Les pommes miracles : L’histoire vraie d’un paysan en quête du naturel de Tsutomu Fujikawa

Bonjour à tous !

Enfin à nouveau un manga du mercredi ! Depuis le temps que je n’en avais pas lu, et surtout chroniqué ! Je me suis lancée dans de longues séries, que je n’ai pas terminé, par manque de temps. Je vais essayer de m’y remettre. Mais en attendant, je vous propose un One-shot intéressant, que j’attendais depuis longtemps.

Akinori Kimura, jeune japonais, ne se prédestinait pas à une carrière d’agriculteur. Mais suite à son mariage, par amour pour sa femme, il décide de reprendre l’exploitation de son beau-père. Filant de beaux jours à la campagne, son quotidien va pourtant être entaché quand il découvre, avec horreur, que son épouse a développé une allergie aux pesticides qu’il applique sur ses pommes. À quoi bon cultiver des fruits si la femme qu’il aime ne peut pas en profiter ? D’abord par amour, puis par conviction, cet agriculteur visionnaire va littéralement changer sa façon d’envisager son métier. Pendant plus de dix années, contre vents et marées, Akinori Kimura va chercher une solution pour pouvoir cultiver sans pesticide, de manière viable et saine, des pommes ! Plus de vingt ans après le miracle qu’il a réalisé, sa réputation a dépassé les frontières du Japon, et il est devenu l’une des références incontournables de l’agriculture raisonnée.

pommes-miracle-akata

Ce manga, au delà de l’agriculture, aborde plusieurs point intéressants. Tout d’abord, il pose la question de l’environnement, bien sûr. Si personne ne cherche à rendre la cohabitation des hommes et de la nature saine, tous deux seront perdants. Le bon équilibre est nécessaire pour que pommiers et hommes soient tous deux en bonne santé. On se doute de cette moralité lorsqu’on achète le manga, et c’est ce qu’on recherche.

Il y a également la question du risque qui est posée. Que serions-nous prêt à faire pour protéger ceux que nous aimons ? Irions-nous jusqu’à mettre en danger nos revenus financiers ? C’est de l’allergie de sa femme qu’est partie l’obsession de Kimura après tout. Combien d’entre nous prendraient de tels risques ? Il a fallu un homme à la curiosité insatiable pour en arriver aux pommes issues d’agriculture biologiques.

Pommes miracles citation

La curiosité est un troisième point que j’ai trouvé très intéressant à la lecture. Elle est utile dans tous les domaines, et Kimura le prouve bien. Il commence par s’intéresser aux machines, notamment à la mécanique automobile, aux radios, aux systèmes électriques, à la fabrication de jouets… Puis il revient aux pommes et c’est justement sa curiosité qui rendra son rêve réalisable.

J’ai beaucoup aimé ce manga. Il aborde un sujet sérieux tout en légèreté. C’est Kimura qui permet cette légèreté. Il est une personne têtue mais très optimiste, qui ne baisse pas les bras, et il l’a transmis à ses filles plus tard d’ailleurs. C’est un manga qui fait du bien, au delà de la vision réfléchie, il nous donne envie de poursuivre nos rêves, quitte à faire de graves sacrifices, afin d’arriver à une conclusion positive… un jour !

Logomangamercredi

22 réflexions sur “Les pommes miracles : L’histoire vraie d’un paysan en quête du naturel de Tsutomu Fujikawa

  1. Bonjour,

    C’est rare des mangas sur le thème de l’agriculture en plus bio merci pour cette chronique !! bon samedi et bon weekend 🙂

  2. Bonjour,
    je commente cet article dans le cadre du concours pour gagner ce manga.
    J’aimerais beaucoup découvrir l’histoire de cet agriculteur.
    Merci pour ce concours en tout cas.

    Bonne journée et bon week end

  3. Oh c’est un one-shot, c’est-à-dire qu’il n’y a qu’un seul tome ? Ah bah du coup, il m’intéresse vachement plus 😀 Ce doit être une agréable lecture 🙂

  4. Je commente dans le cadre du concours de la st Valentin. Je ne connaissais pas du tout ce manga, et j’ai pris plaisir à lire ta chronique afin de mieux le découvrir. J’aime beaucoup les thèmes qui sont abordés dedans, et j’aimerai bien voir la manière que Kimura va trouver pour rendre les pommes en bonne santé sans pesticide. Je trouve ça intéressant qu’il le fasse par amour, et non par souci écologique, même si cela va ensuite devenir le cas. et oui, on peut faire n’importe quoi par amour 😉 En tout cas la couverture est sympa, donc les dessins à l’intérieur doivent être de même qualités. C’est une belle découverte.
    Bonne journée

  5. Merci pour ton concours qui me permet de découvrir ce livre. Je mis très peu de manga mais le thème ainsi que ton avis me donne envie de le lire. Peut-être que ce sera le cas bientôt ?

  6. Je ne connaissais pas du tout ce manga et ta chronique donne vraiment envie de le découvrir 🙂
    Le thème est vraiment intéressant et je suis curieuse de voir comment il est abordé.

  7. Pingback: IMM #15 : 10 au 16 novembre | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.