Les contes cruels de Kaori Yuki

Bonjour a tous !

C’est en flânant tranquillement a la médiathèque ce weekend que j’ai vu ce recueil de nouvelles. J’avais déjà entendue beaucoup de bien de l’auteure, ce qui m’a motivé a le lire.

Trois jeunes filles ont été conviées au château Alcott, une demeure mystérieuse située au coure d’une forêt profonde. Sheridan, le châtelain, est en effet à la recherche de sa petite sœur dont il a été séparé lorsqu’il était plus jeune. Lorsque Sheryl, troublée par ce château rempli de poupées, pénètre dans la chambre de la disparue elle comprend que la maison de poupée renferme plus d’un secret…

les contes cruels

Dans ce recueil de nouvelles, nous suivons 4 histoires qui ont toutes un aspect plus ou moins fantastique, surnaturel. Que ce soit des poupées de cire vivantes, de la sorcellerie, de la réincarnation ou du vaudou, on est bien servi. Seule la dernière histoire semble échapper a ce coté de l’étrange. On est plongé dans un environnement très sombre, assez gothique.

Le dessin fait très manga des années 80/90. Et pour cause, puisque ce manga est paru en 1993. Il n’est donc pas de dernière jeunesse. Cela se ressent dans le dessin. Il est très esquissé, et seules quelques rares pages sont plus détaillées. Sil y a un reproche que je pourrais faire, c’est que dans toutes les nouvelles les gentilles avaient le même aspect et les méchantes se ressemblaient également. Je trouvais ça un peu dommage et très stéréotypé.

Mais les histoires en elles même sont assez intéressantes. Etant donné je l’ai pioché un peu par hasard, j’étais très surprise de cet aspect fantastique dans un premier temps, mais cela est vite passé. En quelques pages, les intrigues sont bien mises en place et on a envie de savoir comment cela va finir. Dommage que ce soit toujours une fin positive pour les personnages « bons ».

Au final, j’ai un avis assez mitigé. C’est un très bon manga, mais je m’attendais à mieux, peut-être à cause de tous les éloges autour de l’auteure. Si vous en avez lu d’elle que vous me conseillez d’avantage, vous pouvez me donner des titres dans les commentaires. Je pense que je vais me relancer dans une lecture d’une de ses œuvres, pour comparer je pense.

Logomangamercredi

Une réflexion sur “Les contes cruels de Kaori Yuki

  1. Pingback: Bilan #15 : Septembre 2015 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.