La Reine dans le palais des courants d’air : Millénium 3 de Stieg Larsson

Bonjour à tous !

Des trois tomes de la série originale, c’est ce troisième que je préfère, probablement parce qu’il est le plus concret. Il est une sorte de conclusion a tous les éléments donnés auparavant, et c’est chouette.

Que les lecteurs des deux premiers tomes de la trilogie Millénium ne lisent pas les lignes qui suivent s’ils préfèrent découvrir par eux-mêmes ce troisième volume d’une série rapidement devenue culte.
Le lecteur du deuxième tome l’espérait, son rêve est exaucé : Lisbeth n’est pas morte. Ce n’est cependant pas une raison pour crier victoire : Lisbeth, très mal en point, va rester coincée des semaines à l’hôpital, dans l’incapacité physique de bouger et d’agir. Coincée, elle l’est d’autant plus que pèsent sur elle diverses accusations qui la font placer en isolement par la police. Un ennui de taille : son père, qui la hait et qu’elle a frappé à coups de hache, se trouve dans le même hôpital, un peu en meilleur état qu’elle…

A la fin du deuxième tome, on apprend donc l’innocence de Lisbeth. Mais ce n’est pas pour autant que la Suède y croit. Après tout, les journaux continuent de raconter n’importe quoi sur son compte. Ce tome est moins mystérieux que le précédent, puisque toute est décrit d’un point de vue plus général et simultané, ce qui est agréable. Le lecteur suit le déroulement des événements de façon chronologique et équivalente pour tous les protagonistes.

Dans le premier roman, le point de vue était centré sur Mikael Blomkvist, et le deuxième sur Lisbeth. Dans ce tome final de la trilogie de Larsson, on englobe tous les protagonistes, ce qui donne un vrai sentiment de fin. Tout va de plus en plus vite, et on ne peut pas lâcher le roman tant on est pris dans cette spirale rapide et dynamique d’événements.

Citation Millenium 3

On se retrouve plongé dans une enquête policière cette fois-ci, bien officielle. En effet, auparavant, les journalistes étaient vraiment au centre des recherches. Ici, bien qu’ils soient présents, et qu’ils ont toujours un pas d’avance, on suit tout de même beaucoup plus la police. En fait, on a plusieurs histoires qui se concentrent autour d’une seule intrigue : le cas Lisbeth Salander et de son père Zalachenko. Tout d’abord et de façon évidente, Millénium, puisque Mikael veut tout faire pour que toutes les crapules se retrouvent sur le banc des accusés médiatiques. La police ordinaire de Stockholm, qui cherche Ronald Niederman avec fureur. La Säpo, sur les traces de la section. Et enfin, Erika Berger pour son nouveau journal SMP, et tous les problèmes qu’elle y rencontre qui sont en lien étroit avec Millénium.

On pourrait penser que l’histoire va partir dans tous les sens, et c’était un risque, mais au final ce tome est, à mon sens, le meilleur des trois. Rien n’est laissé au hasard, tout est calculé du début à la fin, et c’est impressionnant. J’ai adoré ce côté précis de l’histoire, surtout au moment du procès, où on apprend vraiment à connaître Anika. Elle est mon personnage préféré de ce troisième tome, sans aucun doute.

https://www.awesomestories.com/images/user/2e686aa143.jpg

Stieg Larsson, l’auteur de la trilogie de départ

J’avais promis de lire le troisième tome dans la foulée du second, mais je ne regrette pas d’avoir attendue. Je vais pouvoir prendre en main le quatrième à présent, d’un nouvel auteur, et comparer les deux de façon plus spontanée. J’espère que la suite sera à la hauteur. Après tout, ce troisième volume est une apothéose, il est génial, complexe et précis à la fois. J’ai tout adoré et je l’ai dévoré comme aucun des tomes précédents. Vivement la suite !

1 mois 1 consigne

millenium1

Chronique du T.1

MilleniumII

Chronique du T.2

millenium 4

Couverture du T.4

11 réflexions sur “La Reine dans le palais des courants d’air : Millénium 3 de Stieg Larsson

  1. Pingback: Millénium T.4 : Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Bilan #15 : Septembre 2015 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Millénium T.5 : La fille qui rendait coup pour coup de David Lagercrantz | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.