L’étrange histoire de Benjamin Button

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je tiens à vous parler d’un film que certains d’entre vous connaissent très certainement déjà, puisqu’il date quelque peu. Mais cette histoire est si belle et émouvante que j’avais envie de le partager avec vous.

« Curieux destin que le mien… » Ainsi commence l’étrange histoire de Benjamin Button, cet homme qui naquit à 80 ans et vécut sa vie à l’envers, sans pouvoir arrêter le cours du temps. Situé à La Nouvelle-Orléans et adapté d’une nouvelle de F. Scott Fitzgerald, le film suit ses tribulations de 1918 à nos jours. L’étrange histoire de Benjamin Button : l’histoire d’un homme hors du commun. Ses rencontres et ses découvertes, ses amours, ses joies et ses drames. Et ce qui survivra toujours à l’emprise du temps…

Benjamin Button

Avant tout, il faut savoir que le film dure 2h40, ce qui n’est vraiment pas rien. Surtout que le début est un peu long. La deuxième partie passe mieux que la première, peut-être parce que Benjamin n’a plus les mêmes difficultés avec les gens, puisqu’il a l’air jeune.

Le point fort du film, ce sont les personnages. Benjamin Button, interprété à merveille par Brad Pitt, est le centre de l’histoire, et on voit tout à travers ses yeux. Il est doux, aimant, il cherche à tout comprendre mais reste finalement très naïf. Au contraire de Daisy. J’aimais bien la petite fille, qui vit des aventures, qui cherche à comprendre le monde adulte et qui comprend surtout que Benjamin n’est pas vieux du tout. Mais elle grandit, et à partir de là je la trouvais égoïste, auto-centrée, incompréhensive. Elle ne faisait des choix que pour elle. Elle ne le méritait pas. Et je l’ai trouvé égoïste jusqu’à son dernier souffle. Surtout que Cate Blanchett donne au personnage des airs très prétentieux, je tiens à le souligner. Caroline (Julia Ormond) est un personnage qui m’a fait beaucoup de peine, justement parce qu’elle n’a pas eu beaucoup de chance avec sa mère, qui ne pensait qu’à elle-même, à mon sens.

L'Etrange histoire de Benjamin Button : Photo Brad Pitt, Cate Blanchett

L’histoire nous est transmise de façon très réel, car tout est poussé dans le détail. Il y a également cette touche artistique dans le film qui lui donne une élégance. Différents procédés sont utilisés, les points de vues sont souvent très beaux. J’ai beaucoup aimé les derniers plans, où tous les personnages nous sont remontrés, comme si chaque personne importante dans la vie Benjamin défilait devant ses yeux.

Je trouve que ce l’Etrange Histoire de Benjamin Button est un de ces films qu’il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie. Rien que pour l’aspect esthétique, il en vaut la peine, puisqu’il a obtenu un Oscar et un BAFTA pour les meilleurs décors ET les meilleurs effets visuels en 2009. On peut enfin ajouter à cela également un Oscar et un BAFTA pour les meilleurs maquillages. La progression de Cate Blanchett dans le temps est effectivement très détaillée, et en rajoute au réalisme.

https://i1.wp.com/fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/67/78/06/19016594.jpg

Pour terminer, je reverrais ce film dans quelques années je pense, car même s’il semble un peu long par moments, et il l’est, la douceur qui en émane m’a conquise. Ce n’est pas un coup de coeur, mais c’est vraiment un très beau film.

Publicités

18 réflexions sur “L’étrange histoire de Benjamin Button

  1. Alors, j’ai un avis assez… étrange sur ce film. Je l’avais bien aimé quand je l’avais vu à sa sortie (même s’il est très long, comme tu le soulignes justement). Mais depuis, je n’ai aucune envie de le revoir, et il me laisse un amer souvenir. Il y a vraiment un truc qui me met mal à l’aise dans cette histoire, et je ne sais pas définir quoi…

  2. J’ai adoré ce film malgré certaines longueurs. Il permet de remettre beaucoup de choses en question sur soi même d’abord, et puis sur les autres et la perception qu’on a d’eux et qu’on peuvent avoir d’eux…
    J’ai vraiment beaucoup apprécié l’histoire totalement différente de ce à quoi on est habitués.

  3. C’est un très beau film, et j’ai adoré l’histoire de l’horloger qui construit une horloge à l’envers. J’aimerais bien en avoir une comme ça, juste pour lâcher du lest et la regarder pendant des heures 🙂

  4. Pingback: Bilan #9 : Mars 2015 | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Cendrillon – Le film | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.