Une ville flottante de Jules Verne

Bonsoir à tous !

Voici ma dernière lecture, à la dernière minute surtout, du challenge A l’assaut des mers, organisé par le forum Have a Break Have a Book. Je suis un peu déçue de cette lecture finale, moi qui apprécie Jules Verne, je n’ai pas trop aimé ce roman de l’auteur.

Il y eut pourtant quelques présages. Un des capitaines du Great Eastern a péri noyé. Un passager s’est ensuite égaré dans les profondeurs du navire. Pendant l’installation des chaudières, un mécanicien a même été soudé dans la boîte à vapeur ! Bien que ce bateau ait franchi vingt fois l’Atlantique, on ne pouvait nier qu’il ait reçu un sort… C’était pourtant un chef-d’œuvre de construction navale. Plus qu’un vaisseau, une ville flottante ! Et chacun en attendait monts et merveilles… Hélas ! Une fois encore, un drame se prépare et tous les acteurs se retrouvent réunis sur le bateau. Les hommes vont se battre ! Et la malédiction se poursuivre… Sans compter le naufrage, plus que prévisible…

Une ville flottante

Il se trouve que j’ai eu énormément de mal avec le début. Jules Verne nous explique de long, en large et en travers la composition de ce navire. Pour quelqu’un qui, d’une part, ni connait rien en construction navale, et qui ne s’y intéresse pas d’autre part, c’était long et difficile. J’ai failli me décourager plusieurs fois, et seule l’échéance du challenge m’a forcé à tenir jusqu’au bout.

Le SS Great Eastern

Une fois ce moment périlleux passé, qui ferait baisser les bras à plus d’une personne, on en arrive à l’intrigue, mais la moitié du roman est déjà passée. Le protagoniste principal fait du baby-sitting, il doit suivre un ami afin que celui-ci ne se retrouve pas dans de mauvais draps, en gros. Il y a une histoire d’amour derrière tout cela. Ce n’était pas très passionnant, et je m’attendais d’avantage à lire l’histoire d’un navire hanté que celle d’un couple qui ne peut pas vivre son idylle. D’où ma déception, puisque le résumé ne laisse pas du tout présager se genre d’histoire !

Citation Une ville flottante

La partie que j’ai préférée, ce sont les  dernières pages, lorsqu’on le narrateur découvre l’Amérique. Un vrai puit d’histoire, je ne savais pas qu’il y avait une tour de vue sur les chutes du Niagara, ni un pont suspendu. J’ai aimé apprendre la différence entre les « avenues » et les « streets » de New-York, et accompagné le personnage à bord d’un steamer sur l’Hudson.

La Terrapin Tower des chutes du Niagara

Finalement, je suis donc déçue de ce roman, que je pensais plus sombre, peut-être un peu plus fantastique, et je m’attendais à être plus émerveillée, comme j’en ai eu l’habitude. Mais la description d’un bateau, ce n’est rien pour moi, ni l’histoire d’une idylle impossible à son bord, malheureusement. Ce challenge se termine donc sur une note un peu négative, mais j’en garde un bon souvenir malgré tout.

a l'assaut des mers

18 réflexions sur “Une ville flottante de Jules Verne

  1. J’attends de lire un autre roman de Jules Verne par moi-même pour m’en assurer, mais ta chronique me conforte dans ce que j’avais aperçu dans Vingt milles lieues sous les mers : Jules Verne se perd dans des détails scientifiques qui alourdissent l’intrigue. Dans celui c’était tous les catégories, sous-catégories et sous-sous-catégories d’animaux vivant dans l’eau, dans le tien, les termes techniques de navigation et marine. Dans tous les cas, je lirai tout de même Voyage au centre de la Terre pour confirmer/infirmer cette théorie 😀

    • Pour ma part, j’avais autant adoré 20000 lieues sous les mer que Voyage au centre de la Terre. Je les trouvais bien moins fatiguants que celui-ci ^^ Je les ai chroniqué si jamais 🙂
      Ce n’était pas tant les termes de techniques de navigation, plutôt une description extremement détaillée du bateau en fait. Et puis les cheminés si… et puis l’acier cela… les cabines sont placées là et là. Et ainsi de suite. Cela ne servait aucunement l’intrigue en fait.

      • D’accord, je prends note ! A vrai dire, j’ai eu le même ressenti dans 20000 Lieues quand il écrit des paragraphes entiers sous forme de liste de coquillages, poissons etc… J’avoue qu’à la fin, je zappais les passages catalogues XD J’irai lire tes chroniques dès que j’ai un peu de temps ^^

      • Oui je comprends ^^ Je faisais pareil la pour la description du steamer ^^ Mais au moins dans 20 000 lieues sous les mers, il y a une intrigue intéressante je trouvais. Alors que là, pas du tout. ^^

      • Ah oui c’est vrai qu’il y a une intrigue qui permet d’aller jusqu’au bout ! Si là il n’y en avait pas…. dur dur je comprends !

  2. Pingback: Challenge « A l’assaut des mers  | «Sorbet-Kiwi

  3. Jules Verne aime bien faire dans le détail, malheureusement pour nous pauvres lecteurs modernes ^^ Ca le rappelle un peu quand j’ai voulu lire Notre-Dame de Paris de Victor Hugo. 70 pages pleines sur la description de la ville telle qu’elle était à l’époque de Victor Hugo et à l’époque de l’histoire… Moi qui ne suis jamais allée à Paris, autant dire que ça me parlait autant que de la physique quantique !

    • Ben en fait, quand il décrivait New-York ou Niagara Falls j’aimais bien, mais la tête de l’acier d’un bateau… Ce n’est pas très intéressant ^^ Mais sinon j’adore l’auteur, j’avais adoré Voyage au centre de la terre par exemple 🙂
      Hum… je n’ai JAMAIS lu Victor Hugo :$ J’en ai de lui, mais bon, je ne suis pas motivée ^^

      • Notre-Dame de Paris, si tu loupes les 70 premières pages, il est pas mal ^^ Et Les Misérables est vraiment très bien, je n’ai pas eu de problèmes particuliers à la lecture. Par contre, c’est sur qu’il est un peu long 🙂

      • J’ai les deux, peut-être qu’un jour je me motiverais. Je devrais m’inscrire à un challenge lecture de classiques, mais c’est tellement… chiants ! ^^
        Merci en tous cas pour tes avis 🙂

      • De rien, je sais ce que c’est d’avoir des classiques mais de pas avoir envie de les lire ! J’ai une étagère pleine à craquer que je n’ose même plus regarder 😀

  4. Je n’ai encore jamais lu de livres de Jules Verne, j’ai d’ailleurs un peu honte d’avoir autant de retard dans mes classiques ! mais en tout cas, je ne commencerai pas par celui ci…

    • Je te conseil plutôt de commencer par Voyage au Centre de la Terre par exemple 🙂
      Moi aussi j’ai énormément de retard dans mes classiques ^^ Je n’ai jamais lu Victor Hugo par exemple :$

  5. Pingback: IMM #42 Spécial : Maison de Jules Verne | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: Bilan #13 : Juillet 2015 | Sorbet-Kiwi

  7. Pingback: Le Tour du monde en 80 jours de Jules Verne | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.