Vague à l’âme de Mari Okazaki

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous présente un vieux recueil de 4 nouvelles que j’ai eu en cadeau d’une amie qui voulait s’en débarasser. Et après lecture, je comprends pourquoi elle n’y était pas attachée.

Ce recueil de 4 nouvelles a pour thème la rupture amoureuse sur fond de période estivale. Comment accepter la mort d’un amour alors que la nature fait ressentir une vitalité toute puissante ? Comment surmonter cette épreuve alors que l’on se sent si seule et abandonnée ? Mais surtout, comment accepter ses propres erreurs vis-à-vis de l’être aimé ?

vague a l'ame okazaki

Tout d’abord, ces quatre nouvelles sont toutes tristes. Comme souvent dans les Josei, je trouve dommage de limiter les problèmes féminins aux drames amoureux. Cela me dérange, dans le sens où l’on a l’impression que la femme ne vit que pour l’homme, quitte à faire des folies pour le récupérer. Parfois même aller jusquà ce suicider pour un tortionnaire que l’on ne connait pas. Cela me met mal à l’aise, et cela m’énèrve surtout de voir toutes ces femmes pleurer sans limite pour un homme de cette facon. Je pensais que cela serait plus profond que cela en réalité. Mais ce n’est pas vraiment le cas.

Au niveau du dessin et de la mise en page, j’étais souvent perturbée. Je ne savais pas quoi lire dans quel ordre. C’était confus, un peu comme l’esprit de ces jeunes filles. Encore un élément qui m’a gâché ma lecture.

Enfin, il y a tout de même un élément que j’ai apprécié. Il y avait une dimension un peu fantastique aux différentes histoires. Dans la première, c’est un mort qui envoie des lettres à différentes jeunes femmes qu’il a aimé pour qu’elles se rejoignent dans sa maison. Dans une autre, l’ex petit ami d’une femme se transforme soudainement en pinguin et elle va s’occuper de lui. C’est assez bizarre, mais j’ai aimé les métaphores que cela impliquait.

Je n’ai donc pas été convaincue par ce recueil de nouvelles. Je l’ai trouvé trop niais et larmoyant à mon goût. J’aurais préféré plus de profondeur dans l’analyse de l’âme féminine que celle du départ d’un homme. Mais la facon d’amener l’histoire avait pourtant parfois quelque chose d’original.

Logomangamercredi

manga show

Publicités

8 réflexions sur “Vague à l’âme de Mari Okazaki

  1. « Vague a l’ame » est le volume de Mari Okazaki que j’aime le moins, pour toutes les raisons que tu as mentionnées. Pourtant, c’est l’une de mes mangaka favorites! Elle a fait beaucoup d’autres choses qui devraient te plaire – par contre la mise en page « foulli » revient souvent pour, justement, montrer que ses héroïnes sont en décalage avec ce qui se passe autour d’elles.
    J’ai écrit un billet sur Complément Affectif, son oeuvre majeure, si cela te dit.

    • Je le déconseillerais de toute façon ^^ Pas top top, mais apparemment, selon une fan qui commente beaucoup sur mon blog, c’est le seul bouquin de l’auteur qui n’est pas appréciable. Tous les autres sont géniaux il semblerait, donc je vais redonner sa chance à l’auteure si j’en ai l’occasion 🙂

    • Oui, mais c’est souvent le cas dans les Josei, ces mangas pour femmes adultes. Et c’est dommage, parce que ca n’aide pas à sortir de cette image. C’est bien de vouloir être proche de la population, mais une femme sûre d’elle même ferait du bien aussi une fois ^^

  2. Pingback: IMM #35 : 30 mars au 5 avril 2015 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Bilan #13 : Juillet 2015 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s