Alex Rider T.1 : Stormbreaker d’Anthony Horowitz

Bonjour à tous !

Je connaissais Horowitz de ses reprises de Sherlock Holmes, et j’avais donc de grandes attentes de cette série d’action, bien qu’elle soit pour adolescents.  Lorsque j’ai vu la couverture et le nom, je me suis dis qu’en plus, elle allait entrer dans mon challenge A l’assaut des mers, mais absolument pas.

Suite à la mort de son oncle et unique parent, Alex Rider, quatorze ans, voit son existence tranquille de collégien londonien complètement bouleversée : il est enrôlé, contre son gré, par le MI 6, les services secrets britanniques. Sa première mission : découvrir ce qui se cache derrière le Stormbreaker, un nouvel ordinateur ultra-puissant.

stormbreaker horowitz

Je ne doute pas que j’aurai adoré cette série il y a dix ans. Après tout, Alex Rider est un adolescent intelligent, que l’on s’imagine séduisant pour son âge puisque très bien bâti, et qui a tout pour être populaire. Je me serais laissée emporter dans son aventure, en ignorant toutes les petites actions qui font que cette aventure est tout simplement… trop improbable. En effet, en tant qu’adulte, j’ai eu du mal. Qu’Alex soit curieux, je le conçois sans problème, et sa sportivité fait de lui quelqu’un qui a de très bons réflexes et qui sait se défendre sans aucun doute. Mais c’est bonnement impossible, sans entraînement, de prendre les décisions qu’il prend.

Je trouvais aussi les actions des autres personnages tirés par les cheveux. En fait, je n’ai pas trouvé ce roman d’action suffisamment crédible pour que la mayonnaise prenne avec moi. Je le trouvais même un peu simplifié. Peut-être que si l’ensemble avait été plus développé cela aurait été plus convaincant.

Citation Stormbreaker

Si Alex Rider est attachant, c’est parce que c’est un gosse, bien que s’il existait, il me mettrait une raclée en deux temps trois mouvements. Mais 14 ans, c’est un adolescent, pas un adulte. On a donc plus facilement tendance à s’attacher. L’écriture n’est pas approfondie, on bondit donc d’action en action. Mais cela ne m’a pas vraiment tenue en haleine. Si je l’ai terminée le plus rapidement, c’était afin de pouvoir passer à autre chose de plus convainquant.

Je vais donc terminer ma chronique en disant que si ce roman peut passionner les lecteurs de romans d’actions débutants, il ne m’a pas pour autant séduite. Je l’ai trouvé un peu trop brouillon malheureusement, et j’en attendais peut-être un peu trop, justement. Je vais m’acheter la suite en espérant que le monde de Horowitz évolue avec le temps.

22 réflexions sur “Alex Rider T.1 : Stormbreaker d’Anthony Horowitz

  1. Pingback: Challenge : Léger comme une plume – Avril 2015 | Sorbet-Kiwi

  2. Personnellement, ça fait longtemps que j’ai lu la série, mais j’en garde un excellent souvenir. Même si ton commentaire est négatif, j’ai envie de la relire, juste pour me retrouver entre les pages 🙂

  3. Comme tu le dis si bien à plusieurs reprises dans ton article : c’est une série jeunesse, et je me souviens avoir adoré cette série quand j’avais une dizaine d’années (et adoré tous les Anthony Horowitz, au passage). J’avais essayé de m’y replonger il y a quelques mois, et ça n’avait pas été la même magie. Alors je conserve mes heures de rêves dans ma tête, et je bénis Horowitz pour être l’un de ceux qui m’a donné ce goût de lire ! 🙂

    • Je comprends tout à fait ! J’ai eu un vrai cœur pour La maison de Soie, du coup là ça a été un peu une déception, parce que je m’attendais à ce que ce soit un roman jeunesse accessible aux adultes, et en fait pas trop :/

      • Ah tiens, je ne connaissais pas La maison de Soie ni les autres réécritures de Sherlock Holmes dont tu as parlé dans ton articles, si je tombe dessus un jour je m’y laisserais peut-être tenter alors 🙂
        J’avais pas lu de roman jeunesse depuis longtemps, mais une amie m’a prêté Entre chiens et loups de Malorie Blackman il y a quelques mois et je l’ai lu d’une traite. Peut-être que tu l’as déjà lu, mais sinon malgré le début où on remarque les fragilités de l’écriture, après ça roule tout seul et je pense que le sujet qu’il traite (la supériorité d’une race sur une autre) le rend plus accessible aux adultes qu’Alex Rider 🙂

      • Je ne l’ai pas lu, mais c’est peut-être du Young Adult plutôt que de la jeunesse ? Parce qu’en fait je crois que je me suis merdée là-dessus quand j’ai acheté le bouquin :/ Je pensais que c’était du YA, roman pour ados que les adultes adorent, mais en fait, c’est vraiment juste roman ado ^^
        Sinon, je te conseille vraiment la Maison de Soie, parce que c’était une vraie surprise pour moi ! Je l’ai dévoré ^^

  4. Pingback: Challenge : 1 mois/1 consigne | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Bilan #10 : Avril 2015 | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: IMM #22 : 29 Décembre au 4 Janvier | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.