Exposition : Titanic – Véritables trouvées, réelles destinées

Bonjour à tous !

Samedi, nous sommes parties en sortie à Spire (Speyer) en Allemagne. C’est une ville magnifique dont je vous parlais déjà lors de mon petit voyage d’une journée en bus. Le but de cette sortie était avant tout d’aller voir l’Exposition Titanic, qui, après être passée par Paris, Amsterdam est Bruxelles est actuellement au Musée Historique du Palatinat.

Titanic_Logo2.jpg

Malheureusement, je ne peux pas vous montrer de photos. La filiale RMS Titanic de Premier Exhibitions n’autorise pas la prise de photos durant la visite, je ne peux donc pas vous en montrer. Par contre je peux vous en parler.

Avant toute chose, la visite débute par un matelot qui vous accueille, et vous donne une carte d’embarquement. Vous montez donc à bord du RMS Titanic avec le nom d’un vrai passager, en connaissant tous les détails de sa vie. J’ai eu le grand (dés)honneur d’être Joseph Bruce Ismay, je savais donc par avance qu’il survivait, puisque l’ancien président de la White Star Line est monté clandestinement à bord d’un canot de sauvetage de femmes afin d’avoir la vie sauve. Le pauvre homme à du démissionner de ses fonctions pour s’être sauvé la vie. Alex avait la carte d’embarquement de Arthur Larned Reyerson, un passager de première classe, accompagné par sa femme et ses 3 enfants, et accueilli par Ismay himself à bord du paquebot, et qui n’a pas survécu. Mon petit frère était un matelot chinois, Lee Bing, et s’en est sortie. On peut le savoir à la fin de l’exposition, sur un grand mur où tous les noms sont affichés par classe, survivants ou naufragés.

Lorsque l’on entre dans l’exposition, on nous présente avant tout le début du XXe siècle et les grandes personnalités de l’époque. Puis le paquebot en lui-même, avec les portraits des gens importants à bord, tel le capitaine, le président de la White Star Line ou encore Thomas Andrews, le constructeur. Des artefacts récupérés au fond de l’eau sur l’épave y sont tout d’abord exposés, parties intégrantes du bateau.

File:Titanic-Cobh-Harbour-1912.JPG

Puis vient la partie de l’exposition qui m’a bluffée. On passe une rampe, comme si l’on montait à bord du bateau, et on se retrouve devant les colonnes du grand escalier. Vous savez, cette escalier somptueux, avec la magnifique horloge aux anges ? Un des anges est exposé justement. Puis on tourne, et l’on se retrouve tout d’un coup dans un couloir de première classe ! C’est si réaliste que mon frère a esayé d’ouvrir une des portes et a failli dévisser la poignée d’une porte à force de tourner. C’est absolument magnifique.

Tous à bord du "Titanic"

Paris Match a eu la chance de pouvoir prendre des photos

La prochaine salle est celle où l’on retrouve la veranda de première classe du bateau. Pour comparer, cela ressemble un peu  à la promenade où Call renverse la table du petit déjeuné dans le film. Les chaises, les tables, la porcelaine… Tout y est. De l’autre côté, on retrouve les menus des passagers de seconde et de troisième classe, ainsi que leur porcelaine. Il y a même un flacon d’une boisson exposé dans laquelle il y a encore du liquide !

Veranda-Titanic

Après être monté un escalier, on peut accéder à une petite salle dans laquelle on peut apprendre à coder en morse (mon frére a pu écrire son prénom), et voir une maquette du paquebot. A l’opposé, on découvre avec stupeur la chambre d’un passager de première classe, au contraste de celle de 4 passagers de troisième classe.

Cabine-première-classe-Titanic

Enfin, la partie triste de l’histoire du Titanic se profile. On passe d’une partie claire, avec de la musique des années 1910, a une partie plus sombre. Et on traverse surtout une de ces grosses portes qui a du déchiqueter de nombreuses personnes en détresses. On sent que la température chutte, et on se retrouve devant l’Iceberg miniature qui est aussi froid que l’original. A Spire, il est interdit de toucher, mais cela n’empêche pas les enfants de tester. On y trouve les derniers artefacts, une immersion en 3D dans le paquebot au fond de l’eau, l’histoire des recherches, et la bande-annonce du film. Parmis les derniers objets disposés, j’étais étonnée de voir de nombreux flacons de parfums, qui sont encore remplis de liquides colorés !

Iceberg-Titanic

Et puis on arrive à la fin, avec tous les noms des survivants et des victimes, où l’on peut chercher le nom de sa carte d’embarquement. Au total, j’ai mis 1h30 avant d’arriver au bout de l’exposition. Bien sûr, ensuite, il y a la boutique de souvenirs, que j’ai trouvé… un peu déplacée en fait. On y trouve des livres très intéressants et tous les films qui ont été tournés sur le sujet, mais on y trouve aussi coussins, plaids, tasses, bijoux, peluches… Il y avait beaucoup trop à mon sens. Mais l’exposition valait vraiment le coup, si vous avez l’occasion d’y aller et que vous veney de l’Est de la France, c’est certainement beaucoup moins loin que Paris.

Musée Historique du Palatinat

10h-18 tous les jours

Lundi au vendredi : 14,50€ / Samedi, dimanche et jours fériés : 16,50 (6,50€/8,50€ étudiants)

http://www.museum.speyer.de

Publicités

8 réflexions sur “Exposition : Titanic – Véritables trouvées, réelles destinées

  1. Je suis allée voir cette expo quand elle passait à Paris 🙂 Je suis bien d’accord avec toi, c’était totalement impressionnant. As-tu pris ta petite photo souvenir ? 😉 à Paris, nous avions le droit de toucher l’iceberg il me semble. C’était très intéressant en tout cas !

  2. Oh dommage que ce soit si loin….
    Et je ne savais même pas qu’il y avait eu l’expo à paris ….
    En tout cas c’est dommage pour les photos, très commercial quelque part car ça oblige les gens à aller voir « en vrai »… un peu stupide de leur part pour tout ceux qui ne peuvent y aller
    En tout cas une grosse expo !

  3. Pingback: Bilan #9 : Mars 2015 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.