout a ce que cette personne soit Ben !! Je trouvais juste la fin, avec la mère de la jalouse, un peu tirée par les cheveux. Surtout qu’on nous démontre sa gosse comme qqun qui n’écoute jamais sa mère, mais pour le coup oui ? (C’est marrant écrire des commentaires en essayant de ne rien spoiler ^^)

  4. Pingback: Bilan #17 : Novembre 2015 | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: IMM #61 : 28 Septembre au 04 Octobre 2015 | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: Là où elle repose de Kimberly McCreight | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s