Le bateau-usine de Kobayashi Takiji

Bonjour à tous !

Ce roman est un peu spécial pour moi. En effet, il entre dans un grand nombre de challenges que je fais actuellement, et est en plus de cela, ma nouveauté du mois de février ! Il est donc parfait. C’est également le premier ouvrage publié aux éditions Allia que je lis, et franchement, je ne suis vraiment pas déçu. Pour un si petit prix, moins de 10€, l’édition est superbe. Le papier est doux et lisse, le roman est au format poche mais d’une telle qualité qu’il ne s’abîme pas facilement. Au top, je vais voir si d’autres livres de leur catalogue sont intéressants.

Enfin traduit en français, le Bateau-usine est le chef d’oeuvre de Kobayashi Takiji. Ce classique décrit les conditions de vie inouïes des travailleurs à bord d’un navire pêchant le crabe dans les mers froides et dures, entre Japon et URSS. Exploités et humiliés, ces hommes découvrent la nécessité de l’union et de la révolte. Réaliste et novateur, ce texte culte connut un succès international. II rencontre aujourd’hui un regain d’intérêt, entraînant la sortie de plusieurs films, mangas, etc. Quatre-vingts ans après sa parution, en 1929, il est devenu au japon le porte-flambeau d’une jeunesse désenchantée.

le bateau usine Takiji

 

Avant toute chose, je dois dire que j’ai adoré ce roman. C’est un vrai coup de coeur, tant il m’a marqué. Pourtant, il n’avait aucune prédisposition pour en être un. C’est assez incroyable, je dois le dire. Surtout au vu du contenu. Certes, c’est une fiction, mais elle est imprégnée de réalité, et quelle dure réalité…

Nous savons tous que le travail au Japon est l’essence de la vie de l’homme. De 45h à parfois 70h par semaine, ces hommes travaillent sans relâche, pour l’image, au point que le taux de suicide au Japon est un des plus élevés au monde. C’est inquiétant. Avec nos 35h, nous avons l’air bien ridicule, a réclamer des RTT le vendredi après-midi alors que notre travail n’est pas terminé. Cette oeuvre se base sur ce sentiment de travailler pour la nation, pour le Grand Empire Nippon, puisque cela se passe dans les années 1920.

Citation le beateau usine

Les conditions qui y sont décrites sont absolument horrifiantes. On nous relate l’histoire de 6 mois à bord d’un bateau-usine, avec des marins, des machinistes et des ouvriers à bord, mais aussi le capitaine et l’intendant. L’intendant est une personne absolument exécrable qui considère ses ouvriers non pas comme des hommes, mais comme des machines, que l’on peut user jusqu’au dernier souffle. Notre vision se place du côté des victimes, qui n’en peuvent plus. Tout est relaté de façon simple, sans déborder de pathos, en exposant les faits, et en relatant surtout le sentiment d’injustice des hommes à bord. On nous démontre comment l’intendant arrive à les manipuler, avant même d’être à bord, jusqu’à ce que l’un des ouvriers meurt sur le bateau. Et là, c’est la guerre.

Ce roman est un roman à revendications, qui se place contre un système d’exploitation et d’esclavage, qui reprend de la graine au vue de la situation actuelle au Japon. Ne vous attendez pas à de la romance, ni à une jolie histoire bien menée, c’est la dure réalité qui nous frappe de plein fouet. Mais je trouve que c’est un roman à lire absolument, un grand classique à découvrir, car il en est presque intemporel. Sur l’eau, on est coupé de tout, et il n’y a pas de témoins, comme le dit un des ouvriers dans le livre. 160 pages à avoir lues dans sa vie si l’on est fan du Japon, à mon sens.

1 mois 1 challenge

 

a l'assaut des mers

petit_10

 

challenge-170-300x199

bannièrenouveautésdumois

Publicités

10 réflexions sur “Le bateau-usine de Kobayashi Takiji

  1. Pingback: Challenge « A l’assaut des mers  | «Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Challenge Petit Voyage en Extrême-Orient | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Challenge : 1 mois/1 consigne | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Le challenge des 170 idées | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: IMM #31 : 2 mars au 8 mars 2015 | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: Bilan #9 : Mars 2015 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.