A la poursuite de demain

Bonjour à tous !

Par pur hasard, j’ai encore eu l’occasion d’aller voir A la poursuite de demain, qui est une des sorties de cinéma attendues du mois de mai. Je ne pensais pas que cela sera encore possible, mais le tout petit cinéma du village à côté l’a projeté mardi soir. C’est avec joie que j’y suis allé, malgré les mauvaises critiques que j’ai pu en lire. C’était une belle decouverte pour ma part.

Casey, une adolescente brillante et optimiste, douée d’une grande curiosité scientifique et Frank, un homme qui fut autrefois un jeune inventeur de génie avant de perdre ses illusions, s’embarquent pour une périlleuse mission. Leur but : découvrir les secrets d’un lieu mystérieux du nom de Tomorrowland, un endroit situé quelque part dans le temps et l’espace, qui ne semble exister que dans leur mémoire commune… Ce qu’ils y feront changera à jamais la face du monde… et leur propre destin !

a la poursuite de demain

Avant tout, il ne faut pas oublier que c’est un film Disney, et que je suis un très bon public. Je partais déjà du principe que le public cible était les 8-12 ans, et c’est globalement le cas. Le scénario n’est pas des plus poussé, mais il doit rester accessible pour les jeunes, et mon frère de 11 ans à beaucoup aimé. On pourrait dire que le film est moralisateur, mais je trouvais que c’était une jolie morale. Globalement, elle dit que c’est à nous de changer la face du monde si nous ne voulons pas détruire la Terre, et que n’importe qui peut y contribuer grâce à le de la créativité, de l’imagination et du courage. Les deux personnages principaux, Casey et Frank, sont aux antipodes l’un de l’autre justement. Casey est jeune, courageuse, forcément belle, et terriblement optimiste, alors que Frank, bien que brillant, a baissé les bras. Mais elle va l’aider à retrouver tout ses espoirs, et je trouvais que pour des enfants, c’est une jolie histoire. Il y a quelques images d’apocalypse, mais pas du tout alarmantes finalement, elles ne sont pas choquantes pour les enfants, et c’était très bien ainsi.

À la poursuite de demain : Photo Britt Robertson

Au niveau du casting, tout le monde connait Geroges Clooney. Il n’a plus rien à prouver, mais on sent qu’il prend de l’âge. Son jeu d’acteur est adapté au film, il surjoue un petit peu, exagère également, mais c’est ce qui est attendu de lui. N’empêche qu’il commence à se faire vieux. Britt Robertson, plus connu comme Angie dans Under the Dome, joue très bien son rôle. Les caractères des deux personnages, Angie et Casey, sont assez similaires, ce ne devait donc pas être bien difficile. Son personnage peut parfois être agacant, parce qu’elle en fait trop, par contre. Enfin, au niveau des acteurs, Raffey Cassidy, qui interprète Athena, a été une très belle découverte pour moi.

Sinon, je dirais qu’il y avait quelques longueurs dans le film. On ne va pas forcément s’endormir devant, mais à certains moments il faut s’accrocher un peu. Cela est relevé par la beauté du futur qui nous est présenté. Cette dimension est très belle, et surtout impressionnante. A ce niveau là, j’ai relevé un point intéressant. Au début, on nous parle de ce futur, qui est appelé Tomorrowland dans la version anglo-saxonne. Puis Frank dit que le futur n’a pas toujours ressemblé à cela, et nous montre des images de guerre, d’attaques nucléaires, d’émeutes… Et j’ai vu là une évolution de notre point de vue de l’avenir. Alors que les jeunes des années 70 rêvaient à un futur magique, comme celui reprensenté par Tomorrowland, les jeunes d’aujourd’hui voit le futur comme une catastrophe imminente. Cela est resouligné un peu plus tard, lorsque David, interprété par l’excellent Hugh Laurie (mais rien ne lui va mieux que House) dit que nous avons transformé l’apocalypse, la fin du monde en un spectacle. Livres, films, même des musiques parlent de cela comme si c’était une fatalité et que l’humanité en était coupable mais se dédouanait. C’est un point qui m’a beaucoup fait réfléchir.  Où est passé l’optimisme et l’envie de changer les choses ?

https://i0.wp.com/fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/15/04/30/16/44/015688.jpg

En tous cas, c’est un film que j’ai bien aimé, bien que le public visé soit jeune. Mais il est adapté à cette tranche d’âge, du coup tous les adultes n’y trouveront peut-être pas leur compte. En attendant, il est très beau d’un point de vue esthétique mais aussi du point de vue moral. Une belle découverte, bien que simple.

Bannière Sorties cinéma attendues

13 réflexions sur “A la poursuite de demain

  1. Eh bien, voilà enfin un avis qui remonte un peu la moyenne ! 🙂 Je suis contente que ça t’ait plu. C’est vrai que c’est un Disney donc il faut nécessairement s’attendre à ce qu’il s’adapte à son public. Je ne l’ai toujours pas vu, mais j’espère pouvoir le faire prochainement. Si ce n’est pas au cinéma, tout du moins dans l’avion pour les Etats-Unis… 🙂

  2. Je suis aussi très bon public, au grand dam de mon conjoint ! hihi ! je ne l’ai tjrs pas vu, mais il passe encore dans mon Gaumont ! je vais surement profiter de la fête du cinéma ce we pour y aller 🙂

  3. Pingback: Bilan #12 : Juin 2015 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Les sorties de cinéma attendues #4 : Mai 2015 | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Girlboss – La série | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.