Am kürzeren Ende der Sonnenallee de Thomas Brussig

Bonjour à tous !

Dans le cadre du Weltmeister Challenge, à présent terminé, j’ai décidé de relire ce roman que j’avais eu en main une première fois en terminale L, pour le Bac d’allemand en spécialité. Je connaissais ce livre sur le bout des doigts, et j’ai eu la note en conséquence. Ce livre est accessible à tous si on connait un minimum l’allemand.

am kurzeren ende der sonnenallee

Jeune allemand, Michael vit dans la Sonnenallee, le bout le plus court, celui en RDA. Voici son histoire.

Je trouve ce roman très intéressant. On apprend de nombreuses choses sur la RDA, mais de façon subtile et humoristique, sans choquer. L’histoire de la Sonnenallee est intéressante, puisqu’elle a été coupée en deux, et le mur de Berlin, la frontière, a été construit au trois-quart. On se rend compte, par le biais du personnage de Heinz, l’oncle, de la malchance des personnes qui y vivent. Si elles avaient vécu 500 mètres plus loin avant la fin de la guerre, elles mangeraient McDonald’s et voyageraient librement d’un pays à l’autre.

Am kürzeren Ende der SA Brussig citation

C’est une bonne idée, à mon avis, de faire lire ce livre à des adolescents. Durant la lecture, on a l’impression que les gens se sont habitués à la situation. Mais cet effet vient du fait que l’on suit surtout des adolescents qui n’ont jamais connu autre chose. Ils ont envie d’être cool, ils brisent des règles, ils ont des idées loufoques, et le mur de Berlin fait partie du décor. Ils ont des envies de libertés, et l’oncle de la RFA leur rappel parfois leur situation, mais finalement, il passe lui-même une grande partie de son temps en RDA, en visite chez sa sœur. Il est d’ailleurs un symbole de l’absurdité du régime, puisqu’il scotche des paquets de gâteaux à sa jambe en passant la frontière, alors que c’est un import légal, mais il ne sait pas faire la différence. De façon absurde, cela démontre la peur qui régnait au moment du passage de la frontière.

En lisant ce livre aujourd’hui, je suis d’avantage capable d’analyser tout cela de moi-même, sans enseignant. Mais je crois qu’à l’époque, je ne comprenais pas tout les détails comme aujourd’hui. Je suis donc contente de l’avoir relu, pour saisir l’absurdité du récit, et ne pas le prendre à la légère, avec tout ce que cela implique.

weltmeister-challenge2

 

Logodeutsch

Une réflexion sur “Am kürzeren Ende der Sonnenallee de Thomas Brussig

  1. Pingback: Challenge : A…Z 2015 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.