Largo Winch 2 : le film

Bonjour à tous !

Ce week-end, dans un moment de folie inexplicable, j’ai eu envie de regarder la suite de Largo Winch. J’avais apprécié le premier opus, dont vous pouvez retrouver ma chronique ICI, mais je me demandais à la fin s’il valait vraiment la peine de faire un deuxième volet. Et en effet, j’avais raison.

Propulsé à la tête du groupe W après le décès de son père adoptif, Largo Winch décide, à la surprise générale, de le mettre en vente afin de créer une ambitieuse fondation humanitaire. Mais le jour de la signature, il se retrouve accusé de crimes contre l’humanité par un mystérieux témoin. Pour prouver son innocence, Largo devra retourner sur les traces de sa vie passée, au cœur de la jungle birmane. (Allocine)

largo winch 2

Alors, par quel point négatif je commence ? Le doublage en VF. Sachant que c’est un film avec acteurs français… Mais c’était horrible ! Soit ils parlaient tellement vite qu’on ne comprenait rien, parce qu’en plus ils n’articulaient pas, soit ce n’était pas crédible. Le jeu d’acteur était de la même sorte, pas crédible pour un sous, et l’histoire non plus. Finalement, en un paragraphe j’ai tout résumé. On a une Sharon Stone sur l’affiche, mais qui ne sert qu’à vendre, à croiser et décroiser les jambes, et à chercher la petite bête sans vraiment savoir pourquoi. J’ai trouvé sa prestation un peu palote.

Largo Winch II : Photo Jérôme Salle, Sharon Stone

Flatteuse comme première apparition non ? …… 

Durant la première heure du film, il y avait tant d’intrigues différentes, que je ne savais plus où donner de la tête. On se doutait bien qu’à la fin tout allait se rassembler, mais c’était juste « trop ». En fait, il était difficile, après un premier opus qui était vraiment chouette, de faire pire. Il y avait trop de stunts, trop d’action, et les moments sensés être émouvants tombaient comme un cheveux sur la soupe. Le scénario est vu et revu, un peu blockbusters américain, ce qui pourtant différenciait le premier de ses congénères. Comme j’avais pu le lire, on dirait une machine à faire de l’argent donc.

Bon, je dis beaucoup de mal de ce film, parce qu’en fait, je me suis ennuyée durant une très grande partie. Mais il reste un point positif ! J’ai beaucoup aimé l’histoire de 15min pendant laquelle le majordome Gauthier part à la recherche d’un inconnu en Thaïlande. Ce personnage est drôle, un parfait gentleman anglais, qui vit sa petite aventure. Le personnage qu’il emporte avec lui, Simon, a un côté drôle aussi, un poil sexy, du coup, il sauve aussi un peu la mise. Bien que son jeu d’acteur ne soit pas des plus rigoureux.

Largo Winch II : Photo Jérôme Salle, Tomer Sisley

Je vais conclure en disant que je n’ai pas du tout aimé ce film, durant lequel je me suis ennuyée et j’ai été exaspérée. Mais je précise toutefois que je n’aime pas trop les films d’actions de bases, parce que les stunts et les bagarres ne m’intéressent pas, je veux du contenu. Et ici, je n’ai pas été satisfaite à ce niveau là. Le premier volet avait le mérite de présenter une intrigue intéressante, bien qu’elle n’était pas hors du commun non plus, mais là, je suis vraiment déçue. Oui, l’argent c’est mal, sauvez des enfants c’est bien, mais si cela avait pu être un peu plus profond, j’en aurais été ravie. Du coup, je vous conseille le premier pour un samedi soir devant TF1, que seule votre redevance a payé, mais absolument pas celui-ci.

Une réflexion sur “Largo Winch 2 : le film

  1. Pingback: Bilan #11 : Mai 2015 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.